Heure de réveil : 4h22 (chat, poisson en peluche, much fun)

Blabla crève blabla PCR blabla ankylose de merde blabla 😑

🐙🐙🐙

Je vais répondre à un commentaire d’hier sur un post où je dis Taubira, Mélenchon, la chouine :

“alors perso je suis pas de gauche. Mais vous vous revendiquez de gauche vous tous ? et vous militez pas dans un parti de gauche ? mais vous voulez votre candidat ? L’individualisme de ce genre de militantisme ca vous fait pas tilt ?”

C’est une bonne remarque, alors je fais un billet pour y répondre, en com ça serait trop long (je dis ça, j’ai dû couper court à la fin car trop de mots). Sans agressivité, parce que j’aime bien l’auteur de la question, mais…

😒 …ce sentiment de me faire prendre pour une imbécile ne me lâche pas.

Mon cousin me sort ce genre de trucs, alors je commence à avoir l’habitude des remarques visant entres autres à souligner mon imbécilité crasse de meuf qui gueule et qui fait rien. Gneu. Pauvre meuf.

Donc je vais t’expliquer mon orientation politique avec des œufs pour Mel :
🥚 Je n’ai aucune confiance ni dans le système, ni dans les médias, je sais que les collusions sont infernales entre les milliardaires, les politiques et les médias.
🥚 Je sais que, tel quel, notre système politique, électoral et tout le merdier, ça ne marche que dans un sens, je pense que mon vote ou une élection n’apportera rien.
🥚 Je veux, idéalement, un système réellement horizontal et plus centré sur les problèmes locaux avec un vrai pouvoir citoyen (et pas 1 référendum tous les 12 ans)
🥚 Je pense que, fondamentalement, les gens ne sont pas des gros cons. Je pense que les inégalités et la peur nous rendent intolérant-es.
🥚 Je ne veux pas m’encarter, je déteste le fonctionnement politique et syndical actuel, aucun parti ne me représente car de toutes façons, c’est jouer le jeu du système. Le fait de dire “on va les pourrir de l’intérieur” ça ne marche PAS.
🥚 Et on ne gagnera jamais par les urnes.
🥚 Vu le fiasco Gilets Jaunes, on ne gagnera pas non plus dans la rue.
🥚 On va toustes crever de toutes façons et nos gamins grilleront sous 75°C en décembre.


🐓🐓🐓

Y’a du sinistre mais y’a du plus positif 😁

Je suis une meuf assez sinistre de toutes façons. Je ne pense pas que je pourrais survivre dans une autre version du monde : je suis une meuf, je suis multi-handicapée, je sers à rien, je sais même pas laver une salade (j’ai trop peur des asticots…), tu me balances seule en dystopie je tiens deux jours avant de trouver un bon moyen de sortie “facile” si tu vois ce que je veux dire 🔫

Je ne peux par exemple pas me déplacer en manif, déjà. Moi, en manif, c’est l’assurance de finir en très mauvais état, quoi qu’il se passe.

Je ne peux pas non plus me déplacer facilement tout court car je n’ai pas le permis. Et j’ai un tel trauma du travail associatif que l’idée d’une réunion Zoom me pétrifie de terreur. En gros, si je m’encartais ce serait juste pour payer la cotisation.

😱 Quand je dis que je suis trauma de l’associatif, je déconne pas du tout. J’ai eu plusieurs expériences qui ont été très douloureuses. Entre les bénévoles qui bossent gratos et donc qui se disent qu’on leur doit absolument TOUT, les prises de pouvoir, les petits chefs, et une passion atroce pour les choix de logo faites par Brigitte, secrétaire de l’asso, qui a découvert Word Art, c’est juste de la torture pour moi.

Sans déconner, j’ai fait plusieurs assos, dans la protection animale, dans le handicap, en féminisme et en zététique, et à CHAQUE FOIS (sans rire) il y a eu un souci de logo. Et, invariablement, on a “choisi” le logo le plus moche réalisé sous powerpoint par Brigitte. Je suis graphiste, normalement. J’ai été obligée de coller certains de ces logos dans des endroits où le soleil brille beaucoup trop. Le logo Zet était pas mal, cependant, ok. Admettons.


🐟🐟🐟

🎲 Mon alignement Donjons et Dragons est “chaotique bon”. En gros je bouge pour le bien, mais je fais les choses comme je le sens. C’est aussi mon alignement dans la vie.

