Heures de réveil : 0h21, 2h23, 4h40 (chats)

TW : serial killer (pas de gore, pas de descriptions autre que celles nécessaires à l’histoire, mais sans détails)

J’ai aussi besoin que tu testes un truc pour moi, il faut juste cliquer sur “Spoiler” :

Spoiler
Est-ce que tu vois l’image après avoir cliqué ? Est-ce que l’image s’affiche dans tous les cas ?

Merci !

Ce matin, on va faire court. Peut-être. J’ai retrouvé une histoire que j’avais écoutée il y a longtemps sans être capable de retrouver le nom du principal protagoniste. Hier, j’ai eu l’illumination et j’ai retrouvé la vidéo.

L’histoire n’est PAS amusante, mais les circonstances sont curieuses. C’est une histoire de crimes en série qui se termine un peu comme elle a commencé.

Attention, l’histoire est assez peu connue, les éléments ont été rassemblés par u/TheBonesOfAutumn via Reddit et c’est, à l’heure actuelle, la référence sur ce cas. L’auteur a bien réussi à passer entre les mailles du filet et ne se fera “prendre” que par pur hasard. L’ensemble des archives journalistiques a été posté par le redditeur sur Imgur.

 

🦄🦄🦄

Dans la nuit du 20 avril 1977  dans l’Indiana, Harriet Carr se réveille dans un lit à moitié vite. Son côté, c’est bon, mais le côté de son mari est froid comme le cœur du Préfet Lallement. Cet enfoiré aurait-il découché ? Ou bien fait-il l’équivalent de geeker sur YouTube façon 1977 (mater la télé, écouter la radio, lire des trucs ou prendre de la drogue) ?

Nope. Par contre la porte du garage est entrouverte et il y a probablement de la lumière et du bruit, sinon c’est qu’il y a un fantôme. Mais, hey, désormais ils seront deux, car Ted, son mari, git au sol dans ce qui semble être un empoisonnement aux gaz d’échappement. Elle se rue sur la voiture qui tourne encore et l’arrête. C’est là qu’elle se rend compte que son cher et tendre n’est pas seul dans le garages : il y a 3 invité-es dans le coffre, aussi mort-es que lui.

Deux femmes, un enfant de 2 ans.

Son mari s’est accidentellement tué en tuant et le monde aurait sans doute préféré qu’il procède bien avant car si ce type n’appartient pas à la pire engeance de l’humanité, je suis un caneton de 6 semaines.

CLIPPED FROM The Sedalia Democrat Sedalia, Missouri 21 Apr 1977, Thu • Page 9 (clique pour la mise en contexte dans les pages, ça sert à rien mais j’ai trouvé ça joli)

Instant “ça n’a rien à voir mais c’est rigolo alors je le mets là”, Ted Carr c’est aussi le nom d’un frugivore à la Thierry CaRRsasnovas :

🦀🦀🦀

Heureusement, Ted Carr s’appelle en réalité Melvin. En fait. Franchement on était à ça du déshonneur par association, t’imagines, toi ? Être pris pour un frugitarien libéraliste à l’historique Insta présentant soit des fruits, soit des gens à moitié à poil ? Brr…

Notre Ted/Melvin à nous est né en 1915 et mort, ben, en 1977, à l’âge de 62 ans.

Bon, t’imagines bien, l’ensemble de l’effectif policier se rend sur place, consternation, surprise, un homme si gentil ! Ou pas, parce qu’en fait c’était (grande surprise ici, fais “O” avec ta bouche, merci) un mec manipulateur et violent avec ses compagnes et déjà suspecté dans trouzmille affaires. Qui l’aurait cru ? 🙄

Harriet, 65 ans est sa troisième épouse depuis 1943. Et Ted/Melvin est donc un manipulateur mais aussi un arnaqueur, ses problèmes avec la justice débutant en 1947. Pour escroquerie. L’argent, c’est important.

Lors du procès, on se rend compte que le FBI l’avait à l’œil pour vols, port d’arme illégal et chèques en bois. On commence l’histoire très très bien, je te le dis.
Une fois déclaré coupable, il fait appel et vit sa meilleure vie mystérieuse durant 8 mois. Il disparaît fréquemment et “fait ses trucs”, genre kidnapper un couple d’auto-stoppeurs fin 1947. Il sera là aussi condamné, mais fera le coup de la libération sous caution pour s’échapper. Encore. Spoiler : il va faire tout le temps ça.

Un visage si avenant ! Qui l’aurait cru ?

🐠🐠🐠

On va s’arrêter là une seconde.

Tu l’auras déduit, Ted Carr était en liberté en 1977. Il a fait, en tout et pour tout, 3 ans de prison. Lors du kidnapping de 1947, il est relâché sous caution et s’enfuit. Il a réussi à gagner énormément de temps en procédurant sa race au Juge qui l’a condamné en janvier de la même année. Il réussit encore à repousser l’exécution de la sentence, le temps de fuir avec Harriet en Indiana. Il échappe à une incarcération suite à un double kidnapping en 1947. Il sera condamné pour 5 ans en 1971 pour escroquerie, mais surtout pour un autre kidnapping et “tout le reste” sur une fille de 14 ans, Joyce. Il a précédemment agressé (sexuellement) plusieurs femmes et enfants. En 1975, il laisse trois filles pour mortes dans un champ de maïs.

