Heure de réveil : 4h01 (chat sur mon visage)

TW : transphobie, putophobie, propos de radfem, psychophobie, violences faites aux femmes, allez, c’est la fête au mascu !

On va faire l’impasse sur les news : ça va pas, ouin ouin, allez.

Bon, on va parler du “coming-out” transphobe de l’association Zéro Macho. Ils étaient transphobes avant, mais là ça se voit.

☠️☠️☠️

Zéro Macho c’est une association féministe, non mixte il me semble, mais DE MECS CIS 😑

T’imagine l’enfer sur Terre ? Sois coincée 4h en réunion avec eux et je suis sûre que tu comprendras cette notion d’enfer sur Terre. Rien que l’idée d’un collectif de ce type…je sais pas, des hommes pour parler des droits des femmes ? Vraiment ? C’est parce qu’ils se sont fait virer des autres groupes à force de prendre la parole pour redire ce que la meuf juste avant avait dit ? Parce qu’ils coupent la parole, s’approprient l’espace pour nous expliquer notre vie ? Du coup ils ont fait leur cabane dans les bois ?

J’ai rien contre la non-mixité, au contraire. Mais jamais un Boy’s Club ne sera “féministe”. Un homme ne peut pas, à mon sens, être pleinement “féministe” donc on est mal barrées avec votre truc, là.

Il y a quelques lustres, j’avais fait un article (aujourd’hui archivé mais je peux le ressortir même si ça n’a pas grand intérêt) sur leur manifeste anti-TDS qui avait été publié. TDS c’est travailleuse du sexe, eux disent prostitution. Vu la teneur du discours, ça sentait bon la radicalité mal interprétée et je me suis demandé à quel moment ces types vireraient en radfem des familles.

Et bien c’était le 30 août avec un communiqué 100% transphobe :

https://www.facebook.com/ZeromachoFR/posts/4198587560238060

Je ne te copie/colle pas trop du texte parce que c’est violent, je baliserai les citations avec cet emoji approprié : 💩

💩 Transactivisme : une affaire d’hommes
💩 Zéromacho est solidaire des féministes radicales agressées par des transactivistes. 💩

💩 Quand des hommes se déclarant femmes 💩veulent s’imposer dans des groupes de femmes […], nous, hommes du réseau Zéromacho, sommes aux côtés des femmes qui refusent cette violence. 💩
[…] 💩 Quand on agresse, insulte, menace des féministes en les accusant à tort de transphobie et en les qualifiant péjorativement 💩de « TERF » (Trans-exclusionary radical feminists, féministes radicales excluant les trans), nous sommes à leurs côtés 💩. On les traite de radicales ? Nous le sommes aussi, car il s’agit bien de prendre le mal à la racine. Quel mal ? La violence patriarcale 💩, la violence des masculinistes qui se fonde sur le mépris 💩et la haine des femmes et des féministes.
💩💩💩 Tu peux recommencer à respirer 💩💩💩

Booooooooooooooooooooooooooon.
Bon bon bon bon bon.
Que dire.
Que dire à part que vous êtes effectivement des TERF transphobes (et putophobes) et que vous n’êtes absolument pas féministes ?

Je veux dire, merde, une asso non-mixte pour des hommes féministes, à quel moment ça pouvait tourner mal ? 🙄

“Ouin ouin ils font des trucs bien des fois”. Ah ouais. Si c’est pour faire passer ce genre de message, c’est pas la peine.

Définis “truc bien” stp

🧭🧭🧭

🦞 Cette association reprend la rhétorique radfem-côté-obscur depuis le début. Avec les mêmes mots pour parler de travail du sexe, plus ou moins adaptés à leur public.
⚠ Je dis côté obscur parce que les féministes radicales, si on s’en tient à la définition du truc, je les comprends et je les rejoins sur plein de points. Sauf sur le TDS, du coup. ⚠
Mais c’est pas un ramassis de TERF non plus. C’est les TERF et les abolotes (au sens péjoratif du terme, toutes les personnes pour l’abolition du TDS ne mangent pas les enfants et arrivent à ne pas parler uniquement en capslock) qui ont repris le truc.
Je prends autant de précautions car je sais que plusieurs féministes radicales me lisent. Je connais des féministes radicales qui sont des personnes bien et actives dans la lutte sans être transphobes ou putophobes (genre celles qui me lisent). Je parle donc uniquement de pas-ces-femmes-là ici, d’accord ?
Je parle des TERF aujourd’hui, d’ac ?

