Heures de réveil : 4h41, 5h35 (ankylose, chats)

Booooooooooooooooon.
J’ai RIEN regardé des commentaires ou de la vie sur Facebook depuis 2 jours, je le ferai après. J’ai rien regardé tout court, cela dit.

Bah c’était pas si mal, ça m’a fait comme des vacances, moi et mon marasme intérieur. On s’est amusées, on a passé en revue tous les ratages de ma vie et mes meilleurs moments d’humiliation tout en ayant des accès de “parano” où j’ai l’impression que tout le monde me ment pour ne pas me faire de peine.

Alors qu’en réalité, ce serait super compliqué de coordonner tous mes contacts et de monter un bateau juste pour me voir souffrir, on a déjà du mal à gérer les anniversaires. On est pas dans un drama sud-coréen, heureusement que je suis un peu rationnelle.
Non je n’ai pas vu The Squid Game et je ne regarderai sans doute pas.

Edit : en fait, si. Pas tout le monde, mais y’avait bien un truc. Con de moi.

Oh, j’apprécie le contenu violent, t’en fais pas. Mais je connais trop bien le contenu violent d’Asie du sud est et je sais ce à quoi m’attendre. Comme je sais aussi que j’ai pas besoin de torture psychologique supplémentaire dans ma vie, merci, je gère toute seule, je me dispense du truc.

Je dois d’abord regarder “En Thérapie” sur Canal.
Non, je déconne 🙄


🌞🌞🌞

Holy fuck, on a remplacé Benoît Hamon par Anne Hidalgo.
Le PS a vraiment envie que son agonie soit la plus longue possible ou quoi ?
Non mais autant abandonner tout de suite, on en est au stade de l’inconnue du remboursement des frais de campagne, les enfants.

Christiane Taubira expliquait sa non-candidature en disant, en gros, que si elle passait au second tour, elle ne voulait pas être la responsable de l’accession au pouvoir de l’extrême-droite car les français-es ne sont pas prête-es à élire une femme noire pour présidente.
On va encore dire que je suis une fangirl de base mais elle a raison, malheureusement.

On est pas prêt-es. Du tout. Du tout du tout.

Regarde le merdier pour passer à 80km/h sur certaines routes.

Regarde ce qu’a donné la taxe de ne ne sais plus quoi sur l’essence : les gilets jaunes. Aujourd’hui, le prix du gaz et de l’électricité augmentent et personne en a rien à carrer : on a bien compris que si on manifestait notre mécontentement, y compris sur internet, on risquait l’interpellation. La violence déployée par les flics et les putains de primes qu’ils ont eues ensuite, ça a bien calmé tout le monde.

Oh non, je ne vais pas en manif. Avant j’aurais dit que c’est trop long pour moi, rapport à la station debout pénible, tout ça, maintenant c’est parce que je ne peux pas courir. Enfin si, je peux courir, mais je me tue des trucs dedans moi quand je le fais. Donc j’évite. Toute micro blessure comme des foulures ou des trauma un peu costaud me durent des années, impossible que j’aille en manif.

Puis je suis plus efficace à l’écrit que toute pétée de partout dans le Dehors.

Parfois, j’ai un peu peur quand je dis du mal d’une personne politique, sur cette page. Je me demande si je finirai en gardav pour un petit ACAB des familles, parce que ça peut arriver.

Attends, j’ai été mute (compte restreint) 24h pour avoir dit que, décidément, les français…(je te laisse compléter la phrase) et encore 24 h pour avoir parler de mes projets de jardinage au fond de ma cour qui est de toutes façons juste le plafond du garage avec du gravier dessus.

🦖🦖🦖

On en est là.

On essaye de faire passer le “wokisme” pour du terrorisme, j’adore.

C’est vrai que toustes ces pipous tuent des gens et diffusent ensuite leur vidéo façon pub Ricoré sur TikTok. C’est vrai.
On kidnappe des personnes et on les torture juste pour notre idéologie mortifère. On est des “femcel” ?

On “exige” quoi, d’abord ?

🐙 Qu’on arrête de nous tuer ou de nous agresser.
🐙 L’équité entre toustes
🐙 Lutter contre le racisme, le sexisme, et tous ces trucs en “isme” qui heurtent la vue des mecs cis het blancs mais uniquement lorsqu’il s’agit de féminisme. Lutter contre le scoutisme aussi si tu veux.
🐙 Que les gentes aient le droit de vivre leur identité de genre telle qu’iels la ressentent, qu’on puisse laisser accéder les personnes qui en ont besoin au changement d’état civil et aux parcours de transition sans les faire galérer des années entre psychiatrisation à outrance et barrages administratifs.
🐙 Qu’on fasse attention à respecter les personnes, toutes les personnes, même celles qu’on aime pas.
🐙 Qu’on arrête de nous prendre la tête avec l’écriture inclusive : on fait comme on peut, on teste, on essaye de trouver des solutions alors soit tu nous aides, soit tu retournes lire Maupassant pour le restant de tes jours. Ou Jean-Jacques Rousseau aka “la punition”.
🐙 Qu’on nous laisse avoir l’apparence qu’on souhaite. Lâchez-nous la grappe.
🐙 Pis encore plein de choses, tu sais bien, tu leur donnes ça, elles prennent ça.

