Heure de réveil ; 4h14, 5h00 (chats)

Hi ! Aujourd’hui on va parler d’obstructionnisme, d’élections et de WTF.
Edit : on parle pas trop d’obstructionnisme en fait, on parle de pensée complotiste et de “candidats anti-système”.

Nan, j’ai pas d’intro 🤷‍♀️

🐺🐺🐺

On va parler d’un mec qui s’appelle Steve Rocco et qui est l’incarnation du vote inutile qui tourne mal (je te le dis tout de suite, personne n’est mort, tu peux continuer ta lecture) mais aussi le sosie autoproclamé d’Andy Kauffman, que je ne connais pas non plus. Visiblement les vues d’un docu le concernant viennent en grande partie de fans de Kauffman, il doit avoir un sérieux air de ressemblance.

Andy Kaufman

Steve Rocco serait né en 1951. On a pas sa date de naissance mais on sait qu’il est né en Italie. Ce qui lui fait 53 ans au moment où se déroule notre histoire 🧮

Je sais que tu n’as pas vérifié le calcul mais l’histoire débute donc en 2004 à Orange en Californie, de l’autre côté de la grande flaque. Jusqu’ici, Steve s’est présenté à à peu près chaque élection à sa portée, y compris celle pour devenir maire de Santa Ana. Il s’est vautré, mais il va être enfin élu “board member of the Orange Unified School District” à Orange, Californie, et là, c’est le drame.

Pour le moment on lève un sourcil, meh, pas de quoi fouetter un ministre de l’Intérieur, ce type fait bien ce qu’il veut de sa vie. Ok, il est bizarre. Moi aussi je suis bizarre, et ?

☄ BACK TO THE FUTURE ☄

🌭 En 1980, il est condamné pour vol dans une enseigne Albertsons : plusieurs rouleaux de pellicule photo et une saucisse. Je présume qu’il n’a pas été emmerdé à la mort, mais il a quand même édité et distribué un pamphlet parlant de Kodak et de complot. Après la fin de notre histoire, il sera condamné pour avoir volé une bouteille de ketchup. Sans déconner il a presque réussi à sortir un hot dog entier de la supérette, je…heu…comment dire…c’est heu…bien pour lui mais il est mauvais dans le domaine ?

En 1992, dans son autobiographie que je vais passer un peu de temps à chercher et qui s’appelle “ROCCO Behind the Orange Curtain”, il explique le plus sérieusement du monde qu’il avait préalablement acheté le film et la saucisse mais qu’il était revenu en magasin sans son ticket de caisse.
🙄

Je ne te crois pas, on a toustes fait ce coup-là et ça ne marche pas. Enfin “toustes”, on va dire les plus hardcore de la laïfe de mon lectorat 🤘

🎧 Puis bizarrement, ça lui est encore arrivé en 1982, cette fois pour avoir volé des “records” (enregistrements, Il doit s’agir de cassettes ou de truc de vieux en vinyle, là, 1982 c’est les dinosaures hahaha)(Je mange des Dinosaurus à cet instant, non, rien, c’était amusant) dans une bibliothèque.

On a d’autres éléments sur sa vie, qu’il partage avec ses parents dépendants. On sait qu’il est solitaire, qu’on a zéro photo de lui sans ses lunettes de soleil et qu’il tient beaucoup à son intimité. Là dessus, je suis d’accord, c’est important, la vie privée. On peut très bien écrire une autobiographie et la faire éditer et vouloir garder certains coins de sa vie secrets, non ?

Steve Rocco

🎬🎬🎬

Une chose ne fait pas mystère dans cette histoire : ce gars est un complotiste opportuniste de joli calibre. Inventer un complot de Kodak et de SmokeCraft (la marque de la saucisse dérobée) juste pour pas avouer qu’on a volé de la pellicule photo et une saucisse, c’est 💥 UN TOUT PETIT PEU OVERKILL 💥

Mec, tu te fais plus de tort en n’admettant pas tes trucs. Là, ça fait rire tout le monde car personne n’est dupe. En plus, c’est pas le casse du siècle, tu as sans doute de quoi payer dans ta poche. Un évènement local sans importance qui en aura pourtant une, immense, dans la tête de Steve. La vexation. L’humiliation. Et personne qui te croit entre les deux parce que tu as la défense d’un gosse de 6 ans qui dit “naaaaan cépamoiiiiii”.

