Heure de réveil : 4h32 (retour à l’heure d’hiver du coup comment je vais galérer quand ça va rechanger 😀 )

Hier j’ai pas dessiné toute la journée. Non. J’ai terminé mon encrage et j’ai réfléchi. J’ai fini par coller toutes mes couleurs sur la table et j’ai fait des tests pour voir si les feutres à alcool bavaient pas trop sur mon papier à grain un peu fin. Mais j’ai passé une bonne partie de la journée sans oser me lancer, à mater mon dessin en chien de faïence en me demandant si j’étais sûre de moi, là, un accident est si vite arrivé…

Et les feutres à alcool ne bavent pas. C’est important.

Bon, ce matin je te parle coaching surexcité parce que sans transition, voilà.

🤖🤖🤖

Je le disais hier chez moi donc désolée pour la redite, mais YouTube veut absolument me remettre au travail ou que je devienne rentière.

Alors j’ai droit à toutes les vidéos de coaching, de truc pyramidaux, d’investissement immobilier (j’ai aussi des trucs complotistes sur la 5G et les aliments qui nous empoisonnent) ET ÇA ME GONFLE.

Le pire, c’est celui qui commence par un gros plan sur sa face en mode visioconférence, bandeau BFM sur l’écran, qui te dit “J’veux que tu bouges, j’veux que tu quittes la rat race !” comme si ma vie en dépendait.

Donc je me dis, cool, un fan de Bob Marley !
Mais pas du tout, au contraire, ce mec est l’antithèse de la peacefulness nécessaire pour être Bob Marley.

Du coup je regarde, ils parlent bien de la même chose : la course à la réussite.

Sur une page de coaching je trouve même un article disant “Bob Marley se révolte contre la rat race

Oui enfin…vous parlez de la même chose mais pas vraiment de la même chose. Marley parlait des blancs qui s’écrasaient les uns les autres en pillant son pays.

Oh quoique, les bons plans fiscalité qu’on tente de me vendre c’est un peu ça aussi, non ?

Ok on va expliquer le concept, j’arrête de te faire mariner.

🐀🐀🐀

La “rat race” c’est donc courir dans une roue en pensant avancer. En gros on court après la thune, lutte, concurrence, compétition, bouffer les autres etc.

Le terme existe au moins depuis Bob Marley et je pense que t’as compris que c’était une critique du système. On court après quelque chose qu’on aura jamais, on est des rats.

Alors, heureusement, des gens ont pensé à toi et moi et….attends. On est dans la roue, nous ? Au vu de mon activité débordante, et de mon total manque d’une quelconque ambition, je dirais que non pour ma part. Je cours pas après grand chose, perso. J’ai aucune envie d’avoir une Maserati, je sais pas conduire.

Admettons.

Donc ouais, je veux quitter la rat race, mec, et comment ! On fait quoi alors ?

La page mentionnée précédemment donne plusieurs possibilités :

🐭 Générer des revenus passifs ou investir en bourse pour devenir rentière.

🐭 Trouver mon dream job et en vivre en accord avec soi-même, mais pas en étant bloggeuse ou graphiste, par exemple, on parle de vrais métiers, là, genre coach.

🐭 Déménager loin là où ça coûte pas cher genre Bora Bora.

🐭 Consommer moins, seems legit. Un point pour toi. Un seul truc me chagrine tout de même…les gens qui parlent de liberté financière en disant “J’ai été à Bora Bora je me suis tellement fait plaiz dans ma bagnole de luxe” pour te faire rêver ne sont-ils finalement pas eux aussi “un peu” dans la rat race ? Pis le bilan carbone, voilà.

Déjà un type qui me cause “sors du système” en costard, je veux dire, c’est pas sérieux. Le type qui t’annonce son salaire et qui te dit “toi aussi tu peux” il est absolument dans la rat race. Celui qui dit “Je suis rentier” dans un décor de maison luxueuse, il est INDUBITABLEMENT dans la rat race.

Si on peut résumer à la louche : le mecs veulent sortir du salariat pour se faire du fric et comptent sur toi pour payer leurs ebooks et suivre leurs sessions de coaching sous coke. Et pour te faire rêver, on envoie de la richesse alors même qu’on se dit anti-système. Great.

Best seller depuis 20 ans X réalité actuelle, yay !

🐓🐓🐓

Le gens qui m’a fait écrire ce billet (Pascal Maffre) était beaucoup trop vivant pour moi. Mec. On se calme. Bob Marley ? Un petit pétard ?
T’es pas obligé de parler vite en ayant l’air super enthousiaste, tu sais, ça peut faire peur à des gentes genre moi.

