Heures de rĂ©veil : 2h25, 3h29, 4h40 (“envoie les croquettes !”)

BACK TO BUSINESS đŸ„ł

RholĂ lĂ  hier tu sais Ă  quelle heure je me suis rĂ©veillĂ© ? Attention c’est indĂ©cent.
8h14. HUIT HEURES QUATORZE !
AprĂšs 2 nuits sur un matelas moins que moyen et l’aller retour en voiture, je suis bien cassĂ©e mais je pense que le gros de la poussĂ©e inflammatoire est passĂ©e, et aprĂšs un mois de galĂšre, je suis bien contente.

Allez on va parler vaccination parce que ça me gonfle.
Pas la vaccination, non, mais tout le merdier autour. Je pense Ă  ce stade que tu as compris que j’Ă©tais plus littĂ©raire que scientifique mĂȘme si j’ai des bases en immunologie, je ne vais pas m’avancer Ă  disserter sur la quatriĂšme vague tout ça. Pas mon boulot.

Moi je suis lĂ  pour rĂąler et perdre des abonnĂ©-es Ă  ma page 😊
On est Ă  1326 like, on comparera ensuite. D’façons c’est pas comme si j’avais une audience de ouf non plus. Et puis ça sera des dislike souhaitables je pense.

J’ai eu ma premiĂšre injection du vaccin anti-COVID. 10 minutes aprĂšs, j’ai pu tĂ©lĂ©charger l’entiĂšretĂ© de la saison 10 de Walking Dead (en full HD) en moins de 3 minutes, y compris les Talking Dead rĂ©capitulatifs des Ă©pisodes ! #5G #covid #IlsRetrouventRick

🩠🩠🩠

Normalement, le concept de vaccination devrait ĂȘtre Ă©vident, et pourtant le sujet est tellement clivant que de plus en plus d’ami-es me disent qu’iels ont perdu des ami-es Ă  cause de ça.

Ma tĂȘte ==> đŸ€š

Des personnes de ma connaissance ont Ă©tĂ© exclu-es de certains cercles d’amis parce qu’iels Ă©taient “trop Ă  fond sur le COVID”.

“DĂ©solĂ©, tu as trop peur de mourir avec des moult maladies et comorbiditĂ©s, on trouve ça chiant, salut.”

Tu vois, lĂ  oĂč certain-es se demandent si oui, ou non, qui tergiversent, qui se tĂątent, nous on s’est fait vacciner dĂšs que le vaccin a Ă©tĂ© disponible. Parce que moi, par exemple, avec mon shot d’immuno-suppresseurs hebdomadaire, si je chope le COVID je suis grave, grave dans la merde. J’ai dĂ©jĂ  eu des simples crĂšves qui ont dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© en infection pulmonaire alors bon, j’avais pas super envie de voir si je survivrais au COVID ou pas, tu vois ? Mes chances de survie ne sont pas trĂšs bonnes en vrai.

Alors je me suis fait vacciner et ça m’a apportĂ© un rĂ©el soulagement parce que j’Ă©tais contente d’avoir moins de chances de mourir en allant chercher mon enfant Ă  l’Ă©cole.

🩎🩎🩎

Je suis furieuse, en vrai. Quand on me dit “Nan je me fais pas vacciner, propagande, blabla” j’ai envie de me fĂącher trĂšs trĂšs fort. Puis je le fais.

đŸ’„ PARCE QUE C’EST VALIDISTE AS FUCK !đŸ’„

C’est hyper indĂ©cent, sans dĂ©conner, en gros on nous dit “votre vie nous importe peu, ma peur du 0,01% de risque liĂ© au vaccin est plus important que toi, en plus j’ai toutes mes chances”

Alors oui, effectivement, tu peux survivre. Certain-es peuvent juste survivre plus que d’autres.

đŸ©ș 110 502 personnes sont dĂ©cĂ©dĂ©es en France depuis le dĂ©but de l’Ă©pidĂ©mie.
5 782 231 personnes ont Ă©tĂ© touchĂ©es par le virus. Alors on va dire, allez, c’est pas si pire, vous faites chier.

➡ Mais qui est mort en majoritĂ© ?
Les personnes ùgées, les personnes présentant des problÚmes de santé antérieurs, les personnes précaires et racisées (étude UK, nous on a pas le droit de dire les mots noir ou racisé)(oups).
Cet article du Monde fait un bon résumé.