Ah vi, pardon, maman. Le glossaire.
🔴 TERF = Trans Exclusionary Radical Feminist = Féminisme excluant les personne trans du tableau. Elles vont donc les mégenrer (les appeler “monsieur” alors que ce n’est pas leur genre) et ont tout un trip à base d’usurpation de la lutte par ces personnes qui ont évidemment que ça à foutre que de récupérer leurs productions et idée. Il y a souvent des références au viol, au masculinisme des femmes trans, etc. le tout sous fond essentialisant as fuck et hyper intéressé par l’apparence des organes génitaux des gens.

Forcément, la violence des propos, ça marque, et avec les années c’est ce qu’on a retenu des radfem : TERF et abolotes. Ça me désole, à vrai dire.

Ça et l’utilisation de mots de manière récurrente : transactivisme est un red flag évident par exemple.
J’ai trouvé “RÉPRESSION ANDROCRATE SEXOSPÉCISTE” sur le site de Boucherie Abolition. “GLOBALITÉ DU SYSTÈME NAIXTERMINATEUR” “FEMELLISME”…

Tu sais qui d’autres adore fabriquer plein de néologismes ET PARLER EN CAPITALES ? Les rouges bruns (Soral, Dieudonné, tous ces gens tellement classe).
Le coup des néologismes à foison et du CAPSLOCK, je ne retrouve pas ça souvent, en tout cas pas à un tel niveau.
Tu vas me dire “hé ho vous aussi vous inventez plein de mots”. Mmmmmmmmmh….Système naixterminateur ? Femellisme ? NOLOCAUSTE ??!
(Oui, c’est aussi des personnes qui peuvent comparer tout et n’importe quoi à l’Holocauste, de quoi me les rendre infiniment sympathiques)(oui c’est du sarcasme).

Je serais gentille, je dirais que c’est une manière d’intriguer, de pousser à la réflexion et à la recherche. Mais je suis pas sympa, ce matin, alors je vais dire que c’est une manière de terroriser les gens. Je sais pas, moi j’ai un mur avec des mots comme ça, je me demande si je suis encore revenue malgré moi sur les forums parentalité de Doctissimo, entre “zozo” pour “ovule”, “gygy” pour “gynécologue” ou “zhom” pour “conjoint”, franchement on est bien dans la vibe fin des années 2000…
On est à la limite du ok boomer, en fait

Ce truc du discours ça permet aussi de devenir un signe de ralliement. Celles qui sont la confidence se sentent dans la confidence. Parce qu’elles partagent un truc secret : elles ont le dictionnaire Français/TERF – TERF/Français.

ET PUIS MERDE QUE LA VIOLENCE DU DISCOURS
(Moi aussi je sais écrire en capslock 🖕)

⚠⚠⚠ TW TRANSPHOBIE EN CAPSLOCK ⚠⚠⚠

Je donne quelques exemples ici tirés d’une page de ma connaissance :

💩 “La parité maintenant ce n’est plus un homme & une femme; c”est un homme & un homme autogynephile pervers avec un prénom feminin.”💩
(Commentant une photo de deux personnes dont une personne à priori trans)

💩 “UN HOMME EN JUPE N’EST PAS UNE FEMME.
Des dizaines d’années que des femmes identifiées “lesbiennes” sont instrumentalisées par ce neo-patriarcat pour servir et faire avancer les droits des hommes…..au motif qu’il s sont gays et/ou travestis, ou encore travestis emasculés gavés d’hormones et d’antidépresseurs.”💩

💩”Finalement, est-il nécessaire de compiler l’idéologie de ces dégénérés atrophiés du bulbe rachidien, jaloux pathologiques des femmes parce qu’ils ne sont rien parmi les hommes qui les meprisent ?”💩

On s’arrête là, j’ai la gerbe à force de chercher. Je pense que tu la vois bien, la violence, là, non ?

⚠⚠⚠ FIN DU TW TRANSPHOBIE EN CAPSLOCK ⚠⚠⚠

Je veux bien qu’on ait envie de discuter des femmes trans dans le sport, par exemple. J’ai moi-même appris plein de choses en lisant des échanges sur le sujet, notamment en hormonologie. Mais là c’est même pas un amorçage de discussion, c’est de la violence en brique qu’on te balance à la gueule jusqu’à ce que tu changes de camp ou que tu finisses dans le ruisseau.

Franchement, plutôt le ruisseau. Au moins je serais au frais.


