Heure de réveil : 4h00 (jetlag de chat)

⚠ CW : je suis blanche, je parle racisme sans être concernée par le sujet. Cependant, je parle de la vision blanche sur les personnes noires et du coup heu je suis toujours pas concernée mais je me sens plus libre de m’exprimer car ça, je connais, la vision blanche.
De toutes façons si je raconte n’importe quoi, tu peux me le dire, je me prends souvent de petits taquets sur le sujet, c’est désagréable mais ça fait pas de mal.

Sinon, j’ai pas vraiment beaucoup avancé sur mon truc secret mais je mise tout sur Le Monde Merveilleux du Demain, la Journée Sans Enfant (je l’ai revendu au centre de loisirs). Oui parce que se concentrer avec un gosse qui te demande toutes les 15 secondes si tu as fini, oui mais là, tu as fini, maintenant, et là, tu as fini, et là non plus, allez maman, quand est-ce que t’as finiiiiiiii AAAAAH mais arrête de grogner maman !

😑

Jésus Marie-José Pérec, un écrivain noir remportera peut-être le Goncourt alors LA PRESSE S’EMBALLE et cet emballement me dit deux choses :

– On est toujours dans un pays raciste, ça fait rappel, un peu superflu, mais bon. Quand tu brandis le token fièrement c’est raciste, à mon avis. Je ne suis pas concernée donc je dis peut-être de la merde. J’ai déjà vécu ce type de situation au boulot, quand une nouvelle personne racisée arrive. Personne ne sait comment se comporter de peur d’être raciste alors on devient paternaliste, ce qui n’est pas beaucoup mieux. Avec les handicaps invisibles les collègues oublient dans la seconde que tu es malade et c’est finalement pas si mal parce qu’être “lae collègue noir-e” ça reste toute une vie.
(Je tente de comprendre la situation qui est “la présentation aux collègues et la gestion de la différence” en puisant dans mon expérience, je ne compare pas réellement les situations entre handicap et racisation, les causes ne sont pas les mêmes, les enjeux non plus, mais les mécanismes sont parfois similaires. Le racisme n’est réellement comparable qu’avec le racisme.)(ET OUAIS je prends beaucoup de précautions oratoires)

– Mais je fous quoi ? Pourquoi j’ai oublié d’envoyer mon PDF à l’Académie Française ou aux autres gens qui s’en occupent ?
Ah non en fait c’est parce que j’ai aucune confiance ni en moi ni en mon travail, haha 😄

D’accord on va voir ce qui se passe dans le monde et…

🐰🐰🐰

LE NOUVEAU MAIRE DE NEW YORK EST NOIR !!!
Tu vois, dès qu’on peut utiliser une personne racisée, on le fait. Est-ce qu’on a des articles sur les élections municipales de Pawnee ? Non, mais on a des séries dessus, et c’est bien. Ron Swanson me manque un peu.

La maire de Chicago est une femme noire et lesbienne. Tu le savais ? Moi non plus. Tu tu le savais tu passeras chercher ton prix après l’article dans les commentaires.

Le maire de Detroit est blanc, ça n’a pas fait l’actu. Pourtant, la mairie était portée par des hommes politiques noirs depuis 1974. Oui, je viens absolument de vérifier.
⚠ représentation (manière de représenter) =/= représentativité (caractère représentatif). Il est bien et nécessaire de représenter des personnes racisées et des personnes issues des minorités, ce genre de nouvelle (le Goncourt, le Maire de NYC) me rend optimiste. Mais il y a la manière de présenter les choses. En appelant par exemple une personne “le malien” on oublie que cette personne est autre chose que sa nationalité, tu vois ? Il est ramené à sa caractéristique visible (sa racisation ou racialisation) et à la question que posent encore quelques inconscient-es : “Tu viens de quel pays ?” (“De Paris, connard”)

🤔 C’est comme si…comme si…comme s’il y avait une chambre d’écho bien particulière. J’ai l’impression de voir des personnes racisées dans les médias mais seulement à certains moments. Lorsque la personne est criminelle, lorsque la personne est tuée, lorsque la personne fait un truc extraordinaire genre sauver la vie d’un enfant qui est sur un balcon et “gagne” la nationalité française par la suite. T’as réussi l’épreuve du balcon, tu gagnes un totem d’immunité à l’expulsion. YAY ! 👍

Cette idée de “geste d’exception” pour acquérir cette citoyenneté me donne la gerbe, oui. Comme le boulanger de je ne sais où. Ou le type qui a sauvé des gens lors de la prise d’otages de l’Hyper Cacher. Oui, ils ont fait des choses héroïques, oui il faut les valoriser, mais merde, l’accès à la citoyenneté c’est pas Koh Lanta.

