Heure de réveil : 4h20 (j’ai ri)

Je ne sais pas si j’ai le droit d’allumer mes lumières avec le couvre-feu, toussa, alors bon, de peur de voir la BAC débouler dans mon salon en explosant la baie vitrée, je me suis fait un café dans le noir après avoir considéré la sérieuse possibilité d’emprisonnement pour le bruit que fait la machine à café-meuleuse à grains et l’autre possibilité, celle du Monster matinal.

Ah non, j’ai réveillé mon fils. C’est un peu pire que la BAC qui vient te chercher en hélico, ça.

Est-ce qu’un voisin va me dénoncer ? J’espère que ce sera pas la voisine du dessus, mais je sais que ce sera elle. Ou ceux d’en dessous, vu que l’enfant est reparti direction sa chambre en tapant bien du pied.

Bon, d’un autre côté je me porte (presque) comme un charme depuis le début de cette petite pandémie malgré un système immunitaire aussi fringuant que mon mari le matin, c’est que not’ bon gouvernement a fait des trucs. Efficaces, j’en ai aucune idée, des trucs, oui.
Ou alors c’est la validation de la thèse d’une amie artisane qui pense que toutes les personnes avec une hygiène de vie déplorable tombent moins malade. Et c’est vrai que toutes mes connaissances étant tombées malades du covid sont des personnes qui font, en gros, tout bien dans leur vie genre ne pas boire, faire du sport, tous ces trucs WTF. Si c’était pas aussi grave je dirais “Cheh” mais je ne le ferai pas. C’est pas drôle. Je fais les gros yeux. Cesse.

Mais ça ne résout pas mon problème, tout ça.
Enfin remarque, je viens de Lorraine, je suis à moitié Chleuh, mes ancêtres ont fait ça toute leur vie, se planquer. Sauf ceux qui étaient des nazEs (Je veux pas me faire zucc !), évidemment (Toute ressemblance avec les Standards de la Communauté ne serait que pure fortuicité).

Je veux bien proposer un compromis à Emmanuel Macron car ce décret/loi/annonce à la télé m’arrange pas trop trop pour écrire ici, vu que, heu, le concept c’est d’écrire le matin. Je me fais signe que c’est cependant l’occasion de briller par mon attitude rebelle de punk à chats. Un point pour moi.

Ça doit pas trop trop plaire aux gentes qu’on croise dans le RER à 6h du matin, aussi, cette histoire de couvre-feu. D’un autre côté, quelqu’un obligé de bosser en horaires décalées n’intéresse pas vraiment ce gouvernement, ni les précédents. N’écoutez pas le narratif du “Type qui avait rien qui a réussi n°362” c’est un mythe. En plus, je sais pas, 2% des vipères sont pas venimeuses, c’est pas pour autant que je leur fais des câlins. Pour le mythe de la méritocratie je laisse Arnauld coller ses articles en commentaire.

En revanche, la corbeille à papier du French Bureau Ovale sera ptet pas vidée un de ces jours. Et si ça se trouve, du coup, on aura un autre décret/ordonnance/mon cul qui va dire “Non mais finalement, c’est pas super super, alors on s’est dit…” parce que Manu, il arrive dans son bureau, tak tak, il se concentre un peu et récite deux trois prières, hop, il s’assied devant son Mac (je suis sûre qu’il a un Mac, toutes les méchant-e-s ont un Mac, c’est pas ça la règle ?), et là : corbeille pleine de la feuille A4 qu’il a roulé en boule rageusement la veille parce que l’imprimante a fait des traces, faut nettoyer les buses de temps en temps, aussi. Il y a aussi une épluchure de clémentine parce que c’est bientôt Noël et Brigitte a pensé à lui. Moi je trouve ça très mignon (non).

Han drama in L’Élysée ! 😱

A moins que, devant l’horreur de la situation, une personne se soit dévouée pour vider ladite corbeille, gestion de crise/20.

Je me suis un peu égarée. Hey il est 4h58. La cafetière vient de s’éteindre automatiquement avec son délicieux bruit de mixer à cailloux, je n’entends pas de petits pieds courir dans ma direction, on va y arriver.

Donc moi, ce couvre-feu, il arrange pas mes petites affaires. Alors je pose sur la table :
– Je mangerai mes petits pois, je viderai le lave-vaisselle et tout le tralala mais faut pas me demander de voter pour toi en 2022 et je n’arrête pas de fumer.
– En échange, tu me laisses écrire le matin.
Ça roule ?

Comment ça, je fais tout un foin pour un couvre-feu qui ne m’impacte pas, étant donné que je n’ai pas vraiment de vie sociale ? Comment ça, j’en profite pour encore, allez, taper sur les gens au pouvoir sans même avoir de meilleure proposition qui révolutionne le monde ?

Merde, t’as raison. Ohlàlà mais quel dommage, qu’est-ce qu’on va faire, on publie ou pas ?