Heure de réveil : 4h43 (envoie les croquettes, taulière)

Blablabla intro blablabla je suis toujours malade blablabla.
Bref. Je sais toujours pas faire de billet court…😓

J’ai croisé cette question plusieurs fois ces derniers temps, il doit se passer un truc, je sais pas.

“Qu’est-ce que le wokisme ?”

Bon. On va pas se mentir, on a fait la même avec “Qu’est-ce qu’un-e Social Justice Warrior ?” il y a quelques années, à mon sens c’est juste le mot qui change et woke c’est plus facile à prononcer. Une syllabe contre 6, c’est vachement plus rentable quand tu éructes ta haine sur les internettes devant ces gens qui…

Qui quoi ?

Silent Night : Photo Donal Logue Copyright Buffalo Gal Pictures

🦩🦩🦩

Je vais sans doute t’apprendre un truc, je sais, mais le monde est injuste. Le truc que “tout est bien qui finit bien” est une des propositions les plus fausses qui existe. Fondamentalement, le monde est injuste.

En fonction de l’endroit où tu nais, déjà, t’es plus ou moins foutu-e. Moi, je suis née en France en 1982, je suis foutue mais vachement moins d’une personne qui naît aujourd’hui dans un endroit comme la Syrie, l’Afghanistan, la Colombie ou l’Antarctique 😰

Je suis moins foutue que mon fils qui est de 2015. J’ai bénéficié des restes de la “générosité” de l’État, je dispose de dispositifs comme l’ALD ou la RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleuse Handicapée), les gens de ma génération ont parfois pu bien s’en sortir. J’ai dit parfois. J’ai dit s’en sortir, pas devenir milliardaire. Je sais que la Sécurité Sociale et les retraites seront devenues des mythes, je sais qu’il se paiera le réchauffement climatique pleine poire, avec un peu de chance il vivra aussi dans un pays dirigé par l’extrême-droite sous surveillance continue, tout ça. 🦇🦇🦇

☠️ Donc en fonction de là où tu nais, de ta couleur de peau, de la religion de tes parents, t’es plus ou moins piégé-e dans un monde qui meurt au ralenti.

Le monde est raciste alors que les personnes racisées sont dominantes numériquement. Le monde est xénophobe, a peur de l’autre, veut ton fric et ton âme.

Je vais coller des emoji macabres, tiens, c’est bientôt Noël.

The Dance of Death (1493) by Michael Wolgemut, from the Nuremberg Chronicle of Hartmann Schedel

💀💀💀

Si t’as des trucs rassurants à dire, c’est maintenant, parce que là on est dans une merde sans fin.

[insérer ici phrase de coach positiviste]

…ensemble on est meilleur-es. C’est ça le truc. Si on vit en sociétay, Brenda, c’est parce qu’on est des animaux incapables de survivre seuls dans un milieu naturel. Tu larges n’importe quel survivaliste à poil en Sibérie, il aura bien l’air con.

Han t’imagines on fait un faux challenge “J’ai survécu 2 mois en Sibérie sans équipement” pour leur donner envie de faire la même chose ? Ce serait tellement méchant…ça me plaît 🤭

Aussi méchant qu’une personne woke en colère, au moins.
Ou pas.

Parce que nous, quand on balance des “menaces” c’est des menaces de ce tonneau : humoristiques, cathartiques, souvent non violentes.
🎱 Sans déconner, qui prend littéralement “Va jouer aux billes sur l’autoroute” ?

Quand on reçoit des menaces, c’est pas la même, hein ? Entre celui qui va fouiner sur ton profil pour te ressortir une photo de ton fils en t’insultant, celui qui t’écrit de longs MP pour te dire qu’il va aller t’attendre en bas de chez toi, celui qui te mate avec insistance tous les jours quand tu passes devant sa boutique, les menaces sont un poil plus tangibles.

La violence militante n’a AUCUN RAPPORT avec la violence systémique, et c’est à mon avis l’origine, ou une des origines, du problème “woke”

An author faces death. From a danse macabre by Edward Hull.

🦇🦇🦇

On va donc trouver d’une violence extraordinaire l’apparition du pronom “iel” dans le Robert, mais on va dire à une femme victime de viol qu’elle avait qu’à faire attention. Si c’est perçu comme “vrai”, alors c’est pas violent ? Si tout le monde le pense, alors…elle l’avait bien cherché.

