Heure de réveil : 3h57 (guerre de la croquette)

Je veux toujours rester dans cet état. C’est épuisant mais c’est cool de goûter aux joies des personnes qui ont de l’énergie pour faire des trucs de leur vie. Je n’ai pas pu faire mon injection. Mon ordonnance a expiré, je laisse un peu plus de temps entre deux piqûres pour pas avoir deux semaines sans rien avant mon rdv avec ce charmant rhumatologue à Cochin. Tu le sais ptet si tu me lis depuis quelques billets, je prends des anti-TNF et c’est à la fois archi-cool (parce que je suis pas dans la douleur non stop) et atroce car ça provoque en moi une fatigue très intense.

Donc là j’ai phase de hype bipolaire + pas d’injection, franchement, c’est la teuf. Je veux rester toujours comme ça mais je sais que je n’ai que quelques jours devant moi avant de redevenir une loque geignarde.

Au moins je le sais 🤷‍♀️

La redescente est dure mais moins difficile que sans médicaments. Avant je me crashais quasiment du jour au lendemain (non, les personnes bipolaires ne swappent pas d’humeur à chaud, en tout cas pas moi. Y’a des phases de transition plus ou moins longues. #nowyouknow)(Non mais même moi avant que le puzzle s’emboîte j’avais cette croyance, je profite de ma chouine pour te prévenir).

Bon et sinon…

LA PAGE A DÉPASSÉ LES 1000 like et abonné-es 😳🤯😨😶

J’étais restée aux 666, j’étais à la fois contente et effrayée du 667ème like qui allait briser l’harmonie de cette page.
Pis en fait non.

Faut que je marque le coup…
Ben j’ai intérêt à bosser dur pour te livrer ta surprise. Cela dit j’ai raté les 1000 pile poil, on peut dire on attend 2000 ? Nan ?

Bon. J’avais pas du tout prévu la possibilité que ça arrive du coup je suis très démunie.

Allez on y va.

🐸🐸🐸

“Steven Pinker : “Aujourd’hui, cette folie woke est l’affaire de tous” Le professeur à Harvard explique son opposition aux thèses identitaires en vogue à l’université, et qui prennent une tournure de plus en plus religieuse aux Etats-Unis.”
(L’Express1)

Oui ben ta chasse aux sorcières contre les personnes qui se préoccupent des droits des dominé-es elle commence à bien me péter les gonades aussi, connard.

Ah oui mais non hein, je suis désolée, mais ce type peut rentrer chez lui avec ses tapis, on en veut pas.

Steven Pinker est psychologue cognitiviste et professeur à Harvard. Je l’ai connu lors de son article “Tout ne va pas si mal” de 2016 dans lequel il affirmait que le monde n’avait jamais été aussi paisible, comparé à “avant”.

Sur le coup, j’ai grave acheté le discours. Forcément, comment ne pas se dire “Il a raison, on est pas en guerre et les gens vivent plus longtemps” ?
Je l’ai redécouvert circa 2018 avec les copaines de Zet Éthique (j’étais déjà retombé sur Pinker mais je n’avais pas une analyse très fine du truc)(Ok j’ai jamais une analyse très fine, je commence mon billet par “connard”, t’as raison).

Comment répondre “Non, mec, le monde ne s’est jamais porté aussi mal, arrête ton relativisme à deux balles” ? L’hypothèse d’un monde enfin juste est beaucoup plus confortable à entendre, tandis qu’on va sans doute littéralement crever de chaud dans quelques années.

Mais il y a “moins de guerres”. Moins de guerres mondiales, vraiment ? Tu as vu l’économie ? Les blocus, les Bichons de Wall Street, pied sur l’accélérateur vers le grand néant ? Alors ouais on vit plus longtemps, et c’est tant mieux (enfin, “tant mieux”, tout est relatif, hein, Steven ?) mais ça aide pas.

Ça aide pas du tout car ce discours va nous conforter dans notre décision de ne rien faire. Tout finira bien par s’arranger, allez, gardons espoir, un truc va se passer, c’est Harvard qui le dit. Spoiler : c’est un confort de dominant, ce qu’on vit, se complaire dedans c’est la pire des choses à faire.

selon les générations. selon les individus. Etc. = diversité. Il n’y a pas une seule vérité, unique, atemporelle, invariable, absolue : un jugement et son contraire peuvent être vrais relativement à deux points de vue différents. = refus de l’absolutisme.

Le pptx est dispo en cliquant, c’est intéressant.

🔥🔥🔥

Depuis 2016 ma vision a *kof kof* un peu changé, tu l’auras compris.