Y’a des gens, quand tu les prends en tort, iels partent en vrille sérieusement. Je ne suis pas psy mais (🤓 chaque mauvaise analyse commence par cette phrase “je ne suis pas psy, mais”, on va donc admettre que je fais un jugement à l’emporte pièce) je fais un jugement à l’emporte-pièce en me demandant si tout va bien côté failles narcissiques, chez lui.

A la maison avec ses deux parents grabataires, sans famille à lui, sans intention d’en fonder une, ⚠ et il a de très bonnes raisons pour ça parce qu’on a toustes de super raisons de ne PAS avoir d’enfant ou de partenaire ⚠, il doit se sentir quand même un peu seul. On est encore à la préhistoire des internettes, là, le mec son univers c’est sa maison et un peu du dehors car il n’a pas non plus de travail.

Il se déplace à vélo, c’est bien pour la planète. Mais en 1987 il se serait fait renverser par un camion. Le chauffeur l’emmène à l’hôpital mais repart avec son vélo. Rocco va le récupérer de manière totalement épique après un affrontement avec un homme muni d’une scie électrique.
Rien ne colle dans l’histoire, OBVIOUSLY, mais il transformera ça en tentative de meurtre prémédité. Prémédité par qui ? Par le magasin qu’il n’a pas volé : Albertsons. NORMAL. Tout est NORMAL.

Rien ne colle parce qu’un type qui se fait renverser par un camion et qui finit à l’hôpital ne sera pas forcément en mesure d’en ressortir 20 secondes plus tard pour aller retrouver son vélo (où ? comment ?). Le type du camion allait faire quoi du vélo ? Le donner à l’infirmière en chef pour qu’elle le répare ? Le laisser devant l’hosto sans cadenas ? Si le vélo a pris cher, en plus, il ne vaut pas grand chose. Pourquoi le voler alors qu’il est plus probable que le chauffeur du camion n’ait juste pas su quoi en faire ? Le coup du mec à la scie électrique rend le tout complètement farfelu.
Farfelu.
J’aime bien ce mot ❤️


🏅🏅🏅

Je ne sais pas trop ce qu’il fait entre 1987 et 2004 (lui aussi il s’auto-édite et ça prend du temps, OKER ?) à part qu’il continue d’étoffer son imaginaire et qu’il se présente à CHAQUE élection possible.

Et ce qui devait arriver arriva, donc, en 2004.

🔫 Il se fit avoir par un sniper le jour de son investiture et là, tout le monde a réalisé que sa théorie du complot était réelle, on l’a enterré dignement, la ville s’étant cotisé pour une pierre tombale en marbre, un jour férié a même créé en son honneur et le FBI a bouclé les PDG d’Andersons, de Kodak et tous les marchands de saucisse de la région.

Non, malheureusement, il gagne une élection. Celle qui le mène vers la gloire : un siège au Orange Unified School District. J’ai pas absolument tout pigé mais ce conseil prend sans doute des décisions relatives aux établissements scolaires 🕵 230 millions de $ de budget, 32 000 étudiants dans 42 écoles. Steve Rocco ayant un diplôme d’enseignant indiqué sur sa candidature, les parents d’élèves se confusionnent pour cette personne qui n’a jamais enseigné de toute sa vie et qui est là en réalité juste pour faire chier le monde.

Les votant-es interrogé-es dirons qu’iels ont voté pour un candidat qui avait l’air différent et anti-système (j’emporte piécise mais c’est entres autres ce qui a été dit).

Oui, parce qu’il est là UNIQUEMENT pour parler de ses théories complotistes qu’il fait le déplacement. “Le Partenariat” (The Partnership) est le nom de l’amalgame complotiste qui s’est tissé entre Andersons, Kodak, SmokeCraft et les pouvoirs publics pour nuire spécifiquement à Steve Rocco. Les officiels de l’éducation rejoignent donc les saucisses et les producteurs de pellicule photo, sans oublier la chaîne de magasins Andersons qui tente de le tuer sans succès depuis 1980, pour rappel.

Steve Rocco aura donc réussi à déjouer un complot national contre lui durant 24 ans. Le type a des habitudes de vie aussi cadrées que ma mamie, habite toujours au même endroit, et personne n’a jamais réussi à le faire taire. Soit il est hyper fort, soit les méchants sont hyper nuls.
Soit…


🍥🍥🍥

…soit il est là juste pour avoir un temps de parole public qu’il va sur-utiliser les 4 années qui suivront. Wai j’ai lu l’histoire avant, c’était facile.