Ici c’est un peu plus rĂ©cent.

➡ Et le COVID long qui touche de plus en plus de personnes ?
Oui parce que des fois, la maladie reste nichĂ©e et lĂ , ben t’es grave dans la merde parce que le COVID long, on sait pas bien soigner et les effets sont parfois trĂšs handicapants. 10 Ă  20% des personnes contaminĂ©es prĂ©sentent un symptĂŽme de COVID long aprĂšs la rĂ©mission.

“Ah bah merde alors”

🩂🩂🩂
.

Mais non, le 0,01% de risques est plus important que nos vies, visiblement.

đŸ’„ Validisme et individualisme for the win.đŸ’„
Je suis un peu affligée par le raisonnement, oui. Moi ça me fait pas trop rire.

“Ouais mais t’es vaccinĂ©e, fais pas chier !”
Oui, je suis vaccinée.
Les patient-es sous immuno-suppresseurs sont moins bien protégé-es, justement à cause du traitement qui altÚre la réponse immunitaire.

IdĂ©alement, il faudrait 3 doses pour beaucoup de monde, mais il n’y a Ă  ma connaissance pas de directive en ce sens, parce qu’on galĂšre dĂ©jĂ  Ă  donner 2 doses Ă  tout le monde.
Et ça, je le comprends parfaitement, pas de souci. Je veux bien ĂȘtre imparfaitement protĂ©gĂ©e si ça permet Ă  quelqu’un-e de se faire vacciner. En fait je ne me suis pas scandalisĂ©e outre mesure du fait de ne pas pouvoir avoir de troisiĂšme dose car je pense aux autres qui sont encore moins protĂ©gĂ©s que moi. Je trouve ça normal car la vie des personnes, mĂȘmes celles que je ne connais pas, est importante Ă  mes yeux. MĂȘme le dernier des criminels mĂ©chant-bave-aux-lĂšvres mĂ©rite l’injection que je n’aurai pas. Chaque vie est importante.

Edit janvier 2023 : aprĂšs mes deux doses, j’ai attrapĂ© deux fois le COVID, la premiĂšre a Ă©tĂ© assez violente, la seconde, moins. Je pense que sans vaccination, ça aurait Ă©tĂ© vraiment pire et je fais ma 4Ăšme dose ce mois-ci. Je ne suis plus sous anti-TNF mais j’ai eu la grippe fin 2022 (pas vaccinĂ©e)  et j’Ă©tais la plus touchĂ©e Ă  la maison, ça a Ă©tĂ© un enfer. Donc je me vaccine.

Visiblement je pousse l’abnĂ©gation beaucoup trop loin. Si j’en crois les regards perplexes quand je dis ça.

Est-ce que c’est ĂȘtre bisounours ?
Non.
C’est penser aux autres avant soi. Le criminel vaccinĂ© ne contaminera personne et c’est une bonne chose. Je n’oblige personne Ă  penser comme moi, je sais que c’est souvent “plus compliquĂ© que ça”. Mais j’ai beaucoup de mal Ă  entendre le discours antivaxx en gĂ©nĂ©ral.

🔮 Prenons le vaccin ROR. Rougeole, Oreillons RubĂ©ole.
Un des arguments des personnes antivaxx c’est “mon enfant peut devenir autiste”. Donc vaut mieux que l’enfant meure de la rougeole plutĂŽt que d’ĂȘtre autiste ? Par ailleurs ça a Ă©tĂ© dĂ©bunkĂ© il y a mille ans, cette histoire, non, les vaccins ne dĂ©clenchent pas spontanĂ©ment l’autisme.

Le médecin qui a affirmé ça a trafiqué son étude.

…mais visiblement, ĂȘtre autiste c’est pire que la mort, pour certains parents.

đŸ’„ VALIDISME AS FUCKđŸ’„

C’est…tellement indĂ©cent, en fait, j’ai pas trop les mots, juste de la colĂšre. Les ami-es autistes apprĂ©cient bien, oui, qu’on leur dise “vaut mieux la polio que ta patho”.

Ben lĂ  on nous dit “les 0,01% de chances d’effets indĂ©sirables du vaccin sont plus importants que ta vie”.