Je trouve même ce discours dangereux, car extrêmement dépolitisant. Et on sait à qui profite la dépolitisation : à la droite. Je suis désolée, hein, c’est pas moi qui fait les règles qui disent que la solution de facilité est toujours à droite.

Oui, l’individualisme, c’est la solution de facilité. C’est la solution inepte de facilité. Si moi ça va, alors tout va bien, et tu finis le cul étonné dans la lave en sortant promener ton chien. C’est la solidarité qui nous a amenés jusqu’ici, si on avait pas eu cette solidarité on n’existerait pas, ni toi, ni moi.

Le discours de Pinker, c’est “Tout va bien, rassurons-nous, ne faisons rien”.
Moi, je me demande maintenant à qui profite ce discours ? C’est vrai, ça, pourquoi dire ça et prôner l’immobilisme béat ?

Je suis désolée, je ne peux pas mettre de photo de Pinker alors j’ai mis du rose.

Parce que ce mec cis est blanc et Professeur à Harvard, oui madame. Il a des tribunes où il le souhaite, il n’a sans doute aucun problème financier, c’est clair que pour lui, la vie, ça roule. Tu te souviens ? “Ce qu’ils ne voient pas n’existent pas”.
C’est vachement facile de dire qu’on est pas en guerre quand on habite pas au Mali, en Syrie, quand on est ni Kurde ni Ouïghour ni yéménite, ni palestinien, ni afghan.

Il y a 14 guerres “actives” par an, la liste Wikipedia des conflits moins meurtriers (<1000 mort-es par an), la liste est trop longue pour que je me pète les yeux à compter2

En fait, ce discours est même assez indécent. C’est bisounours as fuck de dire ça mais un seul conflit armé c’est un conflit de trop. Ce type vit dans un autre endroit de l’univers.

Alors oui, on adhère parce que ça nous réconforte et qu’on a bien besoin de réconfort. Mais comment comparer “avant” à “maintenant” ? En comptabilisant le nombre de mort’e’s de la guerre et la durée de vie tout en oubliant que Nestlé essaye de privatiser de l’eau, et y parvient ?

Pour moi, c’est d’une extrême violence, la privatisation de l’eau. Le néolibéralisme sous coke est aussi d’une extrême violence. On est en train de cramer notre planète, mec, et plus ça va, moins je crois que la technologie va toustes nous sauver.

🦊🦊🦊

Ça aussi, ça a bien participé à la dépolitisation. Merci Bronner et “La Planète des Hommes” qui m’avait enchantée, comme Bronner veut “réenchanter le risque” dans ce bouquin.
La technologie va nous sauver, calmons-nous. Tout va bien, pas de panique.

Ça fait quand même deux mecs de la même engeance qui viennent me dire de me calmer. Je ne sais pas quelle est ton expérience en terme d’engueulade mais moi quand on me dit de me calmer et que je sais qu’il y a embrouille, je me calme PAS DU TOUT. Au contraire. Regarde, là, mon visage déformé par la haine, telle une hystérique au cheveu bleu (J’ai vraiment les cheveux bleus en ce moment, profitons-en) éructant ses principes mortifères, comme heu…attends…

C’est quoi, qu’on défend, déjà, nous les “woke”, les “SJW”, les Bisounours, les Gauchistes ? Je sais plus le plan, attends, je regarde la doc qu’on m’a envoyé avec mon premier chèque de Soros…

Ah, oui.

👹 Libérer la parole des personnes opprimées.
👹 Annihiler racisme, sexisme, homophobie, transphobie, validisme, classisme et alpinisme. Personne n’a besoin de l’alpinisme, soyons honnêtes deux minutes.
👹 Lutter contre les violences faites aux femmes et minorités de genre.
👹 J’ai déjà dit pour le racisme mais je le redis là.
👹 Permettre à toustes de vivre leur vie et leur corps comme iel l’entendent.
👹 Ne plus avoir peur en permanence, ne plus se faire tuer pour ce qu’on est.

MUCH VIOLENCE 😱😱😱

👹 Meuler la tronche au capitalisme, la condition initiale nécessaire à l’accomplissement de tout le reste.

Ah ouais, là, MUCH VIOLENCE, je comprends le seum. On annule tout, t’inquiète, on touche pas à ton économie florissante, ce serait dommage que tu ne puisses pas te payer une seconde piscine dans ta résidente quaternaire, chaton.

Tu vois le piège ? Tu le vois ? TU LE VOIS HEIN ?

👉 Tant qu’on touche pas à leur précieuse économie et à leur précieuse liberté de nous opprimer par l’humour ou la violence, on est tolérables.

