Heure de réveil : 3h20 (ronron de chat 🐱)

Hey, on l’a fait !
C’est fini !

O…K…j’ai plus de clic molette sur ma souris. Bien bien bien. Ma vie se complique soudainement. Après le clavier qui double les lettres si j’appuie un poil trop fort… Je fais une consommation effrénée de claviers, je pense que je vais tenter le clavier mécanique ce coup-ci, j’ai moins d’obligation de silence. Et les 12 boutons de ma Razer ne me servent malheureusement plus à rien.
Nan, attends, c’est pas fini, qu’est-ce que je raconte, moi !

Mes beaux-parents viennent à 13h, ma vie est encore archi-simple…
Oui, ma belle-mère a peur du covid donc ils ne viennent pas dîner. Ils ne nous accueillent pas non plus. Non, ils viennent mais prendre l’apéro.
C’est plus sûr.

Après, les gens font ce qu’ils veulent, hein, on peut plus les protéger d’eux-mêmes à ce niveau.

Hier je parlais liberté et je me dis quand même, c’est un concept super flou pour les boomers qui se croient tout permis parce que «j’ai cotisé toute ma vie alors merde». Moi j’ai écouté tes anecdotes de c’était mieux avant toute ma vie et je viens pas t’emmerder.

🌱🌱🌱

Bon sinon le 22 décembre, un «forcené» (je déteste ce mot) a tué 3 gendarmes. Je vais pas refaire l’histoire dans le détail mais en gros c’est suite à une intervention pour violences sur conjointe, la conjointe et sa fille seraient à priori en sécurité. Je dis à priori mais leur agresseur est mort donc bon.
Et là le monde découvre que les catholiques intégristes doublés de survivalisme et d’amour des armes sur fond d’alcool ça peut être tout aussi dangereux que les autres.

HA !
Nan, le monde découvre que dalle.
Mais là attention, astuce de blanche : Ouvre les yeux bien grands, fais la même tête que si je te disais que même les papillons font caca (et les fourmis aussi), puis dis «Ohlalaaaa».
Pis ensuite, tu fais rien. Tu secoues un peu la tête, tu baisses les yeux vite fait et tu te dis que c’est la vie. C’est en général là que les gauchos se plantent totalement, ces imbéciles heureuxses1.
Parce que c’est le cycle de la viiiie.

On peut rien y faire, RIEN, rien n’arrête la folie des hommes, tout ceci tout dépasse alors abandonnons et nous nous en irons vaguement sous le soleil couchant, main dans la main, yeux dans les yeux, trébuchant sur les cailloux faute de regarder là où on va.
Un conjoint tente de tuer sa famille, c’est quand même vachement surprenant, ils font pas ça d’habitude2

🌿🌿🌿

Mais ce coup-ci, il a tué 3 gendarmes. Déjà, les gendarmes sont intervenus. C’est pas mal, prenons les petits bonheurs simples de la vie et heu…ah beurk la gueule de Darmanin, j’étais pas prête.

Je vais pas dire que ça aurait été évitable car c’est à l’évidence totalement faux. Les conjoints violents possédant des armes genre fusil mitrailleur, ça passe.
D’ailleurs, moi, la question que je me suis posée c’est comment la meuf a fini sur le toit ?
T’imagines qu’elle a été obligée de se réfugier sur le toit de sa maison, que du coup les voisins ont sans doute été obligés d’intervenir (pour nuisances je suppose, ou non respect du couvre-feu, bande de poucaves) mais que sinon, c’est fort possible que le bilan n’ait pas été le même ?

Et cette meuf qui s’est coltiné un survivaliste faf de merde, ben elle se retrouve là, sans maison, sans rien, comme une conne. Elle est sûrement totalement traumatisée, a sans doute vécu des années de violence extrême, vu le profil du type, et personne en a rien à carrer. Personne n’en parle. Les infos c’est «le forcené» et «3 gendarmes», la meuf a totalement disparu du tableau.

☘☘☘

 

Violeurs : 90+% d’hommes
Serial Killers : 80+% d’hommes
Tireurs : 96,4% d’hommes
Kamikazes : 89% d’hommes
Pédophiles : 94% d’hommes

“L’Humanité est tellement violente”
“Qu’est-ce qui ne va pas avec les êtres humains ?”
“Est-ce qu’on ne pourrait pas juste être sympa les uns avec les autres ?”