J’avoue, c’est HYPER VIOLENT, c’est pour ça qu’on dit des personnes engagées dans des luttes sociales “de gauche” qu’elles sont des Bisounours irréalistes : parce qu’on attaque avec des actions destructives systématiques.

Un auteur est raciste ?
On le dit.
“Au secours, on attente à ma liberté d’être rac…d’expression !”

Pauline Harmange dit ce que nous pensons un peu toutes sur “les hommes” ? Mein gott, calmons-là, un procès, un bannissement des maisons d’édition, la prison, le bagne !!!

Par contre l’autre tanche de son cul, là, tu sais, le mec qui ferait mieux de postuler pour le rôle de Gargamel dans “Les Schtroumpf 3 en 3D”, il peut dire à l’antenne qu’il faut supprimer des pans entiers de la population, personne ne tique.


🐣🐣🐣

Les Ennemies de la République.

Dire “Ce que tu écris là c’est sexiste” est considéré comme aussi nuisible à la stabilité d’état qu’une attaque à l’arme blanche, on dirait. Je me souviens, justement, de tout le truc après la parution du livre de Pauline Harmange, on aurait dît une crise au plus haut sommet du moooonde.

Donc on va arrêter de déconner deux minutes.
Le “wokisme” et ce qui se situent dans le halo du concept, CELA NE TUE PERSONNE.

Outre les attentats islamistes (attention, ça, c’est un mot en “iste” qu’on aime pas)
Combien d’attentats incel ? Combien d’attentats de la part de l’extrême-droite ? Combien de féminicides ? Combien de mortes des violences sexistes ? Combien de travailleurses du sexe assassiné-es ? Combien de personnes trans bastonnées ? Je vais pas te faire l’outrage de recompter les crimes racistes. La liste est beaucoup trop longue.

💥 C’est qui, les violentes ?

Celles qui ouvrent leur gueule ou ceux qui en font des caisses à la télé pour répéter et déformer nos idées en faisant croire que nous sommes une menace pour la société ? Quelle menace ?

Quelle menace, au juste ?
Celle d’un monde où on évite de se lancer des insultes se référant à l’identité d’une personne au visage ? Merde, au lieu de dire “sale gou*ne” on dira “tu es une mauvaise personne et j’argumente” tu crois ? Quelle horreur. Quelle promesse d’un monde épouvantablement FASCISTE 😱

Ouais on est les vraies faf, on cherche surtout à nuire aux minorités, comme les faf, tu vois ? On s’attaque à moins nombreux : les mecs blancs qui ont toute la maille et le pouvoir politique.

Ah, merde.
Mais ouais, c’est là où ça coince. C’est là où tu réalises que toutes ces histoires de wokisme c’est totalement des conneries.


🐾🐾🐾

Parce que si on était si puissantes que ça, crois moi que le paysage politique aurait vachement changé, depuis le temps. On aurait pas Jean-Nuisible, Jean-Ducon, Jean-Nuisible bis, Jean-Mains-Baladeuses, Jean-Balkany ou Jean-Nuisible.

Bizarrement, malgré tous ces bouquins pour avertir du Grand Danger que représentent les idéologies égalitaristes, personne n’est mort-e (enfin, si, en toute logique, et en plus avec le COVID, des gens sont morts). Mort-e dans un attentat féministe, j’entends.

C’est qui, les victimes du féminisme ? Les mecs, surtout les mecs cisgenre et hétérosexuels. Tellement de mecs qui se font larguer à cause du féminisme (sans préciser qu’ils se sont comportés en connards les 10 années précédentes). En vrai ça représente une assez petite frange de la population mondiale, surtout si tu ajoutes le critère “blanc”. En plus, on a envie de ruiner la gueule à une encore plus petite portion de ce segment de rien du tout. Oui, parce que tu me dirais “vas-y, il ne te sera rien reproché” j’ai une petite liste de courses et je…ne ferai rien parce que je suis une pipouille toute mignonne.

Et Valeurs Actuelles (ou Causeur je sais plus, j’m’en cogne) titre sur “La Terreur Féministe”. Pour beaucoup, ça reste un vrai truc. La vie doit être dure lorsqu’on a la capacité de raisonnement d’un bigorneau noyé dans du Cognac.