On va HURLER quand une personne signale un contenu problématique alors qu’on adore des films comme “Irréversible” avec des scènes de viol de 15 mn sur grand écran.

Je vais pas cumuler les exemples, tu sais remplir les trous toute seule.

Le système est complètement pété. Je suis désolée, mais quand tu arrives à trouver 3 lettres ou les récits de victimes trop offensants pour ton petit cœur tout en perpétuant une culture patriarcale mortifère, c’est bien que ton radar à violence n’a plus de piles. Je sais qu’il fallait un tournevis pour ouvrir le boitier, mais merde, t’aurais au moins pu essayer 🧰

Une chose est sûre, le monde est violent, le système injuste.

Les personnes “woke” (éveillées) sont celles qui ont compris les dysfonctionnements du systèmes et qui tentent d’y répondre.

⚠ Attention, se rendre compte que le système broie les gens ne fais pas de toi une wokiste, sinon tous les connards cyniques qui contrôlent le truc le seraient. Non. Eux savent que leurs actions fragilisent le monde mais continuent oklm tout en signant des trucs à la COP26 pour dire “on ne fera rien, mais, hey, au moins on est tous d’accord ! 🥳”

Harald Engman (1903-1968), Danse Macabre, 1930

🧄🧄🧄

Crois pas, il le sait, que le monde est injuste, Jean-Nuisible. Il le sait bien, mais il bénéficie des miettes de pouvoir qu’on lui laisse, il est un tout petit peu au dessus de la mêlée, alors il va pas tout laisser tomber maintenant, si ça se trouve, avec les conseils d’une coach en finances qu’il aura trouvée sur YouTube il deviendra rentier, donc franchement ça se tente, non ?

🍄 Biais des coûts non récupérables : Jean-Nuisible a été à l’école, à la fac ou je ne sais où, il joue le jeu du système depuis toute sa vie, changer lui coûterait trop alors qu’il a tant investi déjà.

➡ Le coût ici est surtout cognitif, émotionnel. Je m’accroche à ce que je connais et c’est totalement légitime car on est dans un monde ma foi assez inquiétant. Décrocher et partir à l’aventure n’est pas rassurant pour tout le monde. Ça fait peur, et on a pas envie que le monde sache qu’on a peur, donc on fait semblant.

Comme quand tu vas au boulot avec la boule au ventre, que tu sais que ce taff est mauvais, mais que tu es en CDI avec des tickets restaurant, un treizième mois et une prime de participation. On peut te proposer mieux, mais ça fait 5 ans que tu bosses là, alors tu réfléchis et parfois…tu restes à ton poste parce que tu as peur que ce soit pire ailleurs 💼

(Je ne juge absolument pas, c’est un exemple qui me semblait assez parlant, tu fais ce que tu veux de ta carrière, j’ai rien à te recommander, c’est toi qui décides, c’est effectivement parfois mieux de rester.)

Combattre le système, OUI !
…mais en conservant nos tickets restaurant parce que c’est pratique 😥


👽👽👽

Être “woke” c’est savoir que le truc est pété et essayer d’y remédier. C’est l’étape après la révélation et l’indignation.

On se met en danger en pensant des systèmes différents, parce qu’on expérimente. On tente d’autres modalités de vie commune (colocations, squats, cellules familiales différentes, etc.), on cherche à résoudre les conflits de manière plus constructives, on réfléchit à la justice, à la prison, à la réhabilitation…plein de chantiers sont en cours sur ce type de questionnement.

Mais les cellules familiales différentes, c’est absolument pas compris par tout le monde. Et des fois, tu sais quoi ? Ça foire. Des fois ça foire en partant en torche, des fois juste en eau de boudin. Ça foire, mais on essaye de revoir les vieux schémas de structure familiale. On apprend de nos erreurs. Et des fois, ça se passe super bien. J’ai des exemples de familles assez différentes de la norme qui vivent leur meilleure vie.

Attends, c’est pas plus insensé que le type déguisé en chauve-souris qui s’est jeté de la Tour Eiffel en 1912 juste pour voir si ça marchait. François Reichelt a désormais sa fiche Wikipedia à lui et, pour être honnête, il est surtout connu pour ce saut filmé (qui sera évidemment mortel).

Mais il a tenté, et comme c’est un mec blanc, il a sa fiche Wikipédia.