Articles sur le sujet :
https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/detecteur-rumeurs/2021/07/15/2-morts-vaccin-pour-3-morts-covid-faux

https://www.lci.fr/sante/covid-19-attention-ces-chiffres-europeens-ne-prouvent-pas-que-10000-deces-sont-dus-aux-vaccins-2186895.html

“Oui mais tu peux encore ĂȘtre porteuse asymptomatique”
Oui.

https://lejournal.cnrs.fr/billets/covid-19-vaccine-peut-sinfecter-et-transmettre-le-virus

“Selon ses rĂ©sultats, trois Ă  quatre semaines aprĂšs la premiĂšre dose, la frĂ©quence des infections asymptomatiques (personnes positives au test mais n’ayant aucun symptĂŽme de la maladie) est rĂ©duite de 52 % par rapport Ă  la population contrĂŽle, et ce sans variation notable en fonction de l’ñge, du sexe, des comorbiditĂ©s, etc.
Cette rĂ©duction du nombre d’infections grimpe Ă  90 % dĂšs sept jours aprĂšs la seconde dose. Cela signifie, dans le cadre de cette Ă©tude, qu’une semaine aprĂšs avoir reçu sa deuxiĂšme dose de vaccin, une personne a dix fois moins de risque d’ĂȘtre infectĂ©e sans le savoir et de potentiellement transmettre le virus.”

Oui, c’est possible de contaminer mais le risque n’est pas du tout comparable. Donc je sais pas, juste…penser Ă  nos mamies, ça devrait ĂȘtre motivant. Moi je suis contente d’avoir moins de chances de transmission, parce que je n’ai pas envie d’infecter les autres. C’est tout.


đŸŸđŸŸđŸŸ

AprĂšs, la maniĂšre dont le gouvernement français fait passer le truc est indĂ©cente et heu…Ă  chier. J’ai pas d’autre mots. De la pure vibe hypocrite macronienne/

On a eu le chantage Ă  NoĂ«l “On annule NoĂ«l parce que vous ĂȘtes pas disciplinĂ©s”, on a le chantage aux vacances “On annule tes vacances si tu as pas le bon justificatif”. Mais allez mourir en rando dans le dĂ©sert je sais pas. C’est bon, 2022 est dĂ©jĂ  gagnĂ©, faites votre taff un peu.

đŸ”„ Et donc tu savais, pour la rĂ©forme de l’assurance chĂŽmage et de la retraite ? Non ? Oh dis donc c’est surprenant, ça, on dirait que ces infos sont passĂ©es Ă  la trappe au profit des vacances de tout le monde đŸ€”

➡ Ça a un nom, ce qui se passe, ça s’appelle la rĂ©actance.
Si on te dit “Ne vas JAMAIS sur ce site” ou “N’appuie pas sur ce gros bouton rouge”, tu va faire quoi ? Tu auras grave envie d’aller sur le site et d’appuyer sur le bouton, justement parce qu’on te l’a interdit.
La maniĂšre dont les annonces ont Ă©tĂ© faites va dans ce sens. Mais ça on a l’habitude, avec ce gouvernement. Les petites phrases hyper-choquantes, les polĂ©miques Ă  deux balles, le tout pour focaliser l’attention sur le sujet au lieu de rĂ©aliser qu’on est en train de totalement se faire enfler. C’est comme ça que soudain on a une saillie sortie de nulle part sur la laĂŻcitĂ©. T’es choquĂ©e, tu oublies le reste.

(Il existe un jeu qui s’appelle “Please Don’t Touch Anything” qui place lae joueurse dans une salle de commandes avec des boutons Ă  ne pas toucher. Le jeu est vraiment bon, et Ă  4,99€ tu as une belle illustration de la rĂ©actance)

C’est trĂšs pervers et inefficace car ça augmente la rĂ©action des personnes dĂ©jĂ  sceptiques. Du coup, c’est gagnĂ©, on est dans la confusion la plus totale.

☠ Et lĂ , BIM ! GODWIN ! Vous, ici ?

“Fascisme d’Ă©tat, non au vaccin” et autres images mal foutues (right can’t meme) Ă  base d’Ă©toiles jaunes et d’analogies avec la dĂ©portation.
La décence est morte, les comparaisons à la fois évidemment absolument malvenues et absolument peu pertinentes.
Franchement c’est la honte de faire passer ces messages, je sais pas comment on peut se regarder dans le miroir le matin sans avoir honte de soi.