On marave la gueule au climat, on est dans une sixième extinction de masse, on donne du pétrole et des produits chimiques à boire aux poissons perdus dans les continents de déchets flottant dans l’océan, l’économie n’est qu’une grosse blague de 1981 mais c’est les meufs venner qu’il faut aller emmerder, t’as raison, John Bob.

Par exemple, je voudrais que toutes les personnes qui le souhaitent puissent utiliser des contraceptifs et puissent avoir recours à l’IVG. Moi, ce que j’y vois, c’est moins de grossesses adolescentes, moins de familles trop nombreuses pour la sanité d’esprit maternelle, une réappropriation de son corps son choix, tout ça. Des trucs plutôt positifs.
Un enfant non désiré qu’on force à la vie c’est parfois (j’ai dit parfois) un enfant maltraité. Inversons le problème. Une grande partie des enfants tués par leurs parents n’étaient pas des enfants désirés.

Légiférer positivement sur l’IVG et la contraception, ça permet d’éviter des affaires comme celle de la petite qui a grandi dans le coffre de la bagnole de sa mère pendant 2 ans, par exemple. Je ne suis pas sûre à 100% que ça éviterait 100% des cas. Mais une meilleure éducation sexuelle et un meilleur accès à la contraception (c’est à dire avec de vrais professionnels de santé qui t’envoient pas chier) ça serait vachement cool.
Et on milite pour ce genre de trucs, tu vois ? La liberté de choix.

Et là, Le Point titre sur la dangereuse baisse de la natalité tout en rappelant la place des pères tombés au champ d’honneur, castrés par leurs satanées bonnes femmes qui lisent des conneries sur internet. La Menace du Choix.


🌰🌰🌰

Oui, c’est super déprimant, et parfois, souvent, quand je regarde le monde, j’ai envie de chialer.

J’ai vraiment pas l’impression de militer pour emmerder le monde, en fait. Je veux emmerder une certaine partie de la population, celle qui a la main mise sur le monde. Et mon emmerdement, c’est de leur dire “t’es plus le roi, chut 2 secondes”.

Mais quelle violence impitoyable, Sainte Georgette, priez pour nous !

Je me rassure en me disant que plus l’animal est blessé, plus il se défend avec violence.
Puis je me rends compte qu’on est de plus en plus nombreusxes, et que la génération suivante a bien la rage. Je suis fière de vous ❤️

Quand Valeurs Actuelles pointe le taux de “transgenderisation” des jeunes, moi je vois des enfants et adoes suffisamment en confiance pour envisager et affirmer leur transidentité. On est les parent-es suffisamment à l’écoute pour que nos enfants se livrent en toute confiance. Iels nous font confiance pour en parler, parce qu’on s’est peut-être posé la question avant eux.
On leur offre cette liberté arrachée, ce tout petit bout de truc qu’on a réussi à presque sécuriser, et c’est chouette.

J’allais faire un comparatif foireux entre le bas débit qu’on avait dans les années 90 vs la fibre mais c’était devenu beaucoup trop WTF. Donc on va dire que si on a du contenu en streaming HD aujourd’hui c’est qu’on s’est emmerdées mille ans à télécharger bit à bit des films de 350 Mo sur eDonkey tout en étant au top du futur. Comme avec les jeux : le graphisme dépend de la puissance de ta machine, les machines sont devenues de plus en plus puissantes et les jeux (parfois) beaucoup plus beaux. Les deux aspects évoluent ensemble : on a besoin de meilleures machines pour jouer à de “meilleurs” jeux, et comme on a de meilleures machines, on a de “beaux” jeux. Je guillemette pour vous, Blibli, EA, Ubisoft. Shame !

Je me rends compte que de plus en plus de podcast/vidéos que j’ouïe font attention à leur discours : plus d’inclusivité des minorités de genre, plus de précautions oratoires, plus de recherches sur ces thématiques…
(J’ai dit les vidéos que je REGARDE, je sais que la TeB est toujours pas dans le mood tkt)

La librairie de ma ville est tenue par des femmes, son étal “féminisme et justice sociale” est à droite en rentrant. Cette librairie est totalement dépourvue de toutes les merdes droitistes qu’on retrouve habituellement (les livres des anciens présidents ou sur les anciens présidents ou les wannabe présidents), le monde n’a pas implosé. Elles ont de la clientèle, dans cette ville de droite. Elles en ont tellement qu’avant, l’échoppe était située à deux pas et faisait la taille de mon saloncuisine. Elles ont racheté le fond de commerce le mieux situé de la ville et visiblement, ça marche super bien.
(Si tu veux aller les voir, cherche “Folies d’Encre” au Perreux sur Marne.)

Ce sont de BONNES choses. Il faut qu’on se le rappelle souvent, toi et moi, parce que les bonnes choses sont rares. On a un besoin, et de plus en plus de personnes se rendent compte qu’il faut changer le système pour en avoir un encore meilleur pour pouvoir jouer à The Witcher 3 que j’ai toujours pas commencé depuis 2015.