Pour moi, le travail en grand groupe, c’est compliqué. Je ne suis pas adaptée à ça. J’ai deux modes : écoute intense et fulgurance. Je vais écouter sans rien dire pendant longtemps, ça process dans son coin, et à un moment ça tilte. En réunion, j’écoute mais c’est…toujours…super…long…je me demande pourquoi réexpliquer des notions que tout le monde est sensé connaître, pourquoi faire des intros de 1000 ans, en 12 secondes j’ai déjà mon crayon à la main, en 5 mn je t’ai fait une jolie composition en noir et blanc, en 1h30 j’ai rempli 3 feuilles A4 avec mes dessins et j’ai rien suivi de ce qui se passait.
Je fonctionne, pourtant : je lis les compte-rendus et c’est en général nettement suffisant.

🎯 Aussi, je suis assez expéditive quand j’ai compris le truc, ayé, c’est bon, on passe à autre chose. Le jour de mon mariage j’ai fini par battre le rappel devant le parvis de la mairie “Bon, allez, on va picoler ou on reste là à causer sans savoir quoi faire ?”.

J’ai beaucoup, beaucoup de mal avec l’inertie de groupe. T’as une personne hésitante et toutes les autres vont pas savoir quoi faire de leur corps : on avance ? On recule ? Les deux ? 🤷‍♀️

😥 Personnellement moi-même, je ne suis pas du tout calibrée pour le militantisme™
J’ai essayé, ça a été affreux, désolée mais j’essaye plus, à un moment. Je connais trop bien ces dynamiques de groupe totalement pétées où tu finis invariablement avec un petit groupe qui décide dans son coin avant de faire semblant qu’on est en démocratie. Même pour un foutu logo on arrive pas à maintenir l’illusion.

Donc voilà.
Là c’est moi qui ne sais plus quoi faire de mon corps.


🦆🦆🦆

Donc j’ai le choix, en tout cas c’est ce qu’on me fait comprendre :

👉 Soit je milite sérieusement
👉 Soit je ferme ma gueule parce que je râle sur des choses alors que je pourrais bouger mon cul pour AGIR.

Je sais pas fermer ma gueule. Désolée, hein, vraiment, j’aimerais bien, mais je sais pas faire 🥲

Gueuler sur des choses sans AGIR ?
C’est quoi, AGIR ?
Signer des pétitions comme celle sur la désolidarisation du revenu du conjoint pour l’AAH ?
Faire des manifs genre Nuit Debout ou Gilet Jaune ?
☠️ Défiler avec les flics et l’extrême-droite “pour la Cause” ?

C’est quoi, les derniers grands combats qu’on a gagné ? Mariage pour toustes, facilitation de la PMA (au forceps, sans mauvais jeu de mots) ?

🤦‍♀️ “Pour l’union de la gauche, ils entament une grève de la faim”
Tellement extrême. Et même ça, je ne pourrais pas !

En plus, et c’est sans doute le pire, j’ai pas lu le Capital. Parce que j’ai trouvé ça extrêmement chiant 😅. Je trouve en général plutôt très chiants les textes des théoricien-nes de la politique. C’est pas que je ne comprends pas, mais j’ai l’impression de me faire avoir et qu’on vole mon temps : décrire un concept qui tient en 3 mots en 380 pages, c’est un talent. Je dis ça, j’écris des trucs le matin, je sais qu’on peut produire plein de mots sur du vide. N’empêche que c’est pas trop trop écolo si on imprime tout ça.

🌳🌳🌳

Est-ce inclusif, sinon ?
Les militant-es parfait-es sont en général valides, ont fait Sciences Po ou ont fait l’effort de passer des jours à potasser des textes imbitables, ce sont bien souvent des hommes, évidemment, et leur fabuleuse mémoire parvient à réciter le bon extrait du Livre De Référence au bon moment.

👻 D’après ce que je sais de mes copines politisées, ils prennent également toute la place en réunion, comme par hasard. El j’ai PLUSIEURS amies dans DIFFÉRENTS partis, qui relèvent TOUJOURS le MÊME sexisme crasse. En tant que femme, j’ai déjà subi assez de vexations comme ça pour ne pas en plus m’infliger du Jean-Nuisible Gauchiste pendant mon temps libre. Et ça c’est teeeeeeeeeellement dans leur angle mort, mein gott, même les gens qui se disent “féministes” font te faire du gros mansplaining à la moindre occasion. Je suis désolée, hein, mais pour moi aucun parti de gauche actuel n’est réellement au point là dessus.