Nomme le problème :
La violence des hommes.

(Les chiffres proviennent du FBI)

Je ne souhaite et je ne me réjouis de la mort de personne pas même celle de mes différents agresseurs. Ces gendarmes sont morts dans l’exercice de leurs fonctions, c’est malheureusement un risque du métier. Il n’en reste que c’est des gens morts dans des circonstances ultra-violentes, le truc a du être traumatisant as fuck et j’ai aucun mal à croire que les survivants le vivent super mal, tout comme les militaires sont traumatisés durablement.

Mais moi je me demande comment va la meuf.
T’imagines, toi, vivre plusieurs années avec un type comme ça ?

Quand c’est qu’on adresse les violences conjugales correctement, en tout cas autrement que par le prisme du «elle avait qu’à partir» ? A quel moment on fait le lien entre les violences intra-familiales et le reste ? Genre ça se passe derrière les murs, ce qu’on ne voit pas n’existe pas, et puis elle avait qu’à porter plainte auprès des gendarmes qui lui auraient dit de rentrer chez elle ? Manifestement en tout cas elle était chez elle, plainte ou pas. C’est pas comme si les appels à l’aide étaient pris en compte systématiquement.

Je suis sûre et certaine que certains se posent la question en commentaire sur le Monde. J’ai MÊME PAS BESOIN d’aller me faire du mal à vérifier, j’en suis suis sûre et certaine.
«Si elle avait fait ce qu’il fallait, 3 gendarmes seraient encore en vie !» Sale bonne femme, va.
Sûre et certaine.
Par contre, elle, si elle se fait massacrer, elle aura un entrefilet parmi tant d’autres intitulé «drame conjugal dans le Puy-de-Dôme» Puis on revient à sa routine et c’est marre.

🍃🍃🍃

Donc en gros, 3 gendarmes tués et c’est la revue de presse du mois,
93 femmes sont mortes cette année sous les coups de leur conjoint, je pense les chiffres biaisés par le covid parce que ça a été épouvantable pour beaucoup, le confinement avec leur agresseur.

Alors on va chialer un coup, on va faire de grandes cérémonies, et moi je me demande si l’un de ces 3 gendarmes a déjà envoyé chier cette femme quand elle est venue signaler au commissariat qu’elle était en danger de mort. Un type se réveille pas du jour au lendemain avec un gilet pare-balles et des munitions partout dans sa maison. En général t’as deux trois signes de radical…ah attends, on me fait signe que quand c’est un type «bien de chez nous» c’est pas de la radicalisation, c’est de la folie. Pardon. J’oublie tout le temps que c’est pas pareil pour les blancs.

Un forcené.

Pas un type en bout de course de ses idées, non, un forcené. Et ça commence par la lettre F comme dans Folie. Un forcené. D’un coup, ça lui a pris, il est tombé dans un trip bizarre à base de fin du monde et hop, pétage de câble. Fastoche.

🍀🍀🍀

On en revient au terrorisme blanc qui n’est question que de cas individuels. Evidemment que s’il avait été d’Étrangie on aurait pas traité l’affaire de la même manière. On aurait proposé une journée du souvenir, imposé une minute de silence, obligé chaque enfant à suivre des cours renforcés d’instruction civique et de laïcité, on aurait fermé une mosquée et tout le monde aurait été satisfait.

Parce que, sache-le, Le Mec Blanc, n’agit jamais sous le coup de ses émotions, de la colère, de la possessivité. Il est rationnel, constamment rationnel, lui, d’une rationalité telle qu’il est l’Index de l’Humanité. Courbe l’échine devant sa magnificence.

Tant que le Mec Blanc admettra pas qu’il est au même niveau que les autres, il se plantera. En attendant, il a toujours ce petit sentiment de supériorité satisfaite, cette idée de mériter plus et mieux que les autres.

La médecine, les mathématiques, l’astronomie, l’architecture, l’art, c’est la civilisation Arabo-Musulmane. L’invention de l’écriture, ce sont les Égyptiennes et les Mésopotamiennes. Tu sais, ceux qu’on traite comme du bétail dans notre grande Humanité. Alors je serais nous, je me la jouerais pas trop trop Siècle des Lumières toussa.