(Soutien aux ami-es juifves au passage ❀ , je suis dĂ©solĂ©e que les gens soient si cons, et je suis dĂ©solĂ©e que la Shoah soit prĂ©texte Ă  tout et n’importe quoi, c’est dĂ©gueulasse, indĂ©cent, nocif et douloureux.)

Visiblement on ne recule devant rien pour sauver ses vacances.


🍄🍄🍄

Sans dĂ©conner, c’est ça qui se passe. Les gens se vaccinent pour partir en vacances. Non mais ok, moi ça me va si on se vaccine, pas de souci. Ce que je ne comprends pas c’est qu’on soit plus motivĂ©-es par nos vacances que par la vie des autres. Ça percute pas, lĂ  haut.

J’avoue ĂȘtre totalement perplexe.
Et fùchée, aussi.
Et re-perplexe derriĂšre.

Tu vois, j’ai une pote qui a Ă©tĂ© greffĂ©e du rein et qui attend une greffe de foie et qui perd des potes parce qu’elle est “trop chiante avec le COVID”. Pardon de vouloir continuer d’ĂȘtre vivante, Jean-Nuisible.

Un autre ami a eu la mĂȘme : comorbiditĂ©s dont respiratoires, facteurs de risques importants par ailleurs. Mais non, il garde son masque alors il est fou. Ok il est fou mais pas sur ce coup-lĂ , non. Alors on ne l’invite plus en soirĂ©e parce qu’il a un masque. Je ne savais pas que le bas du visage des gens Ă©tait si crucial dans la vie sociale. ChoquĂ©s par un bout de papier intissĂ©, la vache, ça va loin.

On en est vraiment lĂ  ?
Oh oui, on en est lĂ , on Ă©tait dĂ©jĂ  choquĂ©-es par le voile alors tu penses bien, on est habituĂ©-es Ă  l’outrance dĂ©solante. Je ne pousserai pas la comparaison parce que c’est une comparaison absolument foireuse. Seul le rĂ©sultat est le mĂȘme : montre ton visage ou tu es une ennemie de la RĂ©publique.


🐧🐧🐧

Tout le monde est paumé.
“Macron a dit ça, je le hais, du coup je fais l’inverse de ce qu’il dit ou pas ? Oui mais les vacances…le pass sanitaire pour sortir…”

C’est chaud, hein ? Il prĂ©conise un truc bien, mais il le prĂ©conise comme un connard (as usual) donc on a vraiment juste envie de lui dire merde.

Le Pass Sanitaire, en plus, c’est pas quelque chose que je considĂšre comme positif. Mais j’ai trouvĂ© un article assez bien Ă©crit sur le sujet donc je vais laisser MĂ©lissa Fox-Muraton, Professeure de Philosophie, en parler :

“Lors du dĂ©but de la campagne de vaccination en janvier 2021, s’appliquait le principe du consentement libre et Ă©clairĂ© du patient. Or, les annonces de l’obligation vaccinale pour les personnels des Ă©tablissements de santĂ©, et surtout la gĂ©nĂ©ralisation du pass sanitaire, changent la donne. Sans rendre la vaccination obligatoire pour toute la population (ce qui reviendrait Ă  renoncer au principe de consentement), le pass la rendra effectivement nĂ©cessaire Ă  terme, sauf immunitĂ© attestĂ©e ou test PCR aux frais de la personne, pour accĂ©der Ă  l’espace public (transports de longue distance, hĂŽpitaux, restaurants, lieux de loisir et de culture, centres commerciaux
). Cette mesure contraint la population non seulement sur ses choix vaccinaux, mais Ă©galement en lui demandant de justifier en permanence de son identitĂ© et de son Ă©tat de santĂ©.
[…] Le pass sanitaire, cependant, pose des problĂšmes d’un tout autre ordre. La difficultĂ© n’est pas l’obligation vaccinale en tant que telle, puisqu’onze vaccins sont actuellement obligatoires en France, comme les vaccins contre le tĂ©tanos ou la diphtĂ©rie par exemple.