Les “on peut pu rien dire” je l’ai lu de différentes manières au fil du temps. Tu veux un truc “drôle” ? La très très très très très vaste majorité des personnes qui énoncent ça comme un droit inaliénable sont des mecs blancs et cis en PLS de pas pouvoir se foutre ouvertement de nos gueule sans qu’on s’en indigne.

🍅🍅🍅

C’est incroyable.
Parce que sur papier, “annihiler racisme, sexisme, homophobie, transphobie, validisme, classisme”, qui est contre, à part le dernier des fachos ? Non c’est une vraie question, tu tu n’es pas facho et que tu est contre ces valeurs, ton avis m’intéresse.
(C’est évidemment un piège grossier, tu seras ban de la page jusqu’à ce qu’on retombe à 1000 like, j’ai 11 places vacantes dans le bus)

Donc en gros, tout le monde va se dire “ouais non le sexisme c’est mal, les féminicides, pas de bol”. C’est après que ça coince.

Merde, parce que pour que le monde évolue faut que les gens dedans évoluent aussi. T’es pas raciste mais tu es RH et tu continues de passer les CV aux noms étrangers, pas parce que tu es raciste, mais parce que ton patron l’est, faut bien manger ? Tu continues à faire des blagues comparant les femmes à des objets, mais c’est tellement drôle d’humilier les autres, qui oserait te priver d’un tel plaisir ?

On veut que ça change mais on veut pas changer. Rengaine.

Alors, oui.
Oui.

Être woke/SJW/whatever c’est super chiant. Étre un connard individualiste, c’est plus simple.
Je sais je vends pas du rêve.

Mais ouais les choses vont pas changer toutes seules et la planète ne se soignera pas d’elle-même non plus.

Tu te souviens, quand on a banni les pailles au lieu de taxer Veolia ?
Ben ça a fait chier pas mal de personnes en situation de handicap qui ont besoin de pailles en plastique pour plein de raisons très valables. Iels l’ont eu dans l’os, mais ceuxlles qu’on a le plus entendu c’étaient les gens pas contents parce que pas contents. Pas content. Pas changer. Alors que pour nous qui ne dépendons pas de pailles pour vivre, finalement, c’est un petit truc pas forcément très contraignant. Qui boit à la paille chaque jour, enfants exceptés ? Pas grand monde se siffle des Margaritas à la paille tous les soirs. Sauf les personnes qui ne mangent pas autrement que mixé. T’es deg de ce privilège indécent, hein ?

Mais là t’avais l’impression qu’on leur épilait le SIF pour la toute première fois, à ces gens. Pour des pailles. Des putains de paille de ses grands morts !!!

Heu on va arrêter ce paragraphe ici, c’est pas bon pour mes nerfs…

💥💥💥

Pardon.

Oui, c’est chiant d’être féministe et gauchiste et woke si ça t’arrange. Je ne peux plus regarder et lire plein de choses, y compris des livres et films et séries que j’adorais, parce que j’ai pris conscience (j’ai woké ?) des problématiques et que je ne peux plus cautionner ou donner d’argent à des gens ouvertement problématiques. J’ai jamais lu Harry Potter (trop vieille) et je suis contente de ne pas avoir acheté la série en belle édition parce que j’aurais dû les balancer.

Dans ma bibliothèque, j’ai aussi Gérald Bronner, comme souvenir. Lui, je le garde, je peux pas jeter de livres et c’est hors de question que je le donne à une âme innocente.

Devenir, être féministe, c’est difficile. C’est chiant.

En terme de déconstruction, je suis une meuf cis blanche non précaire, j’ai morflé ma race, ouais. Et c’était bien. Je pense très sincèrement que ça a fait de moi une meilleure personne.

Je suis devenue la personne que je voulais devenir et ça n’a pas de prix.
Humainement, parce que je ne suis ni artiste peintre ni écrivaine-pour-de-vrai mais j’ai fini geek et ça me va.

Ma vie est chiante sur pas mal de points, et encore, je suis pas végane (krr krr krr) ou, pire, Straight Edge (les gens qui disent non à toute forme de drogue). Mais encore régulièrement Meta me met le nez dans ma merde quand je me comporte en féministe blanche bourgeoise, ça me la fout mal mais elle a raison de le faire et je ne la remercierai jamais assez du temps qu’elle prend à me dire “tu nous oublie”.

C’est PAS confortable mais, sans déconner, je me sens bien.
Même dans la pire des phases dépressives, je me sens bien, je suis en accord avec mes valeurs. J’élève mon fils avec ces valeurs-là et j’en suis fière. Il est blanc, assigné garçon, il a déjà pas mal moyen de devenir un dominant de merde alors je lui apprends qu’on peut faire autrement.