Sur la seconde vidéo il dit “Toi et mon on est COMME ÇA *fait le signe main dans la main*” mais j’ai des doigts arthritiques donc on va dire qu’on se fait un salut de la tête, hein. “J’ai embauché 20 personnes pour t ‘aider” donc il remet en salariat des gens après avoir craché sur le salariat, woot woot 🥳

J’insiste sur le beaucoup trop vivant parce que c’est un peu une constante dans ces pubs. Les mecs (Oui c’est que des mecs. Blancs. Quelle question !) sont à fond à fond à fond. Je pensais qu’être rentier ça te retirait des soucis de la tête, je pensais pas que ça te rendait comme ça.

Puis ce qu’on essaye de me vendre…
Des appartements, une vie de luxe, des bagnoles, du fric par wagonnets, je suis clairement pas dans le coeur de cible mais c’est bien tenté.

Minority Report du Flex

“J’ai réussi à contourner le système, je suis blindax, achète mon livre et inscris toi à mes sessions de coaching !”
Parce que “sortir de la rat race” en gros c’est contourner le système. Profiter de niches fiscales, d’astuces de compta amusantes, profiter de la croyance des gens en la méritocratie aussi pour recruter des personnes soit pour tes conférences et bouquins, soit pour les incorporer dans ton bizz pyramidal.

C’est un peu un truc de droite, ouais. “Un peu.”
Pour moi, contourner le système n’a pas tout à fait la même définition on va dire…

“Vous n’avez pas besoin d’investissement de départ” et mon cul c’est du téflon 🙄
“C’est accessible à tous…” …les gens qui savent lire, qui ont internet et le matériel pour aller avec, qui ont un lieu de résidence fixe et de quoi payer les factures de ce lieu de résidence fixe.
“Je vais vous expliquer en moins d’une minute…” Si seulement les choses étaient aussi simples, dans la vraie vie…

Là on est pile dans la version horrifique de l’entreprenariat extatique. Trop de flex tue le flex, overkill dans le cas présent. Et ce qui me tue, moi, c’est de les voir se débattre avec leurs pubs YouTube alors qu’ils sont sensés être déjà rentiers. Comme si ils couraient après la thune, tsé.

Pour des gens qui parlent de liberté financière, c’est con. Tout aussi con que de se dire hors système en déroulant la liste de ses possessions matérielles ou de donner le montant de son salaire depuis sa voiture de luxe intérieur cuir.

Totalement rat race et “Frugal” comme dans le nom du site.

🐡🐡🐡

Tu sais, plus j’y pense, plus je me dis que les seuls qui sortent de la “rat race” ce sont eux, et ils capitalisent sur la crédulité des gens pour ramasser encore plus. En quoi est-ce différent que la “rat race” au juste ? C’est juste que c’est toi qui exploite, tu t’es simplement affranchi d’un patron en le devenant toi-même.

Le type qui parle de liberté financière et qui emploie des salariés, il voit pas le problème. Parce que lui n’est plus dedans. Toi oui, mais lui non. Alors lui, il est content, tu vois, il a ce qu’il voulait.

Je me demande également comment se passe un coaching avec un mec qui se trimballe avec une intraveineuse de RedBull H24. Est-ce qu’on te crie dessus comme dans la vidéo ? Parce que si c’est ça, moi, j’y vais pas, hein, ça va 5 mn les conneries, je suis pas là pour me faire engueuler, surtout si j’ai payé pour ça.
Et si j’y allais, comment je prendrais cher…zéro autre ambition que de recommencer à vivre un peu, zéro assertivité, beaucoup beaucoup trop zen et surtout aucun esprit de compétition. Je tiens la porte aux gens pour qu’ils passent avant moi en général. Triple buse que je suis. Je ne sais pas quelle est la politique liée au handicap, surtout, est-ce que tu crois qu’ils ont pris ce facteur en compte dans leur ebook ?
(Je plaisante, bien sûr qu’ils en ont rien à foutre)

Je ne sais pas qui craquerait en premier du coach ou moi. Moi, sans doute, ils sont beaucoup trop énergiques. Mais je fais parfois des miracles en terme de résistance passive alors je ne sais pas.


👻👻👻

La rat race en fait, je crois, ça ne parle pas de tout le monde. No shit, Sherlock 🙄

T’es un mec qui en veut et qui gagne déjà bien ta vie mais qui aimerait se lancer dans autre chose car il a déjà tout accompli ? Tu sors d’une école de commerce quelconque et tu te prends la réalité de la vie en pleine poire ?
✅ T’es dedans.