💾💾💾

J’aime pas trop ces personnes. J’ai des ami-es concerné-es par la transphobie, des ami-es très chèr-es à mon petit cœur, je vois la souffrance que ça génère d’être à la fois dans toutes les problématiques liées à l’identité de genre et en plus humilié-es et harcelé-es par des personnes qui tiennent le type de discours qu’on retrouve plus haut.
Donc je mords.

Je ne comprends pas qu’on puisse être si violentes et excluantes mais je suis un Bisounours qui capte pas ce genre de truc, si ça se trouve, je sais pas. Non. Si ça se trouve pas, arrêtons 2 mn de nous mentir.

☂ Donc Zéro Macho est radfem d’apparat.
C’était déjà dans le contrat mais ils n’avaient visiblement pas fait d’annonce en ce sens. En gros on savait que c’étaient des connards, mais on ne savait pas officiellement qu’ils étaient des connards transphobes. Et ben ça, c’est fait.

⚠⚠⚠ Citation du post ⚠⚠⚠

💩 Quand nous entendons que « les femmes trans sont des femmes», nous, hommes de Zéromacho, alliés des féministes radicales 💩, rectifions : les femmes trans sont des personnes nées hommes, socialisées en hommes 💩, et qui se déclarent des femmes. La réalité biologique se rappellera à elles le jour où leur prostate leur jouera des tours…💩💩💩

⚠⚠⚠

Ouais, en plein dedans, et des deux pieds en plus.

Comment expliquer ça correctement…
Les femmes trans sont des femmes (et les hommes trans des hommes mais visiblement personne n’en a rien à foutre des mecs trans…). C’est tout. Pas question de prostate ici…puis quelle fixation sur les organes génitaux, sans déconner, faut faire un truc à ce stade, allez consulter, je sais pas…

🦞 Un disciple a répondu à mon post d’indignation avec :
“tu aimes voir un homme tabasser une femme?”
+ vidéo YT qui montre une femme trans se battre, à priori, je n’ai pas regardé cette vidéo.

Edit : c’est une vidéo de MMA, un lecteur a fait l’effort d’aller regarder et tu peux voir le détail dans les commentaires, et moi, le MMA ça me fait penser à Soral. Donc même la vidéo n’est pas informative et purement détournée pour faire de la merde.

OH MON DIEU DE LA VIOLENCE !
…t’as que ça, donc. Un jour, une femme trans s’est battue. Moi aussi, un jour, ou deux, ou dix, je me suis battue, on fait quoi ? Et les discours TERF, c’est des bisoux ?
La violence féminine existe, les femmes sont violentes, les personnes appartenant à une minorité de genre également. Tout le monde est violent.

Tu vois, je suis atteinte d’une pathologie mentale qui fait peur. Des personnes bipolaires ont déjà commis des trucs atroces en crise psychotique. Tout comme des personnes schizophrènes ont pu un jour dans le monde commettre des meurtres.
On fait comment ?
On nous enferme et on jette la clé ?
Est-ce qu’on va exclure ces personnes de la Lutte ?
Est-ce qu’on va dire à toutes les personnes neuroatypiques qu’elles sont dangereuses ?

Puis………..enfin…………………………………..
Pointer la violence des hommes en intervenant en commentaire pour juste faire passer un lien qui présente des images violentes et ce sans avertissement…et en étant un homme ? 🤣
C’est pas l’hypocrisie qui l’étouffe, lui…

Un mec vient me dire que les femmes trans sont violentes. C’est comme si je venais te faire la morale un matin parce que tu as pris un Doliprane hier soir. Je….je sais pas me sortir de cette boucle, c’est presque drôle.

Les hommes sont nos principaux agresseurs et le mec vient me montrer une baston un jour. Qui constitue 94+% des effectifs des prisons ? Qui nous tue ? Qui nous viole ?Qui domine ? Les hommes cisgenre comme toi, baka 🤷‍♀️

Exposer à des images sans avertissement, c’est violent. Aller sur chaque réponse de contradictrice pour poster sa vidéo, c’est du harcèlement. Alors viens pas me la jouer pureté militante, Billy, et va plutôt grignoter tes morts, merci, au revoir.


🥦🥦🥦

Je ne suis même pas fâchée, je suis dépitée.
Déjà, Zéro Macho existe toujours et ça, ça fait chier.

Non mais je vais le redire mais que peut-il sortir de bon d’une association d’hommes cis qui s’intéresse au féminisme ? Que dalle. Et depuis leur fondation, ils ont effectivement juste pourri la lutte comme ils le pouvaient avec leurs docus et leurs campagnes provoc.