Tu sais pourquoi ?
Parce que pour 3 personnes qui ont de la chance, t’en as des milliers qui crèvent en chemin ou en Centre de Rétention Administrative, qui ne sauveront pas d’enfant et qui vont être expulsées. Je suis contente que ces 3 personnes aient été naturalisées. Mon propos, là, c’est de dire que personne ne devrait avoir à dormir en centre de rétention du tout. Le côté arbitraire de la récompense, aussi. On va pas se mentir, le mec a eu sa récompense parce qu’il est passé à la télé. Le truc a été médiatisé et EVIDEMMENT que ça a été récupéré.

On ne sort que rarement du cliché. On va dire “Ohlàlà c’est incroyable, une personne noire fait un truc” avec notre condescendance blanche à deux balles 🖕

@Anson Chan

🤿🤿🤿

Et là c’est rigolo (non) mais tout d’un coup, notre imperméabilité aux couleurs s’envole ! 😱

🧙 La colorblindness, elle est où, du coup ? Non parce que “je ne vois pas les couleurs” ça s’appelle le daltonisme et c’est une condition qui n’est pas réversible selon le contexte. Si tu peux de nouveau voir les couleurs à l’occase, c’est parce que tu as des représentations racistes bien profondes. C’est pas ok, non, mais aucune personne blanche n’est épargnée, alors, au moins t’es pas seule.

Si vraiment on ne voit pas les couleurs, alors pourquoi nos instances médiatiques en ont quelque chose à faire ? Pourquoi un maire noir c’est extraordinaire, si tu ne vois pas les couleurs, hum ? 🤫

Comment ça “je voyais les couleurs depuis le début c’était juste une expression” ?
Bah non, ça marche pas comme ça. Je veux pas faire la rabat joie mais soit tu vois les couleurs, soit tu ne les vois pas. Ouuuh l’universalisme en PLS ! 👻

Les gentes sont racisé-es, que tu les regarde ou non. C’est pas un costume que tu portes la journée pour la retirer le soir et j’aurais pas du tout dû imaginer la scène parce que je viens de m’auto-traumatiser.

En quoi notre regard de blanc-he définit le monde ? En quel honneur ?
C’était une question rhétorique.

Tu le sais ptet depuis le temps, mais je fais souvent des petites revues de presse, je vais régulièrement sur des sites comme “jeune Afrique” ou les antennes locales des médias mainstream (Le Monde Afrique par exemple). Pire, je suis friande de ces trop rares articles, donc je prends mon temps. Y’a un truc qui m’a frappée, au début, et je ne comprenais pas quoi. J’avais un sentiment de léger décalage, mais pas malaisant, juste, je sais pas. J’ai souri. Le ton me plaisait.
Après je suis sortie de ma stupeur imbécile.

🦖🦖🦖

💠 Le prisme, le prisme ! 💠
Je lisais des articles écrit par des personnes noires à destination d’autres personnes noires. Je ne retrouvais pas cette complaisance hautaine habituelle.

Moi, ça m’interroge beaucoup. En même temps, qu’est-ce qui ne m’interroge pas ?
J’ai, quoi que je fasse, une vision de meuf blanche. Le prisme de lecture “blanc dominant” m’est habituel. Lire des articles sur l’Afrique sans cette couche de vernis glossy à paillettes, c’est salutaire.

A l’école primaire, en 1992, on envoyait du riz en Somalie. J’avais 10 ans et j’habitais en Lorraine, pas vraiment une terre d’accueil on va dire. Je ne suis même pas sûre d’avoir eu un-e seul-e camarade de classe noir-e avant le lycée.

C’était super médiatisé, ce truc, si tu as vécu durant les années 90 tu as dû connaître.

🐦 “Le principe de l’opération est remis en cause par certains professionnels de l’humanitaire qui pointent le coût de cette initiative par rapport à une aide financière directe, les détournements ou encore les temps de cuissons différents des riz collectés.