Imagine une meuf déguisée en chauve-souris ? Jamais on l’aurait laissée monter et elle aurait fini à Ste Anne, t’as raison.

François Reichelt

🌑🌑🌑

Ok, le monde est injuste, on peut décider d’ouvrir les yeux ou pas. Une fois l’ampleur du merdier évaluée, on décide d’agir. Ou pas.

Là où les connards ont pas forcément si tort que ça, c’est que ça nous place en posture de fragilité. La déconstruction passe par plusieurs phases douloureuses sans jamais s’achever. A chaque strate, on doit attendre un peu que la carapace se solidifie.

On mue comme des langoustes, oui. 🦞
(Référence à Jordan Peterson, aka le pauvre type persuadé de son flamboyant sex-appeal qui pense que les hommes doivent se reprendre en main pour raffermir leur emprise sur le monde et les femmes)

Du coup, les Jean-Nuisibles sont convaincus de notre faiblesse intrinsèque. Et Jean-Nuisible, il veut pas se fragiliser, Jean-Nuisible il a la main, il a le droit de choisir et il choisit de rejeter en bloc toute tentative d’évolution sociale qui lui ferait perdre de ses privilèges.

🌧 Jean-Nuisible est un hypocrite : il sait bien que le monde est injuste, car c’est lui qui profite de cette injustice. Il n’a AUCUNE ENVIE que le monde change et en a rien à branler des générations futures. Jean-Nuisible existe ici, maintenant, pour sa gueule.


🧟🧟🧟

Il n’existerait pas juste pour sa gueule, il aiderait au lieu de se croire intelligent en commentant des articles de la presse mainstream avec des trucs qu’on lit mille fois par jour, non ?

🤢 Bah vi, commenter “elle l’a bien cherché” c’est pas agir pour un monde meilleur, c’est être à la fois dans une dissonance cognitive de ouf et tout faire pour éviter ces sensations désagréables en réagissant automatiquement (réactance) à toute proposition qui impliquerait une perte de ses privilèges.

Le connard peut aller loin, je le vois souvent avec les ex de mes amies séparées ou divorcées, ou sur le groupe de parentalité féministe auquel j’appartiens. Des fois t’as des moves qui sont TELLEMENT CONS 😱 que tu te demande si ils ont une quelconque pathologie mentale. Mais pas du tout, non. Ils sont convaincus de leur bon droit, sûrs d’être dans le Vrai et le Juste.

Genre le tocard qui écrit une lettre de 3 pages à la psychiatre qui suit mon amie pour “rétablir la vérité”. Mein gott, j’ai lu le truc, c’est lui qui devrait aller sur la Tour Eiffel pour potasser son doctorat en astrophysique. Pis quand c’est la Juge aux Affaires Familiales qui a le truc en main, il se prend la magistrale réalité dans les dents et se fait tout petit…avant de contre-attaquer, quelques jours plus tard, hors caméra, toujours plus dans le WTF.

🤦‍♀️


🦠🦠🦠

Pour moi, être “woke” c’est SAVOIR que le monde va mal et essayer d’AGIR.

Ouais on se plante, et ? C’est mieux que de ne rien faire en faisant le dos rond en attendant que ça passe, non ?

Nos existences mêmes sont parfois un geste de contestation. J’existe telle que JE me définis.

On est une meute bizarre, oui. Avec des gens pas tout à fait binaires dans leur genre, pas tout à fait hétéro, des gens qui sont plutôt de gauche et d’autres qui s’en fichent totalement.

(OMFG je viens de me souvenir d’un rêve de cette nuit, j’allais à un mariage et là, surprise, la témouine de mariage est une meuf de Némésis, mais j’étais coincée par les conventions sociales donc j’ai dû me payer tout le discours de merde 😭)

Des personnes, surtout, qui vivent leur vie, qui sont libres, qui veulent de toutes leurs forces que le monde soit plus sympa pour les adelphes. Des personnes parfois marquées par la vie qui décident de se battre pour que ce qui leur est arrivé n’arrive plus.


☄☄☄

Bah tu sais quoi ? Être woke c’est la méga classe en réalité. Pour moi, et depuis le début des taunt sur le terme “SJW”, ces qualificatifs ne sont pas négatifs, pas forcément.