Je ne suis pas tout ça.
Je ne dis pas que ces gens sont mauvais, loin de là, je trouve bien qu’il existe des militant-es™ et j’ai appris pas mal de choses en les écoutant.

📜 Juste…j’ai vraiment l’effet “récitation” à chaque fois. On reprend les formules choc, on reprend les éléments rhétoriques tels quels, sans doute avec raison mais ça fait vachement plaqué comme discours. Et on s’adapte pas aux personnes qui n’ont pas ce CAPITAL CULTUREL EN CAPSLOCK (fallait que je le place, obligé).


🦖🦖🦖

Pourtant, je ne suis pas une imbécile. Si j’arrête de me sous-estimer 1/4 de seconde on peut même aller jusqu’à dire que je ne suis pas trop conne 🧠

👀 Et là, on arrive au “que fais-je pour la Cause ?”

Tu sais bien ce que je fais car tu me lis. C’est ça, que je fais. Je prends du temps pour essayer d’expliquer des choses simples en beaucoup trop de mots. Je lis chaque commentaire, j’y trouve souvent beaucoup de choses bien, inédites pour moi.

Si je fais souvent les “gros” billets en plusieurs fois c’est parce que j’apprends par couches, et surtout, j’apprends en direct avec toi. Ok, certains sujets me sont plus familiers que d’autres, des fois je me plante, des fois je ne cherche pas correctement, mais c’est TOUT LE PRINCIPE du truc.

Je veux apprendre et découvrir par moi-même. Je suis ignare sur plein de sujets, alors je me dis que je vais creuser, je creuse, j’apprends des choses de manière un peu empirique.

Je ne pense pas que mon cœur de cible soit constitué de personnes hyper au fait de tout. Je pense être insupportable pour ces personnes, d’ailleurs, parce qu’il y a un truc important :
🐾 Je suis une foutue opportuniste.
J’ai un agenda qui se résume en : faire ce que je peux pour les droits des personnes en situation d’oppression, faire ce que je peux pour faire comprendre aux dominants qu’ils dominent. Sans pitié, sans vergogne, sans foi ni loi et ni dieu ni maître.

Je n’ai, sur la forme, pas de problème à utiliser et détourner les outils de mes ennemis politiques. Tu fais de la propagande ? Faisons de la propagande. Tu utilises des mots pour te foutre de moi ? Je me dis “woke” avec le majeur dressé. Left can’t meme ? On verra bien.


🗺🗺🗺

❤️🖤 Par déduction, et c’était pas si dur, on peut se rendre compte que dans mon rouge et noir y’a quand même beaucoup plus de noir que de rouge. En vrai je suis pas vraiment de gauche au sens classique du terme. Je me sens au delà du spectre.

Dans l’esprit, je suis totalement punk : no future, tout cramer, on va toustes crever. J’y peux rien, j’ai grandi comme ça. L’esprit punk m’a sauvé la vie, c’est ce qui me permet de dire “Va chier” et “Je t’emmerde je t’écoute pas” 🖕
(C’est ça qui m’a permis de fuir une relation de grande violence, j’étais trop rien à foutre pour lui…)

❤️❤️❤️ Je viens d’une famille plutôt très rouge rouge rouge, mon grand-père faisait de la politique localement et était président de son syndicat ferroviaire, ma mère et ma tante sont pas mal politisées, j’ai connu toute cette ambiance.

Et tu sais ce qui se passait ? Je pense que ma maman ne me contredira pas forcément, mais c’est le souvenir que j’en ai gardé.
💀 Le patriarche gueule plus fort. Il prend une couleur aubergine. Assène des vérités violemment. Et tout le monde ferme sa gueule parce que quand il crie, tu fermes ta gueule. Il se reprend juste après, sans s’excuser, le sujet est clos, on passe à la suite.

J’ai le souvenir du visage de ma tante, pétrifiée, serviette de table en main. La sidération 😳 Mon grand-père était un homme adorable et il me manque, mais j’ai une belle galerie de portraits de lui explosant à table de la même manière.

💥 Moi, c’est ça, l’image que j’ai gardé de la politique. J’avais tellement peur de commencer à m’y intéresser (pour me faire engueuler) que je ne m’y suis pas intéressée. Et là, à presque 40 ans, tu me collerais devant mon grand-père pour lui expliquer ce que je viens de te dire, je me pisserais dessus. Et mon périnée va bien, merci.