🏴‍☠ Tu vois, moi j’ai rien contre les personnes anti-système : je le suis moi-même. Y’a juste une très légère différence : quand on me prend en flagrant délit, je n’invente pas une montagne de mensonges pour refuser de reconnaître que j’ai tort.

Lui, si. Sa personne est si parfaite, son bon droit si établi, qu’il n’y a aucune possibilité qu’il commette UNE erreur dans sa vie.
Comme c’est impossible pour lui de commettre une erreur, les autres sont en tort, et si il n’identifie pas qui rapidement, il s’imagine qu’il ne l’identifie pas parce que l’auteurice est tapie dans l’ombre.

🎯 Je pense que ça rappellera des ex toxiques à beaucoup de monde…

L’histoire de Steve Rocco est intéressante à plus d’un titre. On voit bien la mécanique complotiste se mettre en place : isolement, exigence d’anonymat total (il refusera de donner ses empreintes digitales après son élection, il refusera également toute photo posée et je rappelle qu’on a même pas de certitude sur sa date de naissance), susceptibilité de plus en plus grande, intolérance à la frustration, compensation narcissique over 9000.

On part de 4 films Kodak et d’une saucisse, on finit sur YouTube comme le gosse Jedi.

Ici, le biais de confirmation est gros comme la Tour Eiffel. Chaque donnée entrée sera analysée en fonction de son système de pensées. Etant donné que la prémisse est “je suis victime d’un complot, des gens me veulent du mal” et que cette affirmation n’est jamais vraiment contredite (par qui ?), il se dispense de toute analyse critique et se contente d’amalgamer les chose en un ensemble lisible pour lui.

En gros, il est en recherche de cohérence mais a des idées préconçues ou des traumas qui font que la cohérence ne peut se faire que sous ce format. Dans son esprit, dans cette construction mentale aussi gigantesque que précaire, il est dans le vrai.

Je n’ai pas trouvé d’infos sur ses parents, à part qu’ils étaient tous deux très malades et à la maison. Steve Rocco est fils unique, j’imagine qu’il doit y avoir une infirmière ou un médecin de temps en temps, j’ai du mal à m’imaginer qu’il embauche une étrangère (dans le sens “hors foyer”) pour l’aider à nettoyer ou à gérer les parents.

Ça devait être grosse grosse ambiance le samedi soir à la maison, oui 🥳

Surprise : il possède aussi une casquette.

🎱🎱🎱

Mon père a viré complotiste et confusionniste avec le temps. Je suis assez sensible à ce genre de choses et j’ai assez bonne mémoire pour me souvenir de sa descente dans les tréfonds de la logique pétée.

Ça a commencé lorsqu’il était artisan. Il était très doué mais gérait rien. Il faisait des trucs éblouissant que personne ne voyait.
Je passe le détournement de l’héritage de sa première épouse pour se payer un atelier et ensuite se barrer (avec ma mère je crois, je sais plus si c’est directement après ou un peu plus tard après). Il a fait faire une copie d’un tableau précieux pour pouvoir embarquer le vrai, on est sur ce niveau là d’escroquerie.

Il a ensuite obligé mes grands parents à débourser une somme indécente pour l’époque parce qu’il s’était merdé. L’ambiance s’est un peu plus refroidie après ça 🤣

Les premiers signes de ce complotisme à venir, ça a été le rejet de mes grands parents, surtout mon grand-père, qui lui avaient mis le nez dans la merde (mais qui avaient payé). J’ai su ensuite qu’il avait fait pareil avec les parents de sa première femme et mes demi-soeurs.
Le langage glissait. Ma grand-mère était “une saloperie de prof” alors il s’est mis à détester les profs, toustes. Il s’est “renseigné” et tout était prétexte à cracher sur les profs. Mon grand-père était “un connard de Franc-Maçon” (alors que mon père aurait lui aussi fait partie de l’asso) et là, il est parti sur un trip qui s’aggravait, année après année. Le discours se faisait plus violent, au point que j’ai décroché et que c’est ce qui m’a fait comprendre que je me plantais en détestant ma mère et mes grands parents.