Beaucoup plus problĂ©matique est le caractĂšre non-obligatoire mais nĂ©anmoins exigĂ© du vaccin contre la Covid-19, qui risque de provoquer des exclusions et d’accroĂźtre les inĂ©galitĂ©s, surtout parmi les populations dĂ©jĂ  fragilisĂ©es.

[…]l’accord des deux parents reste obligatoire pour se faire vacciner avant 18 ans.
Cela veut dire concrĂštement que les jeunes dont les parents refusent la vaccination pourraient se voir exclus de fait de la vie culturelle et publique.

[…]Au-delĂ  des inĂ©galitĂ©s d’accĂšs Ă  la sphĂšre publique, cependant, l’introduction du pass sanitaire pour des activitĂ©s de la vie quotidienne pose un sĂ©rieux problĂšme concernant la divulgation et la protection des donnĂ©es personnelles. Avec la mise en place du pass, il reviendra Ă  chacun d’entre nous de choisir entre accepter de divulguer des informations sur notre identitĂ© et notre Ă©tat de santĂ© pour accĂ©der aux lieux publics, ou renoncer Ă  frĂ©quenter ces lieux. Pour beaucoup de personnes qui devront continuer de se rendre au travail par des transports ou dans des lieux exigeant le pass, il s’agira d’un choix contraint.
[…] Dans ce contexte, une obligation vaccinale pour l’ensemble de la population adulte pourrait ĂȘtre une moins mauvaise solution, en tout cas sur le plan moral, bien qu’il eĂ»t Ă©tĂ© dans tous les cas nettement prĂ©fĂ©rable de miser sur la persuasion plutĂŽt que la coercition.”

Non mais voilĂ  c’est bien, elle dit en mieux ce que je voulais Ă©crire.


🐙🐙🐙

Donc…rien n’est bien ?
đŸ’©Non, rien n’est bien. On est dans une posture de merde avec des gouvernants de merde qui font de la merde tout en continuant Ă  faire de la merde par ailleurs pendant qu’on a les yeux rivĂ©s sur les derniĂšres annonces de merde.

Sauf qu’on est adultes, normalement. On est censĂ©-es savoir faire la part des choses entre les effets de manche du blanc-bec au pouvoir et la rĂ©alitĂ© de notre quotidien.

C’est pas parce que ce type est nuisible qu’on doit ne pas se faire vacciner juste pour le contrarier. DĂ©jĂ  il saura pas que t’es pas vaccinĂ©e, en plus il s’en cogne totalement. Il est dĂ©jĂ  en 2022, lui.

Je sais que c’est difficile.
On en chie depuis plus d’un an, c’est long.
Moi aussi quand j’ai pu aller en terrasse pour la premiĂšre fois depuis mille ans j’Ă©tais totalement euphorique. J’Ă©tais ravie de pouvoir aller en Lorraine voir la famille et fĂȘter l’anniversaire de ma mamie. Je me suis un peu fait vacciner pour elle, d’ailleurs.

Je sais que c’est difficile mais faut retrouver de la rationalitĂ©, au moins un peu. LĂ  on est totalement des poulets sans tĂȘte qui courons dans tous les sens en en foutant partout. On attend de notre gouvernement une rĂ©elle prise en charge de la pandĂ©mie, de vraies mesures, et on a du flicage en retour. Je sais pas pour toi, mais je n’ai pas fait confiance une seule seconde Ă  ces gens. Je suis pourtant vaccinĂ©e.

C’est mĂȘme pas histoire de donnĂ©es scientifiques ou autres trucs compliquĂ©s, c’est de la psychologie, du bon sens et de l’empathie qu’il nous faut.

Il y a une pandĂ©mie qui a tuĂ© Ă  ce jour 4 millions de personnes dans le monde. Il y a 2,61 millions d’habitant-es Ă  Paris. T’imagine, Paris vide ? EntiĂšrement vide de toute sa population ? Ville fantĂŽme, toussa ?

C’est un peu important, ce qui se passe en ce moment. Je sais qu’on en a plein le cul, moi aussi j’en ai plein le cul. Juste…c’est pas “une petite grippe” et on va se prendre une quatriĂšme vague dans la face en plus.
Bah des fois t’en as plein le cul mais tu continues Ă  faire du dessin avec ton enfant parce que ça lui fait plaisir et que cette activitĂ© commune renforce votre lien.