Les débats à la télé me font peur. ☠️ L’agressivité verbale, je la ressens x1000, n’importe quelle discussion un peu houleuse me place dans la position de la victime, figée, qui attend qu’on l’achève ou que ça se termine enfin. J’ai un beau-père qui parle vite SUPER FORT et je décroche. J’ai la sidération, le décrochage, la happy place en fond.


🦪🦪🦪

Le monde militant est violent 💥

Le monde des encarté-es l’est tout autant, avec en plus la pression de la hierarchie en place. Chacun-e veut sa place au firmament (pour en faire quoi ?) et finit par écraser ceuxlles qui observent sans rien dire. “Je suis mieux militante que toi”.

🦄 Est-ce que c’est rentable pour moi de me dire “Tiens, je vais militer pour ce parti” ? Absolument PAS. C’est, pour moi, souffrance, souffrance, souffrance et si tu as bien suivi, je suis déjà assez edgy comme ça (edgy c’est les gens qui essayent d’avoir l’air cool en jouant la provoc de mauvais goût, maman) pour ne pas en plus m’infliger de la violence gratuite.

Pourtant, je ne sers pas à rien en fait.
J’écris, je fais ce que je peux pour torturer des mecs cis dans les commentaires du Figaro, je fais de mauvaises blagues, la routine, quoi 🤷‍♀️

💜 Et toi non plus, tu ne sers pas à rien 💜
Parce que le monde, il change aussi au niveau personnel. ON FAIT CE QU’ON PEUT.
Tu peux, par exemple, élever tes enfants avec des valeurs féministes et leur apprendre le monde de manière ouverte et positive.
Quand tu débats avec un sale type ou que tu causes avec tes amies, tu es utile : le développement des idées ça passe aussi par ça. Tu as convaincu une seule personne ? C’est bien ! Tu as démonté vite fait les arguments d’un connard qui ne lira pas ? C’est bien, parce que d’autres vont te lire ensuite !
😽

Je me trompe sans doute, je sais pas, mais j’ai l’impression d’être plus utile ici et maintenant qu’en dessinant des trucs en réunion. Parce que, mine de rien, ça fait pas mal d’heures de boulot matinal, depuis octobre 2020. Je me suis plantée, j’ai raconté des conneries, j’ai rectifié le tir quand j’ai pu. La vie.


🦈🦈🦈

Admettons que j’aie de la thune et vachement envie de la dépenser pour m’encarter au NPA. D’accord. Très bien. Je ne peux ni aller en manif ni aller en réunion. Je peux bosser dans l’ombre mais j’ai des ressources limitées. Ok. J’ai une carte du NPA. Je suis bien contente. Il y a forcément de la documentation, je lis la documentation.
🤔 Et…?

👉 Et je ne me sens pas légitime pour parler face à ces personnes qui jactent mieux que moi. J’ai le sentiment de ne rien avoir compris. Je me sens dépassée devant tout ça. Et puis je vais retrouver, invariablement, le sexisme et le validisme. On a beau être des gens bien, certaines oppressions sont universelles.

Alors, je vais bêtement suivre, perdue dans la masse et je vais décrocher totalement.
J’aurais aimé proposer des choses, mais on me fera comprendre que je viens d’arriver alors ma gueule.

☠️ Et dans tous les cas, mon nihilisme de phase dépressive interviendra à un moment ou à un autre, je trouverai tout ça futile dans ce monde déjà mort, je me sentirai inutile parmi les inutiles et je laisserai tomber mes projets tout en culpabilisant à mort de les avoir laissés tomber.

Je le sais parce que j’ai essayé.
PLUSIEURS FOIS.

On fait quoi, alors ?


☠️☠️☠️

Est-ce que je dois fermer ma gueule parce que je suis pas au point et pas assez correctement politisée™ ? A la benne ?
🤷‍♀️ Moi, ça me va, d’être un déchet non-recyclable, j’ai l’habitude. Mais on peut ptet faire autrement aussi.

On peut ptet se dire que, surtout vu les résultats, il doit y avoir d’autres possibilités de militantisme. Le militantisme politique actuel est trop excluant et je ne me sens pas représentée. Je ne vais pas me forcer et souffrir pour tes beaux yeux.