Avec l’âge, les soucis de santé sont arrivés. Parkinson, diabète. Ce genre de choses. Mais comme tout ce qui était public (Han ses tirades sur l’URSSAFF et le RSI c’était 45 mn de haine à chaque fois…) était contre lui, il s’est “soigné” avec le Pr Henri Joyeux.

Henri, si tu me lis, tu es responsable du non recours aux traitements de plusieurs dizaines de milliers de personnes (si ce n’est plus) avec tes conseils à la con. Et j’ai pas parlé vaccins. Henri, si tu me lis, tu n’es pas une bonne personne et je te souhaite de te couper entre l’index et le majeur avec une page de ton VIDAL.

Hum pardon.
Je l’aime pas trop trop 😅


🦦🦦🦦

Mais donc la structuration d’un esprit complotiste, ça peut prendre cette forme.
👀 Qu’est-ce qu’on rejette de moi ?
👀 Qui m’en veut ?
👀 Je dois me défendre mais je ne sais pas comment.
👀 J’ai trouvé un site [espritmonculmétaphysique, pseudo-sciences, rouge-brun] qui donne des réponses, me voilà sauvé.
👀 Tout va dans mon sens, je me sens compris.
👀 Je me sens compris DONC ce site dit la vérité.

On a vraiment cette notion de “Je n’ai jamais tort, je ne suis jamais en défaut, c’est celui qui dit qui y est” qui peut venir de plein de choses mais qui permet surtout de se positionner dans une configuration mentale dans laquelle on est jamais pris-e en défaut. L’ego est préservé.

Dire “tout le monde m’en veut” c’est rétablir son honneur si on a volé une saucisse, parce que c’est pas moi, le responsable, c’est le complot. Le complot fait croire que j’ai carotte une saucisse. Le complot est l’ennemi, tout ce qui sort de sa bouche est faux, j’ai donc pas volé la saucisse et je structure toute une logique pour me dédouaner et me convaincre.

Ce genre de contorsion permet à la personne de ne pas voir s’écrouler tout l’édifice mental qu’elle a construite pour survivre. Tu as sans doute déjà vu un mec de SUPER MAUVAISE FOI qui renierait même avoir deux mains si tu lui demandais 🤦‍♀️ Beh à mon avis ça part de ça : une estime de soi à la fois extrêmement basse (au fond) et extrêmement haute (en surface, pour compenser), une structure de pensée qui n’admet pas la contradiction et qui va donc purement et simplement l’ignorer. Ce n’est même plus au stade conscient que ça se passe, ça roule tout seul dans un semblant de logique satisfaisante.

Sur ce coup là, je peux me planter, mais j’ai surtout constaté ce fonctionnement comme mode de survie. C’est différent, vivre et survivre. Survivre, c’est dépenser de l’énergie pour rester en vie lorsqu’on est en danger. L’équilibre psychique est quelque chose de vital. Le mode survie permet d’agir comme une personne qui cherche à survivre, c’est à dire avec tous les moyens à sa disposition. Ce mode peut être déclenché à tout moment (ex. : PTSD, triggering) et il a une utilité, c’est dans le nom. Notre esprit nous préserve comme il le peut, et ça peut prendre différentes formes (réactions sidération/fuite/combat).

Alors, ce qui étayera nos croyances (biais de confirmation, effet puits) sera adopté immédiatement, le reste ignoré. Enfin, je vais pas te la refaire, toi aussi tu as sûrement une personne comme ça dans ton entourage. Et OUI c’est super chaud pour rattraper ça. Vraiment. Faut soit une méga-baffe (apprendre qu’Henri Joyeux est communiste ou que Soral n’a jamais fait de free fight de toute sa vie) pour espérer une réalisation. On va pas se mentir, il en faut souvent plusieurs.


🐩🐩🐩

🌭 “Oui mais ok, d’accord, osef, on veut la suite de l’histoire, nous !”