Quand je découvre une nouvelle facette de la lutte, des fois ma première réaction c’est “Et merde…” par pure réactance. J’ai appris à aller au delà “pour la Cause”, alors je ne vis pas dans le déni par rapport à ça. Et merde…c’est la vie.

C’est pas du pur masochisme comme certains aiment à le dire en se moquant de notre côté hippie. C’est prendre en compte la vie de l’autre comme porteuse d’autant de valeurs que la nôtre, John Bob. Je préfère mille fois être dans ma peau de sale féminazghul et savoir que je mets mes forces à contribution de quelque chose de grand et de beau que de crever la tête dans le sable en me demandant quand est-ce que ça va mieux.

🐨🐨🐨

Mais ouais, l’islamo-gauchisme, le wokisme, quelle horreur !

Je suis sûre qu’on tue chaque jour au moins, ouhlà….au moins.

J’ai bizarrement plus de chiffres tangibles sur les féminicides et les meurtres racistes, on y va ? Non, le billet est déjà assez long comme ça et ça se trouve facilement.

Bon, on va revenir au début du billet. Steven Pinker.

“[….]cette orthodoxie woke emprunte au pire de l’idéologie de l’apartheid et du nazisme. On y trouve cette idée que chacun de nous appartient à un groupe défini par son genre, sa race ou son ethnicité, que nos opinions peuvent être prédites selon le groupe auquel on est rattaché, et que la justice ne peut être pensée qu’en fonction de la moyenne relative de chaque groupe.”
(je n’ai que le début de l’article, j’ai pas envie de m’abonner à l’Express)

Woke is the new nazi, tsé.

🐞 On y trouve cette idée que chacun de nous appartient à un groupe défini par son genre, sa race ou son ethnicité…

Citoyennes du mooooooooooooooooonde unissons-nouuuuus !
Je parie qu’il voit pas les couleurs et il se trahit magnifiquement.
“genre, race, ethnicité” t’en sais quoi, Steven ? De ta position, oui, ça change rien, bien vu. De quel droit tu vas dire “on ne se définit pas par sa race” en étant blanc ? Forcément, t’es blanc ! T’es pas une femme non plus, qu’est-ce que tu en as à foutre après tout ?

Non, ce qui te fait chier c’est qu’on ne te demande pas ton avis.
Et pour une fois, tu es l”Autre, l’Exclu du groupe, et ça te rend ouf. Bien fait !

🐞 …que nos opinions peuvent être prédites selon le groupe auquel on est rattaché…

WTF. On a vu le 03/03/2021 que la vision de la corruption dépendait de la classe sociale.
Or, Steven Pinker est sociologue. Va falloir qu’il contacte les mecs de l’étude, là, faut tout changer.

Ah nooon ok, il parle de groupe “minoritaire”, forcément biaisé par la haine et l’envie. Ses copains, ça va. Ça passe. Ils l’emmerdent pas, eux. Qu’est-ce que la sociologie en fin de compte ?

🐞 …que la justice ne peut être pensée qu’en fonction de la moyenne relative de chaque groupe.

Mais qu’est-ce qu’il raconte ?
Alors là, je suis clueless.
Que cherchez-tu à dire, Steven ? Tu tentes d’entrer en contact avec quelqu’un en particulier qui lira l’article et qui viendra te délivrer dans un bunker hyper-sécurisé de la NASA après la lecture de cette phrase codée ?
J’ai pas meilleure hypothèse.

Il est en vacances dans sa tête en vrai.

🐭🐭🐭

[insert meme “well, that escalated quickly”]

Tiens.

Apartheid ? Nazisme ? Sectaire ? Sérieusement ?
On a une grande leadeuse ? C’est qui, que je demande mon icône dédicacée ?
Tu as le code postale du Parti ? Il paraît qu’on a 20% chez Naturalia avec la carte.

Les mecs tu leurs demande d’arrêter les blagues de merde, ils te disent que tu es une nazie. Wow. Moi je voulais juste qu’on arrête de tuer des femmes parce que ce sont des femmes, je voulais que le racisme soit anéanti, c’est pas moi, j’ai rien fait, j’écris juste des billets !!!

La disproportion du backlash est très intéressante en réalité.
Moi j’y vois un bon signe : la Bête agonise. Ok on l’a sans doute juste touchée à la patte droite mais elle est pas contente car ça lui a fait mal.

Pour qu’un universitaire dise ça, pour qu’une ministre commande une étude sur l’islamo-gauchisme, c’est bien qu’il se passe quelque chose.