La réponse était “les deux, ma capitaine !”

🤘🤘🤘

On sera toujours taxées d’hystériques, de folles, de violentes, on fera de nous des caricatures désolantes, mais en attendant, les choses avancent malgré tout. Un peu. Un petit peu.

Avec un peu de chances, dans quelques années…siècles…non ?

Hier j’ai fait rire la personne qui me reconduisait à la maison. On écoute les infos, et ça dit “Les policiers seront autorisés à prendre les plaintes au domicile de proches de confiance de la victime” ou un truc du genre. J’ai HURLÉ de rire, littéralement, je suis partie dans un truc monstrueux.

“Ça va, madame ?
– Oui oui, pardon, désolée, j’étais étonnée qu’ils prennent les plaintes pour viol, maintenant, c’est une sacré bonne nouvelle, j’avais raté le mémo”

Y’en a quand même quelques uns que je ne détesterait pas voir humiliés…je sais, c’est hystérique et la preuve de la méchanceté féministe. Mais lui, Gérald D., lui, j’aimerais parfois, je me surprends à espérer qu’il lui arrive des bricoles. Il y en a peu que je déteste viscéralement : il y a DSK, Sarko, deux trois autres et Gérald D. Entendre qu’un (présumé bien sûr haha) violeur met en place des “mesures” contre le viol, ça ne me réjouit pas vraiment. Je sens l’hypocrisie et surtout le fait qu’on fait un effet d’annonce incroyable sur quelque chose de mineur. Commencez par prendre les plaintes.

Mais oui, c’est bien, de se déplacer.
C’est juste…enfin…par rapport à l’ampleur du problème (qui consiste entres autres à ne pas mettre en taule les gros forceurs comme, justement, notre ministre du 1312)…on nous prend pour des connes, quoi. Totalement.
Je sais que c’est juste un effet d’annonce, tu le sais aussi.


🍨🍨🍨

Comment tu veux pas avoir un moral de merde avec ça ?

On flatte la violence en flattant la richesse et le pouvoir. Être un “loup” de Wall Street, c’est souhaitable. Le monde est dur, on est “pas chez les bisounours” nous rappelle-t-on sans cesse, car on laisse les personnes aux comportements antisociaux rafler la mise. On valorise la violence en entreprise pour bien te flexer la gueule, on valorise la violence masculine dès le bac à sable.
“Mon fils est un vrai mec, il sait se défendre, apprends au tien à se battre” (les deux avaient 5 ans, mon fils n’était pas concerné par l’histoire, parce que si sa daronne m’avait sorti ça, oh boy. OH. BOY.)

On défend la compétitivité : stats, bilans, examens, moyennes, classements, récompenses, avant de réaliser qu’on a des adolescents violents qui ne supportent pas l’échec.

La vraie subversivité, aujourd’hui, c’est d’être une personne sympa. On s’étonne de la gentillesse des autres, parce qu’on se demande comment l’autre a pu survivre toutes ces années en étant gentille sans se faire bouffer.
Je sais que je radote, mais ça me tue un peu. Se montrer humaine, c’est faire preuve de subversivité. C’est hallucinant. Hallucinant. J’ai pas d’autre mots et je suis folle alors j’ai droit.

Donc voilà.
J’ai pas de réponse. Je voulais juste te rappeler que tu fais pas tout ça pour rien. Moi aussi, je suis découragée. L’approche des prochaines présidentielles me colle déjà au fond de la piscine.

D’UN AUTRE CÔTÉ…



Être perçue comme une menace pour la société c’est un peu un objectif que je convoite depuis l’enfance, du coup je me sens raccord avec ce que je voulais devenir. C’est satisfaisant, de me dire que j’ai un objectif commun avec beaucoup d’autres personnes et de réaliser que tout ça peut avoir de l’impact. Un petit impact. Un impactounet. Les grandes actions sont faites de petites choses.

Est-ce que c’est triste de savoir que ni toi ni moi ne sauverons le monde ?
Affreusement. Mais on est deux, au moins, et on ne cherche pas à atteindre notre objectif en ruinant la gueule des personnes moins dominantes que nous. Sauf si on est des suffragettes. Ou des whitefem. Ou des TERF.

Naaaaaaaaaaan attends j’annule la phrase d’avant, comme ça on part sur un happy end ? On se dit ouaiche trop cool on sauve pas le monde mais on fait pas trop de mal ? Oui c’est faux, oui je sais qu’on fait plus de mal en tuant la planète passivement, mais merde, allez, on va se dire qu’un jour le monde avant de retourner se caféiner la tronche ?

On part là dessus et se caféine la tronche ?