🤔 Puis on fait quoi, des gens comme moi ? Je ne suis pas la seule à en être revenue, on est même de plus en plus. On dit qu’on sert à rien ou on essaye de réfléchir deux minutes à la raison de l’échec permanent de la gauche depuis 1983 ?

Non parce que quand une personne encartée PCF me dit “🦨 antifa de mes deux, va voter” j’ai envie de dire, 2,49% des voix, woot woot ça marche bien dites donc. Au moins, cramer des trucs, ça défoule 🔥

“Les gens sont de plus en plus cons” j’entends. Maiiiiiis…pourquoi les gens sont de plus en plus cons ? Pourquoi on va plus voter ? Pourquoi on croit pas en vous ?
Pourquoi les gens ne s’encartent plus ?
Parce qu’à force de compromission et de peur de faire le faux pas de trop vous faites comme il y a 40 piges ? Parce que vous réclamez des connaissances, vous formez un groupe fermé où tout le monde finit par être suspect et où vous balancez les imposteurs par le hublot du vaisseau ? 🛸

Sans déconner, des fois je lis des discussions entre militants du même parti, j’ai envie de leur envoyer un peu de Xanax histoire de les détendre. Souvent, je ne comprends même pas l’objet du litige. Je sais lire, et tout, mais je me dis “much tolerance” 🙄


🛸🛸🛸

Donc non, je ne suis pas encartée, je ne sais pas si je voterai et c’est pas étonnant.

Quoi qu’on fasse pour lutter, on se vautre. Regarde les acquis des Gilets Jaunes. RIEN n’est passé et on va se faire défoncer notre beau régime de retraites, ou ce qu’il en reste. On vote ? On fait 2%. On vote pas ? On est des saloperies de collabos du système. On perd, ou on perd, mais on peut aussi perdre si on le souhaite vraiment.

🏅 Puis on tente des trucs. Des trucs militants. Des féministes collent des affiches (“Mais ça sert à rieeeeen”), des personnes décident de vivre en communauté (“Bande de hippies”), des personnes passent aux actions destructives concrètes (“Ouin ouin le Fouquet’s”)…

👉 Plus que tout, le fait de rejeter une initiative car elle est pas à 100% raccord avec notre système de pensées est contre-productif. On pourrait, je sais pas, dire “je suis pas 100% raccord” et mener sa propre initiative, ou reprendre le truc sans les éléments problématiques (Adieu, Marguerite Stern !) ou s’accommoder du truc (mais pas de Stern, hein).

💙 Mais on est dans la pureté idéologie as it finest 💙

Est-ce que c’est aux militant-es qu’on doit s’en prendre ou au système pyramidal mortifère présent en asso, en collectif et dans les mouvements politiques ? Est-ce que c’est à moi qu’il faut souffler dans les bronches même si j’ai pas encore fait mon PCR ou est-ce qu’à un moment va se poser la question tant redoutée :

🤔 “Qu’est-ce qu’on fait quand ça marche pas ?”
Qu’est-ce qui fait que les personnes politisées ne s’encartent pas ? Si de moins en moins de personnes s’impliquent, est-ce que c’est parce que les gens sont de plus en plus cons ou qu’on ne sait pas leur parler ?

J’ai beau être dépressive et dark as fuck, je ne pense pas que les gens soient cons. Partir de ce principe c’est offrir un visage arrogant à ces personnes. “Tu es con, prouve moi le contraire”. Forcément, moi, si on vient me voir en me demandant si je suis assez digne ou pas, je réactante à mooooooort et je te chasse de chez moi à coups de pied au cul.


🌵🌵🌵

📺 Les gens sont pas cons, les gens sont distraits par les subterfuges mis en place pour fabriquer leur consentement. La télé leur donne une certaine image rassurante de la vie. Le monde est juste. Les méchants sont punis. Les intérêts de chacun sont primordiaux. On veut votre bien. Méritocratie.

Par contre, les gens n’aiment pas être pris pour des cons ouvertement. Si on leur dit vous êtes de gros teubés, ils vont pas voter pour toi. La droite, avec ses discours simplistes ramenant tout au concret du réel de la situation individuelle, est vachement plus facile à réfléchir. On te donne des éléments sur lesquels t’indigner, tu t’indignes, on te valide dans ton indignation, on te valorise, d’autres sont également indignés, et voilà. On te ment, évidemment, mais tu joues le jeu en espérant la win parce que tu te sens à ta place.

Et tu perds, tu perds, ou tu perds, toi aussi…