En parallèle, on devient (parfois) parent-es.
Et j’adore les récits des copines qui parlent de leurs enfants ados bien plus impliqué-es que nous à leur âge. On avait cette même conversation hier avec Audie (coucou), c’est formidable de voir des jeunes se repolitiser même s’iels sont paaarfois un peu relou à vouloir nous expliquer la vie et leurs dernières découvertes. Mais ça, je l’ai fait aussi. Toi aussi. Mens pas. Je suis sûre que t’étais relou-e à 20 piges.

“Suis-je une bonne mère, Susan ?
– Mon nom est Amy”

Quand je vois les facs occupées, je suis fière ❤️
Bon, après, vous avez bien le feu au cul aussi et les millenials ne vous ont pas vraiment aidé-es, désolée. On était trop occupé-es à profiter de la vie sans internet (grr).

Mais ouais, que tu le veuilles ou non, les choses avancent. Jamais assez vite mais elles avancent. Aujourd’hui, les préoccupations sur le sexisme font parfois reculer des grandes marques sur des publicités. On tape au portefeuille, et ça marche. La peur de la sanction est réelle. Un bad buzz Twitter et c’est fini. Les affaires éclatent et éclaboussent à toute autre échelle avec les réseaux sociaux.

Alors oui, les vrais nazis ont pignon sur rue. Mais on les emmerde. En fait, on gagne. Tu ne me crois pas ?

Allez, on va la jouer comme un Pinker enthousiaste et rassurant.

🌱 En 1963, il y a 58 ans, les zétazini étaient encore sous la Ségrégation raciale. 58 ans, c’est très, très peu. Entre temps, il y a eu un Président noir.
La fin de la Ségrégation a pas pris 10 jours, ça a commencé en 1909 avec la création de la NAACP. 55 ans avant.

🌱 Droit de vote pour les femmes en France : 1944. 77 ans. C’est vraiment pas si loin…

🌱 Légalisation de l’IVG en Argentine : 2020 (1975 en France)

Alors, dis-moi, pourquoi on se calmerait ?
On a eu des victoires. Après de très longs combats, mais des victoires. Et on tient, pied à pied, contre l’adversaire sans relâcher notre vigilance.

🐠🐠🐠

Et heu…contre quoi ils se battent en réalité, Steven Pinker et ses copains ? C’est ça aussi, qui m’interroge. Pourquoi se plaindre qu’on demande à changer les choses ? C’est mal, de prendre en compte les micro-agressions pour permettre à des personnes de vivre en paix ?

“Ouin ouin les abus”.
Ouais. Les abus. Ben y’en a toujours, des abus, mon pote.
Tu crois pas que ton engeance abuse aussi un tout petit peu ? Non ? T’as rien à voir dans tout ça ? C’est pas du tout pour préserver un système de domination blanche et patriarcale que tu hurles à la mort dès qu’on prononce le mot “intersectionnalité” ?

Rappel : ce sont les afro-féministes qui ont créé la notion d’oppression intersectionnelle, l’utilisation du terme par des personnes blanches fait encore débat, elle n’est donc pas conseillée. La notion de plusieurs oppressions qui se “croisent”, en revanche, est fondamentale.
Clique sur l’image pour accéder à la page qui en parle.

Forcément, on découvre un nouveau cadre, on gagne des libertés, on peut faire des trucs qu’on aurait jamais osé faire avant, forcément tu auras des personnes qui vont en profiter. Ça, malheureusement, Steven, c’est le fonctionnement humain, t’es sociologue, pourtant, je sais pas, fais des efforts.

T’es pas content parce que tout le monde gagne un cadeau sauf toi ?

HAN 😱
Je suis sûre que c’est çaaaa en fait !!!

“Ouais des droits pour les gens ouin ouin c’est pas mon anniversaire, pourquoi ?”
Je parie que quand tu était petit ta maman t’achetait aussi un cadeau lors de l’anniversaire d’un-e de tes adelphes parce que t’étais un gros jaloux. Avoue.

On va partir là-dessus, allez, et j’ai explosé mon quota de mots de toutes façons.

“Les féminisme c’est nul, je peux pas manger tout le gâteau et j’ai même pas de cadeau à la fin.”
On te retire des privilèges et on ne te rend que ta conscience en échange.

T’as choisi ton camp, Steven…

L’Intelligence Artificielle me propose ça. Bon. Je prends. C’est fait sur craiyon.com

  1. https://www.lexpress.fr/actualite/idees-et-debats/steven-pinker-cette-folie-universitaire-de-l-ideologie-woke-est-l-affaire-de-tous_2145871.html []
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_contemporaines []