L’échec de cette opération entraîne une intervention militaire dirigée par les États-Unis, alors sous la présidence de George H. W. Bush, qui avait besoin de se refaire une image à la suite de la Guerre du Golfe, et sous l’égide de l’ONU, la Force d’intervention unifiée.” 🐦
(Wikipedia on fire)

Et moi, je me pensais super sympa en apportant mon paquet de riz, tu vois ?
C’est ce regard condescendant (et ces ingérences) qu’on doit travailler. Je ne sais pas si tu connais la notion de “white savior” mais c’est la posture de la personne blanche qui va sauver le monde sans penser aux conséquences.

Regarde Superman. Des fois il se passe des trucs avec sa Némésis, il court, il vole, il investigue, il soupire après Loïs Lane, et puis à la fin IL CRAME TOUT 🔥
Il envoie l’ennemi dans un immeuble dont plusieurs étages sont fortement endommagés, l’autre l’envoie dans un pont, en gros chaque opé de Superman c’est une ville détruite à 25%. Superman est un terroriste. Ok ça fait du boulot pour les gens du BTP, pourquoi pas, mais ta tour vient de s’écrouler (Oui, hier j’ai maté un truc sur le 11 septembre, oh, ça va, hein) et 1500 personnes sont mortes, au fait. Oh, et on a plus d’hôpital, il a mal visé avec le laser. Allez, bonne chance !

Mais ça, on en parle pas dans le film ou l’épisode. Ou alors toutes les villes sont vides. Je ne sais pas.
Je ne dis pas que les films de super héros ont un rapport direct avec le raci…oh.
🤔

“T’en as pas ramené un ?”

🗺🗺🗺

C’est comme si…comme si les représentations médiatiques et la pop culture influaient sur notre perception du monde, c’est amusant, hein ? Chez nous, il n’y a pas de conséquences. Elle ne sont même pas conceptualisées, ces conséquences, parce que dans l’épisode suivant, tout est réparé. Chez Superman, tu clignes des yeux et ton collègue de travail n’est plus mort (Caramba, encore raté !).

On a ce sentiment de sauver le monde alors qu’on le détruit encore plus.

🔻 Durant le “Grand Bond en avant” de Mao et la grande famine en Chine (1958/1962), il a été demandé aux paysans de tuer les oiseaux, les rats, les moustiques et les mouches car ils mangeaient les graines dans les champs et que c’était la dèche. Résultat, on passe de la dèche à grave la dèche : plus de prédation des insectes bouffeurs de plantes, plus de blé, plus de riz, 30 à 50 millions de morts. Non, les 30 millions de morts ne sont pas tous dus à ces oiseaux mais on va dire que perdre des récoltes entières n’a sans doute pas trop trop aidé. L’exemple a peu à voir avec le racisme mais j’avais ça ou l’introduction d’espèces invasives en Australie. Ma passion pour le communisme me perdra.

🔻 cf. drame Nestlé avec le scandale du lait maternisé en poudre reconstitué avec de l’eau non potable. Nestlé devait agrandir son marché. L’allaitement ne les aidait pas, et il a fallu mettre tout le monde au lait en poudre. Si ces gens avaient réfléchi plus de 4 secondes ils auraient vu le problème. Pas d’accès à de l’eau potable = eau non potable direct dedans bébé. L’allaitement a cet avantage qui est que le corps de la personne allaitante “filtre” les saloperies. Il y a eu BEAUCOUP de victimes, et des victimes de moins d’1 an. Conséquoi ?

Consérien, on “aide comme on peut” dans notre grande mansuétude.

On se dit qu’on a fait notre part, on a donné, on a écouté, on a dit oui, oui, maintenant on referme gentiment l’enveloppe raciste avec notre bonne conscience. On est pas racistes. On a envoyé du riz en 1993.


💌💌💌

Quand j’ai donné mon sac de riz, ce qui m’a le plus marqué c’était le battage médiatique. J’en entendais parler tous les jours, Bernard Kouchner était vu comme un héros alors que les frais de publicité ont dû être astronomiques.

L’adulte que je suis fait semblant de se demander, hey, pourquoi pas envoyer de l’argent directement ?
Parce que c’est NOTRE argent, et qu’on veut que ce soit dépensé pour manger, pas pour autre chose. Je connais, c’est ce qu’on fait avec NOS SDF.

