Heure de réveil : 4h49

J’ai l’impression d’avoir trahi ma fanbase hier en ne postant pas mais j’en avais besoin. Ok j’ai passé ma journée dans le vague avec un vague mal de tête, de vagues velléités de faire «des trucs» et j’ai fini par fusionner avec mon canapé en pillant les ressources de mon île pour me payer un pont en pierre à 168 000 clochettes. Mébon.

KW1: j’utilise régulièrement les mots «fous» et «folle» dans ce billet. Si je suis moi-même totalement folle, ça ne me donne pas un totem d’immunité. Mais je n’ai pas d’autres mots pour décrire «ce que pensent les gens» parce que…c’est le bon mot dans ce cas-là.

😬😬😬

Hier soir Libé sortait cet article d’accès libre intitulé «A la Maison Blanche, l’épilogue tragicomique du règne Trump»((https://www.liberation.fr/planete/2020/12/20/a-la-maison-blanche-l-epilogue-tragicomique-du-regne-trump_1809210/))

Mein gott. Même moi j’étais stupéfaite. En gros comme ses 59 recours n’ont pas fonctionné il s’est dit tiens, je vais appliquer la loi martiale et on va refaire une élection. Il a convoqué les mecs super gradés du pentagone-armée-whatever pour exposer son plan avec sa fine équipe de complotistes en orbite. Plate. En orbite horizontale, quoi.

Dans le tas t’as quand même une meuf qui a réussi à me surprendre et à bien faire marrer mon mari quand je lui ai lu ça :

«Le chef d’Etat annonce qu’il choisirait l’avocate Sidney Powell. Un temps encensée par les médias pro-Trump pour avoir assuré la défense de Michael Flynn lors de son procès, elle a repris du service contre le «vol des élections» et s’est illustrée par des sorties délirantes en Géorgie, clamant que les machines de vote avaient été trafiquées à l’aide d’un algorithme secret à la suite d’un complot ourdi par le Venezuela, Cuba et le Parti communiste chinois.
Ses propos lui avaient valu même le scepticisme de Fox News et l’éviction de l’équipe de défenseurs de la Maison Blanche. Sa nomination à la tête d’une enquête sur la fraude achèverait de ridiculiser la présidence Trump. Powell, omniprésente dans les talk-shows les plus extrémistes, est aussi raillée dans sa profession pour avoir inventé le concept même de «deep state» dans un livre publié à compte d’auteur en 2014. Elle ne cache pas non plus ses liens avec la mouvance complotiste QAnon, qui assure que Donald Trump livre depuis quatre ans un combat secret contre une machination sataniste et pédophile dirigée par l’élite démocrate.»

(Désolée j’ai pas pu couper, chaque phrase est importante)

🐵🐵🐵

On nage en plein délire, non ?
Enfin on était déjà bien attaquées mais WOW. Next level.
(Edit : et le 6 janvier 2021, on attaque le Capitole)
Z’en ont rien à foutre des faits, ça on le savait. Iels brodent des faits dans le vide sur les peurs profondes des gentes pour même pas gagner des élections, en fait, juste pour le fric et le pouvoir.

Et ça marche. Quand on a zéro éthique et qu’on promet la lune en faisant les gros yeux, les gens te font confiance, certaines jusqu’à dire que si on a pas encore pu annexer la lune c’est parce que les gauchos empêchent le dépôt de l’acte de propriété en magouillant avec les Reptiliens qui, eux, veulent la Lune pour eux depuis le début et agissaient dans l’ombre nous voilà bien attrapées et le Diamant des Sept Lunes Noires ne regagnera jamais la rive gauche de la Marne à temps pour empêcher la survenue des huîtres mangeuses de cervelle, haha !

Ma question : la lune est-elle plate elle aussi ?

Si la lune était plate on appellerait ça une assiette, non ?

Attention, j’ai jamais dit que les étazuniennes étaient connes. Nope. Dangereuxses, oui, imbéciles certes non et c’est le piège dans lequel on tombe, trop fières de se penser plus intelligentes que les autres.
On ne l’est pas.

Je serais nous, françaises (désolée je connais déjà que 5 hommes politiques ici, je retiens aucun nom en étrangie sauf Trudeau, qui est choupi pour un mec de droite passion grand froid) je ferais pas trop trop les malines. C’est trop facile de se moquer, ça permet de ne pas adresser nos propres problèmes. Parce qu’ici on a quand même du beau linge en terme de «personne WTF que tu te demandes comment elle a pu arriver jusque là».

Je suis désolée hein mais genre Blanquer, en terme d’incompétence crasse il se pose là. CHAQUE intervention, je dis bien chaque, toutes, sans exception, est un amas de bêtises infirmé 20 mn plus tard par un premier ministre dont j’ai oublié le nom.