Je suis fière d’être dans cette catégorie, je suis encore plus fière de toustes les militant-es qui s’usent à la tâche. On a des divergences, souvent, on s’engueule, souvent, mais on sait qu’on lutte pour la même chose. J’exclus les TERF du lot, hein, j’ai presque oublié de le préciser 🤭

Je n’ai jamais trouvé un tel esprit dans d’autres communautés. On tient ensemble, viscéralement, parce qu’on sait qu’on va dans la bonne direction.

Le wokisme, c’est le féminisme, l’antiracisme, l’anticapitalisme, l’antispécisme, c’est lutter pour que tout le monde ait la liberté de SE déterminer et de choisir SON chemin de vie.

Les wokes sont chiant-es ?
🤬 C’EST NORMAL !!!
Oui, on signale quand une blague ou un propos est problématique, parce que ça entre dans le cadre de la lutte. Oui, on refuse certaines productions culturelles qui véhiculent des clichés toxiques. On va protester, on va choquer, on va être outrancièr-es, parce que c’est en laissant passer la violence qu’on se retrouve avec des 2×4 voies racistes à la télé.

“Laisse couler” (j’ai fait un article sur le sujet sur mon ancien blog si ça te dit), “Tu t’attendais à quoi de la part de…?” “Tu prends tout mal, allez, arrête de bouder”
Tellement d’appels à la “raison” pour, finalement, si peu de choses…


🐊🐊🐊

Oui, chaton, tu pourras continuer à regarder autant de contenu problématique que tu le veux, personne ne va débarquer dans ton salon en pétant la baie vitrée parce que tu as une passion pour Karine Lemarchand.

Tu sais quoi ? JE regarde et JE lis du contenu problématique. Mais je le sais. Je ne refuse pas de le voir juste pour ne pas culpabiliser. Je culpabilise un peu, mais ça fait longtemps que j’ai fait la paix avec ça. Surtout, je ne vais pas conseiller ou partager un contenu que je sais problématique, donc mes petits égarements restent entre moi et mon historique de navigation.

Ça râle parce qu’on casse leur morale. Soit-disant. La morale des humain-es, tsé. Je n’ai jamais compris quelle morale acceptait de laisser crever des migrant-es en pleine mer, mais admettons.
Je préfère avoir de l’éthique, déjà. C’est plus classe 😎

Finalement, je ne sais toujours pas pourquoi être “woke” est si maléfique.

“OH MON DIEU CES GENS VEULENT CHANGER LE MONDE !!!”

J’adore les commentaires de ce type, parce que ça implique quasiment toujours une “pente glissante” (sophisme) :
😲 “Les femmes vont nous réduire à la servitude ! Bientôt elles n’auront plus besoin d’hommes pour faire des enfants !”
😲 “D’abord iel, ensuite la révolution !”
😲 “Vous voulez tout détruire avec votre écriture inclusive, à ce rythme dans 10 ans on aura brûlé l’ensemble de la culture Française à coups d’autodafés”
😲 “D’abord on légalise le cannabis, ensuite on vendra de la meth au distributeur à boissons des écoles primaires”
😲 “On a accepté d’accueillir 3 personnes sur le territoire et maintenant ils sont 15 milliards à se presser à nos portes pour nous grandremplacer !!!”

D’ailleurs, le “on ne peut pas accueillir toute la misère du monde” est totalement dans ce travers. Qui nous demande d’accueillir TOUTE la misère ? Si on ne peut accueillir qu’une partie de la misère, c’est pas si grave, on aura fait ce qu’on a pu, pourquoi vouloir accueillir tout le monde ?

C’est comme si on me disait “Tu n’as pas assez d’argent sur ton compte pour rembourser immédiatement ton emprunt immobilier, on bloque ta carte bancaire pour les 25 prochaines années”

Ou “J’ai décidé d’adopter un chat mais comme je ne peux pas adopter tous les chats du monde, j’ai laissé tomber l’idée.” 😿

Quelle hypocrisie.

Vanitas Still Life by Giovanni Francesco Barbieri called Guercino

🔥🔥🔥

Être “woke” pour moi c’est bien. C’est tout le contraire d’une insulte.

Par contre, être anti-woke c’est être anti-antiraciste par exemple. Être anti-antiraciste c’est être raciste, un peu, non ?

Pour moi, l’utilisation de ce terme (hors traits d’humour entre nous) est IMMÉDIATEMENT signe que j’ai affaire à une personne qui aura des positions de droite ou d’extrême droite.

