Heure de réveil : 4h57

Je suis perdue, je viens de répondre à un très long message, il est 6h33, faut que je reset la machine parce que je ne comprends rien à la vie.

Ok.

Je me mets de la musique un peu calme. Total Fucking Nihilism du groupe The Hard Way. Les paroles sont extrêmement élaborées, de la dentelle verbale :

Total fucking nihilism
War hell
Derail
Reveal
It’s total fucking nihilism
Ressurection
Count down to the apocalypse
Pain, violence, death and corruption
Let’s rock the
Total destruction
Humanity was a cancer
Rise of the messenger of nihilism

C’est fin et subtil, tout à fait.

🎧🎧🎧

On va parler représentation, ce matin.

J’ai vu passer un post qui parlait notamment de GTA et qui retournait l’argument du “on veut juste respecter l’histoire”, ça m’a donné envie de le redire mais à ma manière.

En gros, ça disait “Dès que vous voyez une femme, une personne racisée ou une personne au genre pas conforme, vous faites tout pour la faire taire”

😱 Là y’a une meuf dans GTA mein gott quelle horreur.
Les mêmes connards qui ont chouiné devant Ghostbuster 4 (qui était visiblement mauvais, mais pas forcément à cause du casting) hurlent à l’assassinat lorsqu’on propose d’incarner une femme.

Ce qui me fait un peu marrer c’est que, ayant joué à WoW et à d’autres MMORPG dans ma vie, je sais qu’un personnage féminin en apparence a 9 chances sur 10 d’être un mec qui veut juste voir son perso courir de dos.
LA LOGIQUE. Pile je gagne, face tu perds !

Et c’est le même type de public dans les deux cas : des mâles blancs qui pensent représenter 97% de l’humanité sur Terre. J’ai encore vu passer le screenshot épique où un mec répond pour de vrai et sans rire que pourquoi l’homme blanc serait discriminé alors qu’il représente la majeure partie de la population, hein ? Rep à sa la féminiss 😆

Oh, my sweet summer child, ça va être vite vu.
Les blanc-hes sont minoritaires, dans le monde.
🤷‍♀️

Estimation de l’INED

L’ensemble de l’Asie comportait en 2019 4,6 milliards de personnes1
Le continent Africain représente 1,3 milliards de personnes.
Amérique centrale, Caraïbes, Amérique du Sud 648 millions.
6,5 milliards de personnes vivent dans des pays où la blanchité n’est pas la norme.

Même en retirant 50% de femmes, on a 3,25 milliards d’hommes racisés dans le monde.

Si on veut prendre les choses à l’envers, on prend les populations d’Amérique Septentrionale (Canada et US, 367 millions d’habitant-es), d’Europe (747 millions), on fait “magie 50% en moins” et on a en gros 557 millions d’hommes blancs.

👉 Mon calcul est EVIDEMMENT foireux : je n’ai pas de statistiques ethniques, pas de méthodologie précise, juste des populations dans des pays. J’ai chopé les stats mondiales de 2019 et taillé à l’emporte pièce. Mais ça m’étonnerait que la réalité soit violemment différente. Si tu as d’autres chiffres ou si je me suis plantée, je veux bien que tu me le signales s’il te plaît. Sachant que je suis un brin dans le scope dyscalculique, l’erreur est facilement envisageable.

🌎🌍🌏

En gros, ces mecs blancs outrés se sentent à la fois en minorité et en majorité, pour en jouer quand bon leur semble.

☣ En minorité car, effectivement, les hommes cis blancs ne comptent pas pour 97% de la population, Jean-Stats.

☣ En majorité car c’est cette poignée de personnes qui contrôle le monde. Enfin c’est ce qu’ils croient. Comme il existe d’autres personnes qu’eux, c’est la panique et on se sent dangereusement minoritaires, menacés par le Grand Remplacement. Attends, j’ai lu qu’il y avait de moins en moins de blanc-hes dans le monde, au secours ! Ou pas ?

Wow, t’es nul en maths.
Wow, les filles sont nulles en maths.

On revient à la gestion de l’altérité. Qui est l’Autre ?

😮 Je ne vais pas spoiler donc ne pas donner le titre du livre, mais je me suis fait avoir comme ça avec un polar. Au milieu du bouquin, tu réalises que la personne qui parle est une femme, et l’ensemble de la situation se retourne brusquement car les leviers de dominations basculent totalement.
Idem dans plusieurs podcasts True Crime : à un moment, on signale que le criminel est racisé, et ça me prend au dépourvu.

Je suis féministe assumée, je suis plus ou moins déconstruite, mais pour moi, le “Je” est automatiquement un homme blanc. Oui, ça me fait chier.

Tu vois où je veux en venir ?
Je suis persuadée que ça t’es déjà arrivé. Parce qu’on baigne dans une culture ou l’homme blanc est la figure par défaut.