💲 Now entering….Charity business 💲

Je ne supporte pas l’utilisation de l’imagerie du gamin mourant. Je suis désolée. Je trouve ça indécent pour les personnes photographiées et indécent tout court, en fait. T’aimerais savoir que ton enfant va aller émouvoir des personnes pour leur demander de l’argent qui ne lui parviendra sans doute pas car, soyons lucides, entre le moment de la photo et le moment de l’impression sur papier glacé deluxe l’enfant en question ne sera sans doute plus en vie ? Je trouve ça d’un cynisme effroyable.

💠 Chaque année, j’ai mon lot de grosses enveloppes de diverses associations. On m’a fait des stylos à mon nom, une année. Des stylos à mon nom. J’ai rien envoyé, j’ai un stylo à mon nom, une couverture de survie et un bloc notes aussi à mon nom.
Ma question est : quel est le coût de cette enveloppe ?

Je matais une énième vidéo chez The Illuminaughty qui parle de mauvaises pratiques entrepreneuriales, de business pyramidal, de Ponzi Schemes, etc.
La vidéo parlait d’une association caritative qui était en réalité une machine à fric, et là tout a fait sens. Mais oui. La thune 🤦‍♀️
Je n’ai plus le montant exact en tête mais le montant réel versé directement pour l’aide en question était de moins de 2%. Voilà.

⚠ STOPPEZ LES ROTATIVES ! ⚠
Je viens de tomber sur une perle :

🐦 “Bernard Kouchner affirmait en 1986, que « la charité est devenue un produit de consommation de masse ». 🐦
(Wikipedia)

Pardon j’ai besoin d’une petite minute pour que mon hilarité retombe.
Hypocrites.

🎱🎱🎱

J’ai menti, je ricane toujours (pas de joie, non) et j’ai allumé la machine à café broyeuse à graviers, parce que j’ai besoin de violence dans mon organisme. De la violence, oui, mais avec de la mousse de lait.

🤓 Reprenons.
Après avoir conspué ces pratiques, les “grands noms” des ONG ont cédé à la tentation, et je me retrouve avec un stylo à mon nom. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que mon “cadeau” tombe sur la ligne budgétaire “levées de fond” et que par des trucs financiers auxquels j’entrave que dalle, oui, là pour le coup c’est vraiment pas moi qui vais savoir t’expliquer ça correctement, bref, ton stylo EST rentable. Pour l’ONG. Les gosses continuent de crever, t’en fais pas.

Je ne sais pas si tu connais l’image de “la fillette et le vautour”. ⚠ Ne va pas voir si tu es sensible, l’image est dramatique.⚠ Il s’agit d’une fillette extrêmement affamée qui ne peut pas se relever. Derrière elle, un vautour attend.
💠 En réalité, c’est un petit garçon et il aura vécu 14 ans (article en sources), beaucoup de versions ont été données, tu as la vraie et la fausse.

Nous, personnes blanches, on a un peu cette vision de l’Afrique. Tout dépend de ton propre contexte, mais j’avoue avoir mis un peu de temps au démarrage. J’ai découvert, plus grande que mes 10 ans, et grâce à un accès à internet, les mégalopoles, la complexité du continent, de la géopolitique et surtout notre culpabilité de colons.

💠 On touche un truc du doigt.
En tant que pays colonialiste as fuck, on a fait beaucoup de mal à beaucoup de pays et à beaucoup de personnes. On continue encore aujourd’hui, en traitant nos DOM-TROM comme des sous-territoires.

Quand tout le monde jouait le jeu, ça allait. On a pu faire croire un temps qu’on venait coloniser en paix. En plus, les blanc-hes avaient bien été éduqué-es à croire que les noir-es étaient des sauvages (les publicités sont un bon indicateur du niveau de racisme), donc tout allait bien. Hélas, les informations parviennent parfois à sortir, les gens évoluent et à un moment, on a été obligés de reconnaître que ouais, bon, c’était pas tip top mais heu….REGARDE ! UN PIGEON ! *fumigène ninja* 🐡


☁☁☁

C’est gênant, cette grosse tache de merde sur ta belle chemise blanche, hein, Jean-Nuisible ? Qu’est-ce qu’on va faire ?

On va mettre un costard par dessus, ça cachera pas l’odeur mais ça fera bien illusion. Comme les mecs en costard en imposent, personne n’osera te dire que tu sens mauvais. 😎 Habile !