C’est impossible à mon sens d’être “de gauche” et anti-woke. Ou alors la personne est vachement moins de gauche que ce qu’elle pense (y’a bien eu des électeurices PS qui ont voté Macron au 1er tour en 2017, plus rien n’a de sens à partir de là).

Je trouve toujours ça un peu triste de voir des personnes prétendument socialistes fermer leur gueule sur le racisme, le sexisme, la transphobie, l’homophobie, le validisme, et se déchaîner dès qu’on va un peu au delà de leur zone de confort. Sur la question du racisme c’est particulièrement prégnant avec le “je ne vois pas les couleurs” ou le renvoi à l’universalisme-socialiste-main-sur-le-cœur. 💥 Tu dis “le racisme anti-blanc n’existe pas” ou tu causes inclusif et BIM ça part en cacahuète.

Et c’est de ta faute parce que tu fais chier.

Still-Life with a Skull, vanitas painting. Philippe de Champaigne, 1671

⚡⚡⚡

Pour moi, le “wokisme” c’est le fait d’être un-e humain-e décent-e qui tente comme iel le peut d’équilibrer les choses, en commençant par se déconstruire et s’éduquer.

🤔 Les personnes déconstruites font chier, je le sais bien, je fais chier moi aussi. Mais cette réflexion est vitale : comment faire en sorte que le monde soit plus équilibré ? Comment ne pas blesser plus que ce qui a déjà été fait ? Comment progresser sans laisser personne de côté ?

Les réactions outrées sont normales. Je vais prendre le premier exemple qui me vient avec la fin de la ségrégation raciale aux US en 1964. C’est proche, hein ? A chaque fois je suis outrée de la date. Ben à l’époque, il y a évidemment eu des vagues de protestation, tout a été fait pour maintenir cette ségrégation (dans la violence).

En 1964, on pouvait utiliser des termes dégradants pour désigner les personnes racisées, ça ne choquait personne. On utilisait des personnes noir-es pour faire des expériences scientifiques (Tuskegee), ça ne choquait pas grand monde non plus.

C’est grâce à l’action de gens qu’on aurait aujourd’hui qualifiés de “woke” que la ségrégation a pris fin. C’est aussi grâce aux politiques, un peu, mais les idées progressistes ont infusé, comme elles infusent encore aujourd’hui, avec les groupes militants. Cherche “mouvement américain des droits civiques” ou “civil rights movement”.

Je ne suis pas sûre que Lyndon B. Johnson, le président au moment où tout ça s’est passé, se serait dit tiens, je vais faire un geste fort qui signera la fin de beaucoup de choses et qui surtout me positionnera comme progressiste, me faisant perdre de l’électorat.

Et heu…l’IVG en France ? Sans les militantes féministes ça en serait où, notre petite affaire ?


☠️☠️☠️

On fait chier parce qu’on a ouvert les yeux sur une situation et qu’on essaye de secouer nos voisin-es en gueulant “Mais non mais non mais ça peut pas être comme ça c’est pas possible faut faire autrement, faut tout changer, tu m’entends, Marie-Mouise, tu m’entends ?”

📺 Mais Marie-Mouise, elle s’en bat la rate, elle a d’autres trucs à penser. Elle vit sur le fil, entre la nécessité d’avoir un revenu, celle de se loger, celle de prendre soin de sa santé, celle, monstrueuse, du climat, tout est fait pour qu’elle ait l’esprit occupé par Cyril Hanouna ou une abîme existentielle terrifiante.

Donc tu la fais chier avec tes trucs. Elle est déjà dans la merde jusque là, elle a pas envie de penser à d’autres problèmes qui en plus ne la concernent même pas.

Alors, c’est pas le monde qui fait chier, parce que le monde est juste. C’est TOI qui fais chier en remettant tout ça en question. La merde qu’on connait, au moins on la connaît-on-sait-ce-qu’on-gagne-on-sait-pas-ce-qu’on-perd.

Le wokisme, c’est secouer nos comparses endormi-es pour les réveiller à leur tour. Les gens ont juste des types de réveils différents.

Et je ne dis pas ça du tout parce que mon cher et tendre vient de se lever, la gueule enfarinée, le cheveu hirsute et le grommellement grommelant alors que je suis à deux trois détails près l’incarnation du Morning Miracle même à 3h du mat.