J’ai appris ça avec Le Deuxième Sexe de Beauvoir. L’unité humaine par défaut est masculine. De Beauvoir n’était pas trop raccord question décolonialisme mais on peut ajouter blanc et cisgenre à notre Figure Universelle.

🧟‍♀🧟‍♀🧟‍♀

La personne humaine par défaut est donc un homme blanc. C’est tellement intégré qu’on s’y fait prendre quasiment à chaque fois.

Si je te demande d’imaginer une personne avec un chapeau et un manteau en laine ou une personne incarnant un rôle de petite frappe de gang, il y a beaucoup de chances pour que tu visualises un homme en premier lieu.

👉 L’humain-e est un homme blanc par défaut.

Quand tu regardes les gens qui font des conférences, c’est des mecs blancs. Les médecins sont des hommes blancs. Les présidents de la République Française sont forcément des hommes blancs, les juges sont des hommes blancs, les flics sont des hommes blancs, les écrivains sont des hommes blancs, les héros dans les films sont des hommes blancs.

Article de Slate (clique pour l’article)
Le concept de blanchité n’a rien à voir avec la couleur de peau
Rokhaya Diallo — 17 septembre 2019
“Sur le plan biologique, il n’existe qu’une seule race mais notre histoire a construit des catégories raciales toujours opérantes aujourd’hui.”

Si tu ressens le besoin de me “prouver” par un ou deux exemple que si, des fois y’a des femmes, c’est que tu fais partie du problème.

Je parle bien de représentation, ici. Si je te dis “Je vais chez le médecin” tu vois un mec (ici, à raison).

En revanche si tu dis “Je vais chez l’assistant social” tu bug car c’est un métier de femmes, ça, non ? Alors pas de sage-femme-homme, pas d’infirmier, pas de nounou, pas de secrétaire.
Si je te dis “telle personne va accompagner mon accouchement”, tu visualises une sage-femme-femme.
Si je te dis “personne qui fait le ménage” tu penses à une femme de ménage.

Les métiers du soin aux personnes ou aux tapis sont féminins ou ne sont pas. Je sais qu’il est difficile pour un homme de devenir assistant maternel, car tout le monde s’en méfie. On sait jamais. Ces prédateurs. S’intéresser aux enfants lorsqu’on est un homme ne peut être que parce qu’on est un prédateur : on ne peut pas simplement aimer les enfants sans sous-entendu. Le sous-entendu il est vendu en bundle avec la profession.

(Et j’ai rien à dire là dessus, en tant que victime de pédocriminalité, confier mon enfant à un homme autre que son père m’est impossible. C’est super injuste, c’est quelque chose à déconstruire, une peur pas totalement irrationnelle. Le jour où les pédocriminels iront en prison, je pourrais éventuellement réviser mon jugement injuste)(Oui bah désolée, je vais pas me la jouer alors que j’ai ce type de réflexe encore bien ancré. C’est un sujet dont j’ai souffert et sur lequel je ne suis pas toujours extrêmement rationnelle. Ce sont bien des hommes qui m’ont agressée.)

🦄🦄🦄

Donc l’Homme Blanc est Universel et ça tombe bien car c’est lui qui a inventé l’Universalisme : “nous sommes tous citoyens du monde et humains, nulle couleur de peau, nul genre d’assignation, tout le monde est égal mais moi je suis très, TRES égal.”

Le fait de dire “je ne vois pas les couleurs” peut être un signe qu’effectivement, l’homme blanc ne souffre pas de racisme. Il n’y est pas confronté et refuse de considérer son propre racisme ou même le racisme en général, alors il faut trouver des astuces de vie pour rester à peu près cohérent avec soi-même. Les racistes, c’est les autres, les méchants.

Tu les vois, les couleurs, là ?

🙄 Ne pas voir les couleurs parce qu’on est universaliste, mais hurler à l’assassinat quand on met des personnages racisés dans une série, deux choses qui vont bien souvent ensemble. Bizarrement. Comme si l’universalisme était le faux nez du racisme.

Mon argument préféré, j’avoue, c’est l’appel à l’Histoire pour dire que, et je l’ai lu pas qu’une fois, les personnes noires n’existaient pas au Moyen-Âge. On justifie la blanchité des objets culturels par l’Histoire totalement fantasmée d’une suprématie blanche universelle. La blanchité existe seulement depuis 8000 ans, les enfants. Oui ça fait loin, mais on, humain-es, existe depuis un peu plus longtemps que ça.

Ainsi, on rend Beethoven et Alexandre Dumas blancs et quand je dis “Nope, ils étaient pas blancs” tout le monde se précipite sur Google pour vérifier.
Je te dirais “Meghan Markle, la princesse anglaise, là, elle est blanche” tu me dirais oui oui effectivement, sans forcément chercher à le vérifier.