Bah c’est assez décevant, en fait, l’article est un prétexte pour parler complotisme 😅. Il a nui au comité par son obstructionnisme (refuser de voter, refuser les débats à l’ordre du jour, parler 10 plombes de saucisses de 1980) durant 4 ans car il polluait chaque réunion du conseil, qui a essayé d’annuler l’élection en vain et qui a dû attendre le terme de son mandat pour préparer les cartons et le champagne. Il y a des vidéos/photos de ses interventions dispo facilement sur Youtube si tu cherches “Steve Rocco”. C’est rigolo deux minutes mais ça gave vite. Ces 4 années ont dû sembler interminables pour les autres membres…

Donc non, on a pas renouvelé son CDD 🥀

🌭 Et en 2008, il a dérobé dans la cantine d’un campus 1/2 bouteilles de ketchup, préjudice estimé à 1,20$ environ.
Oui, il a été en cour pour ça.
Oui, ça a ENCORE alimenté son délire et je le comprends : il se disait “Tous les regards sont tournés vers moi, on va essayer de me faire du mal” et là on l’embarque et on le juge pour une demi bouteille de ketchup. Forcément, il se dit “ils ont réussi” et on remonte d’un tour dans l’escalier de la honte. CHAQUE micro-élément va rejoindre sa marmite conspi.

Là, honnêtement, pour moi, personnellement, au même titre que la majorité des conspis, je pense qu’il n’est plus rattrapable.

🍎 Y’a malheureusement des stades où c’est trop tard. Il y était depuis un bail. Une fois que les pensées réflexe sont calibrées sur “tout le monde veut ma mort” c’est à mon avis foutu. Si on est en mode survie, rien de logique ne pourra entraver le combat. Et, justement, les stades suivants apportent une pensée de plus en plus belliqueuse. On monte un peu plus dans la violence et dans la “paranoïa”. Je guillemette “paranoïa” car il s’agit d’une pathologie psychiatrique et on est pas forcément ici dans le champ de la pathologie mentale en réalité. Parfois, oui, parfois, non.

Ces gens ne sont pas forcément fous, ils répondent à une logique différente qui a été totalement construite par les lectures, les vidéos, les discussions et que sais-je encore qui ont validé leur fonctionnement.
⚠ Par ailleurs, appeler à “la folie” ou “la parano” coupe totalement de l’intérêt du sujet. Y’a toujours plus que ça, même si une pathologie est présente. Réduire à la folie c’est ne pas chercher d’autre explication.

Est-ce que les personnes croyantes sont folles ? Absolument pas. Pourtant, je suis athée donc je pourrait faire la blague insultante de l’ami imaginaire (désolée mais c’est vraiment insultant et ça peut faire du mal aux personnes croyantes), mais je sais qu’on ne peut pas faire perdre la foi comme ça. En restant dans la légalité sans retenir personne contre son gré, je veux dire.
🧠 Le système de pensée d’une personne croyante est différent de la mienne : je n’ai pas de “filtre bien/mal” dans un guide de poche, je dois juger à chaque fois de la situation et je me permets des trucs qui me collent en enfer. C’est suuuuper mal résumé mais tu vois ce que je veux dire.
➡ On ne pense pas pareil, notre structuration n’est pas la même, deal with it.

Toi aussi, imagine le dialogue (ou clique sur le lien sur l’image)

 ☎☎☎

Steve Rocco coule sans doute des jours à Santa Ana, Californie. Des jours heureux, j’en sais rien. Je ne crois pas.

Ses parents ne doivent plus être de ce monde, je pense. Je me demande ce qu’il devient, en fait. Est-ce qu’il devient comme mon père, à écrire des articles conspirationnistes ou des romans sur les gens qui lui veulent du mal ? 🪨 Une chose est sûre : ce mec est seul comme un caillou sous mon bureau.

Chaque action à son encontre a enrichi sa pensée, nourri son imaginaire fertile. Plus on l’a sanctionné, plus il allait loin. Moi, ça me fait penser à un autre USien célèbre : Donald Trump. Je sais que tu y pensais aussi.

“Je voulais voter pour lui car c’était le candidat anti-système”

Je pense qu’on peut officiellement dire que de voter pour un “candidat anti-système” n’est pas une bonne idée. Sauf Philippe Poutou, j’aime bien Philippe Poutou. Mébon, si la motivation du vote est “anti-système”, dans 99,999% des cas ce terme est le synonyme de “fascisme”. Mais pas toi, Philippe, hein, d’accord ?

C’est une histoire triste, ce matin. Steve Rocco a 70 ans. Il se balade sans doute toujours à vélo, et il est sans doute toujours aussi misérablement seul dans sa tête.

L’histoire aurait pu être drôle si j’avais pas cette foutue conscience politique, mais tout ce qui me reste c’est un sale goût dans la bouche et beaucoup de questions.

😐