🎋🎋🎋

Tant qu’ils redescendront pas de leur piédestal magique on va recommencer les mêmes erreurs, encore, encore, encore, encore et encore. Et encore. Le problème c’est toujours les autres. Les femmes, les arabes, les autres. Nous on est bien. On est mieux. Regarde cette perfection civilisationnelle ! On a pété la gueule à presque tout le monde !

La fatigue.
On est à la jonction du meilleur des deux mondes avec cette affaire, non ? Suprémacisme blanc, violences familiales, survivalisme, catholicisme intégriste…peu importe l’endroit par lequel tu attaques, ça pue la merde.

…et encore, et encore et encore…
Donc là on va faire notre minute de silence, on va les décorer à titre posthume, on va créer une cellule psychologique pour les collègues (Et la femme, sinon, au fait, elle a été relâchée dans la nature comme ça ? Elle dort où ? C’est quand, les cellules de crise psychologique pour les victimes de violences sexistes et sexuelles, au fait ?).
On va dire que c’est un cas isolé, au mépris de tout ce qu’on sait de cette communauté radicalisée. C’est du terrorisme mais c’est NOTRE terrorisme du Terroir, du terrorisme Label Bleu Blanc Rouge, alors c’est pas pareil. Parce que ta gueule c’est magique.
Et encore. Encore. Encore.

🌳🌳🌳

Rien ne va dans cette histoire. Mais on a une femme disparue dans le Tarn. Delphine. Qui vient s’ajouter à une longue liste de «disparues» à l’époux éploré. Je juge avant de savoir ? Les stats sont de mon côté, je prends pas grand risque.

Pis rien ne va se passer. Un numéro vert, un chèque cadeau de 50€ à deux trois assos ayant pignon sur rue, voilà. Que va-t-il rester des Droits des Femmes après le prochain remaniement ministériel ? Une petite guérite qui fait aussi kiosque à journaux et vente de fleurs derrière l’Élysée ? Une statue de Marlène Schiappa au centre ville de Tourcoing ?

«En mémoire de celle qui tua dans l’œuf toute possibilité féministe et continua ainsi à honorer la tradition de ses ancêtres»
Ah non atta, France Info me donne le bon titre :
Mort de trois gendarmes dans le Puy-de-Dôme : «Les hommes violents avec leur femme ou leurs enfants sont un danger pour toute la société», estime Marlène Schiappa

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur affirme que les auteurs de violences conjugales «cumulent plusieurs types de violences, c’est ce qu’on a vu là car il a fait feu et tué trois gendarmes et blessé grièvement un quatrième».
No shit, Sherlock…

 

🌲🌲🌲

Tant qu’on ne pointera pas du doigt le problème (le suprématisme blanc, la violence capitaliste et patriarcale) on va se planter. Et tant qu’on laissera agir les mecs violents en les laissant faire ce qu’ils veulent, en leur apportant toute notre compassion quand il tuent leur femme parce que, «quand même, le pauvre, elle avait une personnalité écrasante, regarde comme il pleure…» tant qu’on les laissera agir avec au pire une petite tape sur la main, ça va recommencer.
Ils ont l’impunité, ils l’utilisent, je les comprends. J’aurais l’impunité je ne tuerais personne (je ferais plein d’autres trucs) mais je comprends que le pouvoir puisse griser.

C’est pour ça qu’il faut vous déconditionner, pauvres petites choses. Nous, on fait ça pour votre bien, on est triste pour vous, ce n’est que de la compassion qui nous anime. On vous aime…heu…bien ? Ouais, voilà. On vous aime bien, vous êtes pas tout le temps dangereux.
On est vos petites biches entre les pattes du lion qui décidera ou pas de refermer sa gueule sur nos cous. Faisons-leur confiance… Et toi, sois sage. Sois bien sage. Regarde ce qu’il va t’arriver, si tu n’es pas sage. Tu ne veux pas en arriver là, n’est-ce pas ? Tu sais ce qu’il te reste à faire

Je ne me réjouis de la mort de personne, mais un survivaliste en moins, c’est déjà ça de gagné.

  1. Sarcasm sarcasm everywhere []
  2. Sarcasme, encore, toujours []