Mon second argument préféré, c’est le Jésus blanc. Jésus serait né à Bethléem, en Cisjordanie, c’est extrêmement peu probable qu’il ait eu la peau blanche, les yeux bleus et les cheveux dorés. Je dis pas que c’est impossible, je dis que c’est improbable. Mais si je pense à ce personnage, je pense à son image blanchie.

🧱🧱🧱

⚠ Attention, voir les couleurs ou voir le genre des personnes te classera dans la catégorie “raciste” des racistes. C’est celui qui dit qui y est.

“Vous faites de la discrimination anti blanc, on est tous de la même couleur, c’est vous les vrais racistes”

“Vous dites du mal des hommes blancs, c’est vous les vrais sexistes, on est tous humains”

Que dire à part qu’il est inutile de répondre à ces personnes ? Non parce qu’à ce stade là, c’est gaspiller ton précieux temps à parler littérature slave à un pigeon qui te chie dessus. Ce non-argument est d’une bêtise confondante, c’est pour ça qu’en général je suis totalement confondue, sans savoir par où commencer, quand on me dit ça.

Tu es raciste et sexiste, moi aussi, manifestement.

Dans ce cas, pourquoi on fait chier le monde avec notre inclusivité et nos demandes d’équité ? On est racistes mais juste envers les mecs blancs, c’est ça ? Mais oui mon lapin, toi aussi tu es opprimé, allez, retourne courir dans le jardin avant qu’il ne fasse trop chaud, ça te fera du bien.

(Rappel rapide : le racisme anti-blancs a autant de substance que la fibre socialiste de notre brave président)

🧯🧯🧯

Forcément, ils font moins les malins ces derniers temps. Déjà, les femmes qui ont été agressées commencent à parler. La lose. Ensuite, s’il y a des lois anti-discrimination pour toustes SAUF les hommes blancs cis hétérosexuels, c’est PAS parce qu’ils toujours prêts à céder la place ou la parole aux autres.

La place est à eux par défaut. C’est un genre de droit à la naissance dans leur tête.

☕ La force de l’habitude. Je comprends, moi aussi, j’ai de petites habitudes comme aller me refaire du café à 7h31. C’est pas pour ça que j’emmerde le monde avec ma fragilité blanche.

Non, parce que hurler de rage au moindre personnage non blanc et non masculin-tel-l’archétype, ça fait de ces personnes des personnes racistes et sexistes.

Accuser les SJW/Wokes d’être chiants avec leurs conneries de minorités et se payer des bouffées d’agressivité à la moindre apparition féminine, c’est quand même vachement ironique.
Qui protège quoi, déjà ?

Les gauchistes sont tellement intolérant-es aussi !!!
On peut pu rien dire (d’oppressif ou de problématique) !
On “en” voit partout dans les médias !
☠️ Demain, l’Homme Blanc n’existera plus !

Il faut donc défendre la suprématie blanche masculine en étouffant chaque petite victoire par des piaillements courroucés. Parce que si on fait pas attention, demain, on aura plus le Pass VIP de la Vie.

Je comprends la panique morale, et je m’en réjouis du plus profond de mon petit cœur sec et froid comme un galet. Peut-être qu’à un moment, on réfléchira plus de 1/4 de seconde avant de décréter que le Héros est un Héros. On se dirait “Tiens, si on changeait un peu ?” sans se prendre des vagues d’indignation.

🥦🥦🥦

Arrêtons de cacher notre racisme derrière la “fidélité” à une histoire totalement fictive. T’as pas envie de jouer une meuf ? Joue pas.

Tu vois, moi, je n’aime pas incarner des personnages masculins, exception faite de Geralt de Riv mais lui il a un passe-droit. Disons que je n’ai pas regardé la série car l’acteur ne me convient pas. Chuis une grosse fangirl, en vrai 😅

Je ne me sens pas investie autant que je le souhaiterais dans un jeu où je ne peux pas incarner une femme, excepté si je ne vois pas mon personnage. Même dans les MMORPG, je suis infoutue de créer un personnage masculin.

Cet aspect me sort totalement du scénario. Entendre une voix masculine interpréter mes propos est compliqué.

Bah tu sais quoi ?
🤷‍♀️ Je fais avec depuis 1997 (N64, Golden Eye).
J’ai par exemple adoré la trilogie “Risen” qui est vraiment bonne à mes yeux, tout en détestant à mort mon personnage. Sérieusement, j’en pouvais plus de sa tête, mais j’ai quand même terminé les 3 jeux et fait un article dessus2.

Si j’ai réussi à passer outre, et je connais ma rigidité, c’est bien que c’est envisageablement possible. Possiblement envisageable.

😐 Y’a trop de personnages “issus des minorités” ?