Et donc on se retrouve avec des types puant en costard qui distribuent du riz ou du lait en poudre, mais qui sont surtout là pour leur image et leurs intérêts financiers.
Alors à la limite, bon, c’est puant. Soit. Mais on peut encore ajouter une couche de merde sur sa chemise de merde ! Oui ! On le peut !

💩 On peut capitaliser sur les événements qui sortent de l’ordinaire. Par exemple, un type qui escalade des balcons pour sauver un enfant et qui est naturalisé. Ah. L’apaisement. Une personne aura eu justice (la nationalité) et des honneurs. La Grandeur de la France. L’Universalisme. Le Bonheur.

🐦 “Mamoudou Gassama était arrivé en France en septembre 2017, six ans après avoir quitté le Mali, après plusieurs années en Libye, deux tentatives de traversée de la Méditerranée et trois ans en Italie. Le jeune homme de 22 ans devait commencer en novembre une formation au sein des sapeurs-pompiers de Paris : Le Monde explique qu’il devrait y débuter un service civique de dix mois en janvier prochain.” 🐦
(Le Midi Libre, qui titre “Le Malien…”)

Sentiment du devoir accompli, la nationalité lui a été accordée, la Justice est rétablie.

💠 Que cette personne soit migrante depuis ses 16 ans, ça, tout le monde s’en fout.
6 ans entre la Libye, la Méditerranée, l’Italie, la France ? Mais c’est une médaille qu’il lui faut, ça a dû être extrêmement éprouvant (je ne suis pas du tout sarcastique, je suis réellement impressionnée par les parcours migratoires, moi qui ne quitte jamais ma maison).

Je suis très sincèrement heureuse pour Mamoudou Gassama. Mais si j’étais présidente, il aurait eu sa médaille et ses papiers directement à son entrée sur le territoire. Le Mali est une ancienne colonie Française, de quel droit on se permet de dire “ouaiche, on vous a exploités pendant des siècles mais maintenant on a aqua-poney” ?


⏰⏰⏰

Non, je ne tombe pas de l’armoire, oui, ces questions sont rhétoriques 🐳

Nous, personnes blanches, toi, qui me lis : réfléchissons sur notre regard condescendant et paternaliste envers les personnes racisées. Parce que c’est surtout à nous que je parle. On fait de la merde.
Admettons, ADMETTONS qu’on a fait n’importe quoi et que ça a coûté la vie à beaucoup trop de personnes. Admettons qu’on est un pays colonialiste qui ne s’est pas affranchi de son racisme en abolissant l’esclavage (quelle surprise !). Je ne suis pas sûre du tout qu’on puisse réparer quoi que ce soit, mais si on pouvait cesser de ne jamais voir les couleurs, ce serait choupi et un bon début.

🌑 Refuser de voir les couleurs c’est refuser la notion de racisme. 🌑
Refuser de voir le racisme c’est se priver d’un combat, de mon point de vue. Et c’est raciste, aussi, oui.

💥 Oui, on est responsable des conneries de nos aïeux. 💥
Parce qu’on bénéficie aujourd’hui des jalons qui ont été posés, qui permettent une domination blanche en nous donnent toutes sortes de privilèges de race et de classe.

Tu sais quoi ? Je suis Allemande à 50%. J’aimerais bien faire style naaaaaan mais je les connais paaaaaas… sauf que je sais que j’ai eu (mince les standards de la communauté) des “personnes extrêmement intolérantes” chez mes ascendants. Je ne connais que mon père et sa mère, sur cette branche de l’arbre, mais quand je fais des recherches sur ma famille qui fabriquait des torpilles et des locomotives, je me sens un peu mal à l’aise, tu vois ?

Et c’est bien, je trouve. Ça veut dire que je suis encore humaine.

Je cause pas un mot d’Allemand mais je me suis renseignée sur l’histoire d’amour contrarié entre l’Allemagne et la France. J’ai appris mon histoire. C’était nul et honteux, des deux côtés, j’y peux rien, concrètement, mais je peux faire en sorte de, par exemple, laisser parler les personnes concernées par les camps et l’Holocauste.
Je peux les lire, je peux demander pardon dans mon cœur même si ça sert à rien.


🐧🐧🐧

Je suis désolée. Je ne peux pas réparer, mais je vais continuer à essayer. Je vais me vautrer, mais osef de mon “honneur”, je continue d’essayer et je n’arrêterai pas.