T’es une mère de famille à la maison qui galère ? Pire, tu es solo ? Tu es crevée de la vie en permanence car tu es malade chronique ? Tu n’as tellement pas de capital de départ que ce mois-ci c’est pâtes au beurre sans beurre à découvert ? Tu n’as pas de papiers ? Tu ne sais pas bien lire, écrire, parler français ?
❌ T’es pas dedans.

Pour atteindre le niveau que ces gens considèrent comme “la base” faut déjà être à la base. Pas mal de gens sont totalement hors course dès le départ. Donc non, c’est pas pour tout le monde, on est déjà dans de l’élitisme qui pue du cul. Ces formations/coachings/whatever s’adressent à des cadres lassés de la vie, pas à moi (je ne sais pas si tu es cadre et lassée de la vie, dans le doute…).

Bob Marley, ou, en réalité RITA Marley (et ouais…) a écrit la chanson lors d’élections en Jamaïque pour parler des partis candidats et de la course au pouvoir des politiciens. La chanson est très critique du système, comme beaucoup de chansons de Marley.

“I’m singin’ that
When the cat’s away
The mice will play
Political violence fill ya city, ye-ah!
Don’t involve rasta in your say say
Rasta don’t work for no CIA”

(La CIA aurait été impliquée dans ces élections, ce serait pourtant tellement, tellement, teeeeellement étonnant, c’est pas un truc de la CIA que de faire ça…)

Ici, Marley SORT du système. Il y est extérieur, et il juge. La course à la thune, la compétitivité, je suis sûre qu’il aurait adoré le Flex d’aujourd’hui. Il parle aussi surtout des blancs qui manipulent les élections comme de gros colons qu’ils sont, AU FAIT.
Tu sais, les pays éloignés où s’installer pour pas cher tel que recommandé par Machin dans son article ? La Jamaïque en fait partie.

J’ai du mal à comprendre par quelle gymnastique mentale des gens arrivent à lui faire dire qu’il est pour la “liberté financière”. On est dans deux mondes totalement différents et imperméables l’un à l’autre. Pire, ces coachs sont totalement dans la rat race de Marley…ça n’a aucun foutu sens.

(Bonjour, je suis la fée de l’édit de novembre 2022 et je tiens à signaler que tout le billet a été relu, corrigé et illustré en écoutant Marley et The Gladiators)


👾👾👾

La “liberté financière” s’appuie sur le système pour en profiter comme une sangsue. Heureusement pour eux que des gens tournent dans la roue comme des rats de laboratoire, sinon ils n’auraient plus rien à pomper.

Je suis sûre et certaine qu’ils sont contre le revenu de base (ou le salaire à vie, je ne sais plus lequel est le mieux, je confonds tout le temps), parce que ça les emmerderait d’avoir moins de crédules à piéger. Pourtant, le revenu de base permettrait concrètement à pas mal de gens de vivre de manière paisible en menant leur vie comme ils le souhaitent. C’est ce que disait le blasphémateur de Marley dans son article : “Vous lancer dans un métier qui vous passionne”. Avec un revenu-salaire-de-base-universel on pourrait le faire.

Ah ouais mais nan, ça les intéresse pas. Parce que leurs montages financiers sont précaires et qu’une merde dans la matrice ça fait tout retomber. Et que leur but c’est pas d’avoir un revenu-salaire à vie, non, c’est de gagner PLUS QUE TOI.

Totalement rat race.


🐧🐧🐧

En triant mes onglets je suis retombée sur le site de Pascal Maffre.

Franchement, va voir la photo en page d’accueil. Si t’as pas envie, on y voit pourtant un délicieux jeune entrepreneur en costard, poing droit levé en signe de victoire, smartphone en main gauche, avec une sorte de hula hoop virtuel (la graphiste était raide et s’est crue en 2003), perso je l’entends hurler que c’est son PROJEEEEEEEEEEEEEET ! 🤦‍♀️

Fun fact : je ne peux pas regarder cette photo plus de 7 secondes, j’ai compté, deux fois. Ça me donne envie de défoncer mon écran, et j’en ai besoin, de mon écran. Je n’exagère pas, c’est physique. Trop de flex.

Ici la fée de novembre 2022 avec des news hilarantes. 404 sur le site du bon Pascal, recherche Google, et…

L’article extradé du clan des abonnées en cliquant sur l’image.

…et curieusement, plus de nouvelles depuis février 2022 ❤
Et un long article qui explique le truc. On va pas refaire un billet dans le billet.

Retour en mai 2021.

Comme mon adorable et charmant l’Enfant vient de hacker mes genoux, je termine à l’arrache, il tient chaud et il bouge en me demandant quand est-ce que t’as fini gnagnagna.

Allez, je vais lui proposer qu’on fasse encore l’image du jour tous les deux.