Définis “minorité” stp.
C’est toi la minorité, Jean-Stats. Mais admettre ça, c’est admettre que la répartition du pouvoir est totalement pétée, et tu peux pas.
T’es pas prêt. Tu seras jamais prêt.

La sensation d’être l’Universel est ton leurre. Mais tu ne l’es pas, universel. Les seules choses réellement universelles, je crois, c’est la connerie ou la peur de la mort. Pas la blanchité hégémonique.

Si on convient que le sexisme c’est pas cool, alors absolument RIEN ne justifie ces colères d’enfants gâtés à la moindre apparition de protagoniste féminine ou racisée, ou, pire, les deux en même temps.

🔥🔥🔥

Non, mais sérieusement : rien ne justifie ces cris outrés.
Ou alors il faut vraiment m’expliquer lentement avec un diagramme et des stats pourquoi le racisme ou la misogynie sont justifiés.

Un truc genre ça

Les ululements terrifiés de ces mecs en panique qu’on leur demande des comptes ne sont qu’un cri d’ours dans l’espoir que la cible abandonne de peur. D’habitude, quand ils gueulent, on les entend. Eux. Ils ont même pas besoin d’élever la voix, en fait, vu qu’ils sont aux commandes de l’universalisme. Leur seule existence doit nous mettre en garde : agrougrou, je suis un gros ours !

🐻 Plus sérieusement, je comprends la panique. Ça fait sans doute tout drôle d’avoir eu le pouvoir pendant des siècles, des millénaires et de devoir faire un peu de place à ceux-lles qu’on méprise ouvertement. C’est sans doute effrayant de voir les “minorités” se lever et demander des trucs et des machins.

Un peu comme le DRH d’Air France a dû paniquer quand ses salarié-es se sont approché-es de bien trop près à son goût. 4 mois de prison avec sursis pour les salariés mis en cause (je note ici la peine car, pour une chemise, c’est un peu overkill, non ? FAUT SE DÉTEEEEEENDRE XAVIER !!! Et puis elle était déjà un peu ouverte, cette chemise, avoue, tu l’as un peu cherché, non ?)

Le dominant mord quand on l’approche de trop près. C’est compréhensible. Des fois qu’on leur retirerait des privilèges…
Privilèges totalement niés par cet universalisme bien utile en toutes circonstances. On peut pas être racistes, non non.

“On y peut rien si on est meilleurs” m’a-t-on dit.
“On y peut rien si on gagne plus”
“Nous aussi, on a des problèmes”
“On a énormément de responsabilités, vous vous rendez pas compte”

Tout au mérite, bien évidemment. Sarcasme, bien évidemment.

👔👔👔

C’est rigolo parce que ces mecs blancs sont persuadés d’être des victimes d’un système qu’ils ont créé, mis en place et dont ils bénéficient.

Des fois, ils se rendent compte que le système est injuste, par exemple quand ils ont du mal à trouver du travail passé 55 ans. Mais la réflexion ne poursuit pas sa route, elle est court-circuitée par la facilité de la victimisation. C’est les autres. Les non-moi.

📦 Quand les non-moi font des trucs, c’est The Seum.

Oui c’est un mec blanc, je sais. C’était ça ou Grumpy Cat.

Attends, tu fais quelque chose, là, je le sais, je le sens, montre, montre-moi, je veux savoir, j’ai le droit de savoir, est-ce que tu dis du mal de moi ? C’est ça ? Tu dis de mal de moi, je le sais, c’est ce que je fais aussi.

“Non mixité”
Tu places ça dans un post, c’est comme un piège à mouches. Tous ces gens qui en ont rien à foutre habituellement se trouvent être extrêmement intéressés par ce qui se dit dans ces espaces qui leur sont interdits.

Et moi, j’ai envie de leur dire que les plus gros dommages contre l’Humanité n’ont pas lieu lors des réunions non-mixtes, non, ils sont générés par nos politiques et les conseils d’administration (qui sont comme par hasard très souvent constitués par des hommes blancs).

C’est pas “les minorités”, le principal problème de la planète, non.
Le principal problème c’est ces réseaux d’influence, l’appropriation des biens publics, l’outrepassage des normes de sécurité et des droits des travailleurs-es.

Grâce à vous, on a une portée extrêmement réduite, quasiment aucun pouvoir, allons, stop la sensibilité mal placée. T’es pas content ? Nous non plus.

 

🌠🌠🌠

T’as envie de changer le monde ? Fais chier les ministres, le président, le boss de Total. Ne ferme pas les portes des Boy’s Club, ouvre la sortie de secours, fais nous entrer et dis nous où est le robinet d’arrivée du gaz.

Mais stop l’hypocrisie, plz. C’est gênant, là…

Je sais que tu veux la voir, maintenant. Je le sais.

  1. PDF via : https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/tous-les-pays-du-monde/ []
  2. https://aucreuxdemoname.fr/blog/tag/risen/ []