L’idée même d’un groupe non-mixte entre cisdudes, ça pue la merde 💩 On le sait, on en a, des Boy’s Club, et quand ça parle nana c’est soit pour se plaindre soit pour faire des commentaires déplacés.

Les autres groupes non-mixtes masculins sont ceux où on échange des photos volées ou du revenge porn pour humilier ses ex…mais tout va bien, pas de problème, on a confiance. Ou pas.

Ces gens veulent le vernis féministe sans agir comme des féministes. Tu sais comment j’appelle ça ? Des “pro-fem en carton“. On en a quelques uns dans nos réseaux, de mecs qui en vrai sont juste là pour niquer et avoir l’air tellement plus woke que la plus woke de tes copines. Le plus drôle c’est qu’ils sont bruyants et finissent par prendre toute la place. C’est eux qui vont te mansplainer le mansplaining, qui vont intervenir pour rétablir la Justice et l’Ordre quand une personne s’exprime mal à leurs yeux.

C’est à cause de ça qu’on aime notre non-mixité à nous. Parce qu’il n’y a pas de mec cis dedans. Parce que, je suis désolée mais vous êtes lourds.


🐱🐱🐱

“Ouin ouin on fait quoi maintenant ?”
Bah tu te débrouilles, en fait, j’ai pas vocation à t’aider.

Il y a des espaces mixtes, plein. Essaye d’éviter de prendre toute la place, ce sera déjà pas mal. Je sais, c’est dur, t’as pas le dernier mot et on est méfiantes. Normal, qu’on soit méfiantes, vous nous agressez et vous nous tuez.

La non-mixité mec cis pour parler féminisme ça n’a jamais fonctionné. Zéro Macho n’est pas le premier à me le faire constater. Il y a eu plusieurs groupes “féministes” francophones de ce type, et à chaque fois, à ma connaissance, c’est parti en vrille. On ne peut pas vous faire confiance, donc on ne vous fais pas confiance. Arrêtez éventuellement de vous comporter comme des connards égocentrés et on en reparlera.

💩 Le 29 mai 2021, initiative de Zéro Macho, attention ça claque :
“Paris. Évry.
Septième action repassage de Zéromacho.
Des hommes repassent dans la rue et apprennent à d’autres hommes à repasser.
Échanges sur l’égalité avec le public, nombreux près du Centre Pompidou, et place des Terrasses (à Évry).
À la veille de la Fête des mères, des membres de Zéromacho ont discuté avec des passants du partage des tâches ménagères, avec pour slogan « Le plus beau cadeau, c’est l’égalité ! »
Depuis 2014, Zéromacho propose avec cette action une façon ludique et imagée 💩de faire avancer dans les esprits l’idée de l’égalité : des hommes repassent en public, et apprennent à d’autres hommes à le faire.”

Tu m’excuseras, je vais faire autre chose de ma vie 5 ou 10 mn, mon taux de vide augmente à la lecture de…ce truc…


☕☕☕

Des actions “repassage”. Pas la première, non, la septième.

Parce qu’on sait bien que toutes les femmes sauf moi repassent. C’est ça, l’action ? C’est ça, la lutte pour l’égalité ? Que les hommes sachent aussi repasser ?
C’est pas, je sais pas, très très légèrement un stéréotype de genre que vous continuez à propager ?

“Il faut apprendre aux hommes à faire le ménage”
C’est pas con, non. Faut vraiment apprendre aux hommes à faire le ménage. Mais au lieu de vous organiser pour remettre en place les cours d’Arts Ménagers à l’école vous vous faites de la pub. Parce qu’en terme d’efficacité pédagogique on est toujours dans le abysses. On renforce le stéréotype autour des femmes qui repassent. Je comprends, en fait, la démarche, je vois la logique, y’a pas de souci. C’est juste que c’est pitoyable de vouloir se faire passer pour des warriors progressistes de cette manière.

Attends, je vais voir si Zéro Macho a signé des tribunes récemment, je reviens (oui je sais ça fait deux pauses en peu de temps, j’en ai besoin).
Alors…tribune ant-TDS…ouais…et repassage.

💐 ❤️ Ah, oui, attends. Les actions repassage ont lieu POUR LA FÊTE DES MERES, parce que …Maman repasse. Charmant.❤️ 💐

Maman c’est la seule femme qui mérite qu’on la protège.
La pute, la femme “perverse”, elle peut aller crever. On lui souhaite, d’ailleurs, régulièrement, d’aller crever.