Maintenant, je vais le réécrire : 3 ans de prison.

Sans déconner.

PIRE

🤢 Les parents de la victime de 14 ans, Joyce, demandent de l’argent pour leur silence (500$, soit 3656$ de 2022) puis lui demandent d’épouser leur fille (de 14 ans, je le rappelle) au Mexique et d’assumer financièrement l’ensemble de sa scolarité. Les parents ont donc monnayé leur enfant, absolument. Ils ne seront absolument pas poursuivis pour la tentative d’extorsion suite à la vente de leur fille. Heureusement, Ted Carr sera arrêté à la frontière, et renvoyé en Indiana pour purger le temps qu’il doit passer en prison depuis 1948 suite à une énième escroquerie, si je n’ai rien raté. J’ai parcouru les archives le concernant et on peut dire que c’est un criminel chevronné.

🦝🦝🦝

Comme je suis sympa, je t’ai fait une petite timeline de tout ce merdier, parce que ça se complique trop :

 

 

Je ne sais pas si tu as remarqué les périodes non documentées, entre 1948 et 1967 par exemple. Il y a la prison, mais il ne fait que de courtes peines.

Est-ce qu’un mec comme ça s’arrête ? Nope.
Surtout un mec qui a réussi à s’en sortir en toute impunité pendant des décennies. Le sentiment d’impunité c’est un des composants du carburant des criminels récidivistes. Si t’es pas pris sur une connerie, tu tentes une connerie plus grande. Puis t’es pas pris. Puis les violences sexuelles, ça compte manifestement pas trop trop pour la Justice : il agresse plusieurs personnes sans que ça ne soit effectivement sanctionné. Est-ce utile de commenter plus que ça ?

🌸🌸🌸

On condamne donc pour les escroqueries, parce que l’argent, c’est important.

La condamnation à 5 ans de prison (il en fait 3) pour l’enlèvement de Joyce, la non condamnation des parents qui ont tenté de vendre leur fille, circulez y’a rien à voir.

Cette histoire est parfaitement désolante, mais sa fin a un petit arrière-goût de “bien fait”.

C’est extrêmement frustrant, oui. Déjà, il est mort. Bien fait ou pas, il est mort et n’a donc jamais pu donner d’autres éléments que ceux de sa biographie. C’est une des raisons qui fait que je suis contre la peine de mort, by the way. On a des périodes d’errance, une habitude des braquages et escroqueries, des kidnappings et des viols, mais le tout reste assez flou. Il a plus que probablement fait d’autres victimes : il commet 2 agressions en 1975, enlève deux personnes en 1971, en a fait disparaître deux autres en 1967, en a très sérieusement blessé deux en 1947… Le mode opératoire est à base de “monte dans ma voiture tu verras on va s’éclater” puis menace à l’aide d’une arme avant d’aller dans un coin à crime ou dans son garage. C’est beaucoup trop rôdé, depuis beaucoup trop d’années, et s’il fait minimum 2 victimes par an, combien n’ont jamais été retrouvées ?

De la même manière, l’installation technique permettant à Carr de relier le pot d’échappement au coffre où sont piégées ses victimes me semble un peu trop pro, même s’il s’est fait avoir comme un imbécile. On sait qu’il était habile de ses mains et il m’est difficile de ne pas voir le manque de précautions comme un geste d’habitude : je me couvre le visage pour éviter les émanations toxiques, mais au fil du temps, je prends la confiance et je me fais avoir. Il était entre autres mécanicien donc à priori au courant des effets du monoxyde de carbone, il m’est difficile de croire qu’il en était à son coup d’essai avec la technique, d’autant plus que ses voisins le voyaient “bricoler dehors” la nuit.

Bien sûr, aucun autre corps, aucun indice supplémentaire, bec dans l’eau. Seuls les meurtres de Lois et Karen (disparues en 1967) lui ont été imputés post-mortem.

🐡🐡🐡

Je suis sûre et certaine que plusieurs familles ont attendu le retour de leurs proches toute leur vie sans jamais obtenir de réponse.

Et qu’est-ce que tu veux dire, après ça ?

Ok, il est mort comme il a tué. C’est incroyable mais vrai. Incroyable mais dramatique. J’ai lu le détail de certaines agressions, je ne comprends pas qu’on ne pourchasse pas un type qui enlève des gamines avant de les agresser. Le sentiment d’injustice est très violent, j’en viens à regretter qu’il se soit tué.

J’aimerais aussi en savoir plus sur Harriet, restée mariée 34 ans à ce type. Elle a été absolument passive, a suivi les ordres, étant probablement sa victime principale. Sauf qu’on en sait pas plus. J’imagine qu’elle n’était pas super opé pour les interviews.

N’empêche. Cette histoire 😱