đŸŒșđŸŒșđŸŒș

J’ai dĂ©jĂ  dit que je trouvais ça đŸ’„ validiste as fuck ? đŸ’„
Oui ?

Parce que c’est nous, les personnes Ă  risque, qui sommes le plus en danger, encore plus avec le variant delta. Notre immunitĂ© Ă  nous est encore moins garantie face Ă  ce variant-lĂ .

Pour moi, les gestes barriĂšre, la vaccination, c’est pas question de me faire chier ou pas, c’est question de vie ou de pas vie. Par ailleurs j’ai le terrain idĂ©al pour un COVID long, j’ai moyen envie de cumuler ça en plus de mes autres pathologies, merci, ça va, mon ordonnance est dĂ©jĂ  suffisamment longue comme ça.

Certaines personnes ont la possibilitĂ© de refuser le vaccin. J’aimerais juste dire que c’est un privilĂšge d’avoir ce choix. Tu sais que tu as une consistance assez solide pour traverser le truc, alors tout va bien. Et honnĂȘtement tant mieux pour toi ! Ça veut dire que tu es en bonne santĂ© et c’est une chance. Pour toi c’est ton Ă©tat normal, d’aller physiquement pas trop mal. Pour moi c’est jamais, de me sentir comme ça et la perspective de pire ne me met pas trop en joie.

On a un privilĂšge, nous, malades. On sait ce que c’est que d’ĂȘtre trĂšs malades et on a pas envie que ça recommence. On expĂ©rimente toutes sortes de douleurs tout au long de notre vie, on a pas besoin de rappel.

đŸ§Ș Toi, valide, tu as dĂ©jĂ  pleurĂ© parce que l’ankylose t’empĂȘchait de sortir de ton lit alors que ton bĂ©bĂ© t’appelle ? Moi, oui.
đŸ§Ș Tu as dĂ©jĂ  pleurĂ© de douleur et pensĂ© trĂšs sĂ©rieusement Ă  mettre fin Ă  tes jours aprĂšs des mois de crise ? Moi, oui.
đŸ§Ș Tu as dĂ©jĂ  eu des mĂ©dicaments qui te laissaient comateuse toute la journĂ©e ? Moi, oui.
đŸ§Ș Tu t’es dĂ©jĂ  dit qu’ĂȘtre comateuse Ă©tait quand mĂȘme moins chiant que TOUS les autres effets secondaires de ton traitement ? Moi, oui.
đŸ§Ș Tu as dĂ©jĂ  vu ton fils pleurer parce que maman est cassĂ©e ? Moi, oui.
đŸ§Ș Tu as dĂ©jĂ  Ă©tĂ© exclue de cercles d’ami-es Ă  cause de ton handicap ? Moi, oui.

Et ça, c’est les compĂ©tences acquises avant le COVID.

🩄🩄🩄

AprĂšs, voilĂ , je n’accorde pas beaucoup de valeur Ă  ma vie. Mais c’est pas parce que MOI ça va sur ce plan lĂ  que je vais oublier les potes qui se battent chaque jour contre une ou plusieurs pathologies.

đŸ’„ C’EST VALIDISTE AS FUCK !!! đŸ’„
C’est tout ce que je veux dire.

Et ça m’attriste quand on me dit “Ah non les effets secondaires !”
Nan, en vrai ça me fait doucement rigoler. Les effets secondaires, je connais bien, je pratique depuis plus de 20 ans toutes sortes de choses qui vont du plus insolite (“goĂ»t de cuivre dans la bouche”) au plus dur (nausĂ©es, anorexie, risques accrus d’infection pulmonaires) en passant par le plus trivial (perte de cheveux, ongles qui font n’importe quoi).

LĂ  aussi, on voit le privilĂšge. On le voit bien. T’as mal au bras 1 jour, un peu de fiĂšvre ? J’ai Ă©tĂ© vaccinĂ©e aussi. C’Ă©tait pas agrĂ©able mais heu…rien Ă  voir, niveau douleurs, quoi.

Tu as le privilĂšge de choisir, toi, valide. Alors pense Ă  nous, et choisis en ton Ăąme et conscience. Maintenant, tu sais. Fais ce que tu veux. Moi je viens signaler que c’est

đŸ’„ VALIDISTE AS FUCK đŸ’„

Ouais !

Je pense qu’on a pigĂ©, Ă  demain ❀