Il a un nom rigolo pourtant

👾👾👾

J’ai été élevée dans les années 80, née sous François Mitterrand, presque Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan, l’acteur élu président des zétazini. Non, je te jure, il a vraiment tourné dans des films.
Et déjà à l’époque, j’avais l’idée que les Américains étaient bêtes.
«Too much».

J’ai pas sorti cette idée de mon chapeau, si on est honnêtes on a pas un gros gros sentiment de respect et de considération envers les US en France. Tu demandes à n’importe quel’ franchouillard, on va te répondre en levant les yeux au ciel. Tu demandes à n’importe quel communiste, voilà, ça aide pas, quoi.

Faut dire que le Fils Bush et Trump, rien que ça, ça te plombe une crédibilité. Faut dire que les françaises ont aussi une très haute opinions d’euxlles. Le Pays des Lumières, tavu.
On a une image assez différente des russes. Iels nous font flipper pour de vrai, je crois. On a pas un océan pour nous permettre de se foutre ouvertement de leur gueule (même si beaucoup considèrent, totalement à tort, la Russie comme un pays arriéré) et le coup de Tchernobyl nous l’a bien rappelé.
Précision : j’ai fait 7 ans de Russe et j’ai été en Russie, j’adore ce pays et pas juste parce que je suis un peu communiste dans l’âme. Je suis très triste de voir ce qui s’y passe, triste est pas le bon mot mais c’est vraiment de la profonde tristesse qui m’anime car les russes c’est quand même un peuple ultra-badass qui mériterait d’avoir un dirigeant élu pour de vrai.
L’avantage, quand tu ris d’une entité perçue comme plus bête que toi (inférieure, en fait, dans ton esprit), c’est que ça te permet de te dire que t’es pas à ce niveau-là. Toi, t’es pas si bête. Ils sont fous ces Américains hoho. Sauf que ça n’a rien de drôle. Ces gens fous hoho c’est un semi-continent gavé d’armes et d’extrémistes eux aussi totalement outranciers, mais totalement réels.

Y’a pas que le fameux bouton rouge dont le code est 0000 (je déconne pas, c’est pas tout à fait ça mais je déconne pas), y’a tout le reste. Les échanges commerciaux, déjà. La culture, l’idéologie ensuite.
Faut pas sous-estimer le pouvoir de nuisance des doux dingues, surtout quand ils ont du fric.
Les mecs ils ont quand même créé 4chan, quoi.
Rien que ça, c’est la flippe totale. Totale.

🐬🐬🐬

Se foutre des autres (et je sais que c’est précisément ce qu’on fait ici) a différents avantages
🌷 Ça éloigne le problème : «Les vrais fous c’est eux, heureusement qu’ils sont loin.»
🌷 Ça nous rassure : «Nous on est mieux qu’eux.»
🌷 Ça nous effraie : «Un jour on pourrait devenir comme ça nous aussi, ne bougeons pas, dans le doute.»
🌷 Ça renforce notre faux sentiment d’unité nationale : «On se fout toustes de leur gueule, unis dans la raillerie !»

J’avoue, c’est une saine activité que de se moquer de Donald Trump, moi j’aime bien. Mais je garde conscience de tout ce que ça sous-tend. L’image outrancière qu’on a des Etazunis nous détourne totalement de notre propre merde étalée partout sur les murs du salon. Oui, mais notre merde à nous, elle sent bon. Je te jure, elle sent bon, elle sent le lys et le sous-bois un petit matin de printemps.
Idem avec Poutine (le président, pas le plat délicieux avec des frites dont je rêve présentement, à 6h12 du matin). Bel épouvantail en cire (ce mec est tellement inexpressif, je lui trouve un air de Joconde au cheveu sec un peu). La menace Rouge dans nos tête, alors que ce pays n’est plus vraiment rouge depuis vraiment longtemps…
Mais ça marche. On se fout de leur gueule, trop contents de n’être ni américaines ni russes. On a eu chaud hahaha.

Apprends la différence Macaron : – surtout de l’air – pas de valeur nutritionnelle – peut avoir n’importe quel goût demandé par le public – pour les gens riches Macron : – pareil mais c’est le président de la France.

🍓🍓🍓

Tu sais qu’on se fait tacler pour notre gestion épouvantable de l’islamophobie ? Que la France a été condamnée par l’ONU pour le fameux article 24 qui permettrait de ficher les gens selon leurs opinions politiques ?