Maman c’est la femme douce, victime, soumise, celle qui s’occupe du repassage et des enfants, car elle a l’insigne honneur de pouvoir Donner La Vie par la Grâce de la Sainte Biologie. La Sainte Biologie c’est L’Essence Même de la Vie on le sait toutes.
Et quand un mec trans est enceint, tout ce petit monde perd 2D10 en santé mentale.

On va donc dire que Zéro Macho a pour but de libérer les femmes. Ils ont pas pigé “Libère moi pas, je m’en charge” je pense. Non. Il leur faut absolument agir, le monde nécessite leurs actions audacieuses.
Ils veulent libérer la Ménagère et la Pute, pas de la même manière mais avec le même but : se féliciter que quelqu’un, enfin, agisse. Le monde les attendait. Ils sont là. Bouge pas, ils vont s’en occuper, tout comme ils s’occupent de faire des trous dans le mur depuis deux ans qu’on leur demande. Ouais mais là ils pouvaient pas, tu vois, ils travaillent, eux.

Personne ne se dit jamais que les travailleuses du sexe peuvent être libres. Pas toutes. Pas les victimes de la traite. Je suis pas aveugle non plus, merci.
Mais les personnes qui souhaitent exercer ce métier volontairement devraient pouvoir le faire sans qu’on vienne les emmerder de longue avec nos conneries puritaines. Beaucoup de personnes travaillent en indépendantes, depuis des années, et ça se passe aussi bien que ça peut se passer avec n’importe quelle clientèle.
Le sexe n’est pas obligatoirement un traumatisme, pas obligatoirement un viol, il peut être libre et consenti, prendre mille formes différentes et rendre des personnes heureuses.

Maman, elle n’est pas libre non plus, alors il faut la défendre avec des planches à repasser.

C’est quand même ULTRA-SIGNIFICATIF que leur combat tourne autour de ces deux figures. Pour moi, ça signifie qu’ils ont totalement loupé le coche. Ils sont pas sortis de cette dualité toute pétée. On est plurielles. Y’a des mamans qui sont TDS, on fait comment ? On les met où ?
Zéro…subtilité. Et zéro réflexion, on en est encore à “la madone et la putain”, les années 50 ont rappelé, elles demandent ce que vous foutez à déterrer leurs archives moisies.

Le pinacle de l’activisme en action

🧩🧩🧩

Infantilisation.
Voilà, ouf, c’est le mot que je cherchais il y a 50 paragraphes.
Cette asso c’est le summum du paternalisme faussement bienveillant. On veut lutter, mais entre nous, “pour vous” mais surtout pour nous parce que ça fait plaiz d’être un Mec Bien©

Cette asso c’est l’illustration littérale de “Faut pas laisser les hommes cis faire des trucs au niveau militant, c’est dangereux”. Dangereux, oui, car beaucoup les suivent. Une association d’hommes féminiiiiistes ! Quelle audace ! Eux ils savent faire les choses, pas vrai, Brigitte ?”

“Oui mais ils font des trucs bien, tu veux pourrir toutes les initiatives féministes portées par des hommes ?”
OUI ! A-BSO-LU-MENT 😡

Allez aider vos comparses à lutter contre le paternalisme et la masculinité toxique. Enseignez-leur la contraception, les soins aux enfants, apprenez-leur à reprendre leur part de charge mentale dans le foyer. Sensibilisez-les aux violences faites aux femmes, ce genre de choses. Apprenez-leur à être de vrais alliés.
Zut, pour ça faudrait déjà en être, de vrais alliés.

Parlez leur à EUX, les hommes.
Parce que c’est pas ce qui se passe, ici.
Le message est plutôt à destination des femmes qui sont sensées applaudir des deux mains. “Regardez comme on est des mecs bien”. Si tu penses à ce qu’on va penser de toi, si ton but c’est de faire comme un mec bien, tu ne dis pas que tu es un mec bien, car tu sais que tu ne le seras jamais. Tu essaieras, tu progresseras, mais tu restes l’oppresseur et le privilégié avec les réflexes qui vont avec. C’est la base, en fait.

Et c’est pas grave, tu sais. On en accueille dans nos espaces, des hommes cis, ils sont pas tous à heu…déposer délicatement sur le trottoir le jour des encombrants 🤷‍♀️

Tu sais qui on accueille aussi ? Les personnes trans et non binaires, les travailleuses du sexe, les personnes racisées, les personnes aux sexualités non-hétéro, les femmes victimes de violences…mais pas toi, non.

Ouais je sais, c’est rèche mais non, moi je veux pas de Zéro Macho dans ma lutte, désolée.