On se fout de Reagan parce qu’il était acteur, regarde notre jeune premier. Regard vif, poil brillant, concerné, plein d’énergie et de volonté de faire des trucs. Peu importe les trucs, quand il a été élu ça a été «Qu’il est beau» et «Il a marié une mamie». Il passe une loi scélérate ? Il part à Brégançon un été avec Brigitte, fait du ski nautique, tout est pardonné.
Il a une saillie ultra raciste ? Regarde, son chien s’appelle Nemo !

A part ça notre niveau de vie s’effondre inéluctablement, mais au moins on est pas des ricaines, nous.
Tu vois l’idée ? NOUS on est mieux, on est plus intelligentes. On vaut mieux que ça.

🦆🦆🦆

Alors je serais nous, je me la jouerait pas trop là-dessus. C’est facile de se moquer de Trump, et ça fait du bien, j’ai aucun souci avec ça, ce type est une usine à blagues involontaires. Juste…y’a un piège sous ces rires. Le rire détourne la gravité de ce qui est fait, car en réalité RIEN n’est drôle sous le règne de Trump, rien n’est drôle et tout est même effrayant as fuck.

Des enfants ont été internés et sont morts dans des camps de rétentions d’immigrantes. L’ICE (le service de contrôle de l’immigration) a tourné Robocop, la police s’est encore un peu plus radicalisée et tire à vue sur les personnes noires qui font leur footing dans la rue, le nombre de décès dus au Covid-19 a dépassé les 300 000, faute de politique sanitaire cohérente.
C’est réellement pas drôle. Ouais, je suis rabat-joie. Je vais continuer de me marrer sur Trump, attention. J’ai un peu conscience de la situation et je sais que ce n’est pas drôle mais j’utilise cet humour pour ne plus avoir peur histoire de quelques minutes.

Conjurer la peur, oui.

🐘🐘🐘

Parce qu’on est dans une période flippante. L’Apocalypse façon Plus Belle la Vie oui. Mauvais acteurices, mauvais scénario, 17 saisons d’agonie télévisuelle.
Mais on est pas à la télé. L’avenir se déroule sous nos pieds, massacre après massacre.
On a oublié le glyphosate, la pauvreté, la suppression de l’ISF, le CICE, les violences policières, le réchauffement climatique, on a tout oublié, et on se marre. Et ça fait du bien en réalité.

C’est ici qu’il faut ajouter l’’emoji «pleurire» je crois
(Cet emoji est dispo sur le clavier Google sous Android, btw)

J’ai pas de recette de Joie, désolée. Je continue à rire mais je sais que mon fils aura sans doute plus à pleurer. Quand t’as au moins un enfant, ce désespoir te tord le bide à chaque rappel du futur qui se profile. Qu’est-ce qu’on a fait ??! Qu’est-ce qui nous a pris ??! L’appel de la survie de l’espèce, ptet, je sais pas. Moi j’ai pas trop réfléchi quand j’ai appris ma grossesse. J’étais ravie (et je flippais ma race aussi).
Mais la perception de toute la merde ambiante prend une couleur très spéciale, une couleur de désespoir transgénérationnel. T’es seule, ok, tu ne comptes que sur toi et si t’en chies, bah voilà. T’as un gosse, la donne est différente.
«Quand tu seras grand…en 2033»
Pis tu imagines la gueule de 2033, et tu vas dire quoi à ton enfant ? Moi je lui ai dit qu’on ne savait pas trop, qu’on verrait bien mais qu’on était ensemble dans tous les cas. Il n’a pas compris que j’aie les larmes aux yeux en lui disant ça.

 🐧🐧🐧

Pleurire c’est vraiment l’emoji de la décennie, je crois.
J’ai pas de conclusion.

Juste envie de dire attention, on se marre mais c’est grave la merde, partout, tout le temps. Le rire déleste mais il pèse également dans la balance, pas pour rien que l’humour est parfois un outil oppressif et toxique. A force de se marrer on oublie que ces gens, ces gens à priori sains d’esprit, agissent dans leur propre intérêt et en ont rien à branler de ta vie et de tes problèmes.

Ils sont tout sauf fous.
S’ils l’étaient, ce serait rassurant, hein ? Mais non. Ils sont tout sauf fous. Ils savent même parfaitement ce qu’ils font. Ça te semble fou mais c’est cohérent, en réalité : se faire de la thune n’admet aucun compromis, quitte à privatiser des rivières et mener des actions qui ne prennent leur sens qu’une fois le plan achevé. Des dizaines de petits gestes fous qui servent l’agenda capitaliste.

Et moi, perso, je suis complètement barge et je ne veux pas être associée à ces gens-là.

  1. Kiri Warning : warning inutile ou sur une thématique “légère” []