TW : viol (évocation), violence (description)

Dans toute conversation sur les viols et les violences qui se respecte, tu as au moins une personne qui vient dire :

🐦 “Faut entraîner les femmes au self défense”
🐦 “Faut leur apprendre les red flags”

Et donc là, le “les femmes sont un peu coupables de ce qui leur arrive, hein, elles se laissent maltraiter” qui me donne envie de manger mon clavier. Mais mon clavier est en aluminium brossé et je n’ai pas envie de me péter une dent. Donc on va hurler silencieusement :

🤨🤔😶😶😶😳😱😖😫😩😞😠😡🤬☠️

BIZARREMENT, c’est (pas que mais…)surtout des mecs cis qui sortent ce genre de heu…propos ? Propos c’est mieux que “vieux relent de gerbe marinée à la sauce d’huîtres”. Gardons notre énervement inépuisable en réserve.

Si tu tombes par le plus grand des hasard sans avoir été ciblée et “travaillée” plusieurs semaines/mois, sur un agresseur, pas de bol. T’aurais dû savoir. Faut t’apprendre les red flags invisibles.

Pis quand tu réalises la situation, une seule solution :

🐦”Quitte-le !”

Ignorant totalement que ces prédateurs ont organisé ta dépendance avant même que tu les rencontres, faisant fi de la psychologie de base et des mécanismes de domination, une seule réponse

🐦”Quitte-le”.

Re-bizarrement, je n’ai jamais cette injonction de la part d’ex-victimes. On sait que l’emprise est un mécanisme complexe et, une fois bien sanglé, extrêmement difficile à défaire.

Les gens qui vont voter Macron au premier tour doivent avoir un peu le même genre de dépendance morale à un personnage qui punit et qui récompense à la fois. La toute puissance est fascinante et fascisante, mais c’est une autre histoire 🤔


🍅🍅🍅

En fait ça me fait penser à cette vidéo sur Ouest France, trouvée absolument par le hasard de la vignette vidéo qui vient toujours se coller là où tu lis.

On y applaudit une super initiative : un mec est payé pour faire monter ou descendre en fauteuil les personnes qui sont coincées dans leur immeuble suite à une panne d’ascenseur.

Je redis sans doute un truc que tu sais déjà, mais un des GROS soucis des HLM c’est les ascenseurs. Ou l’absence d’ascenseur. Les machins sont souvent hors de toute notion d’âge, mal ou pas entretenus, et tombent en panne.

Alors au lieu de réparer, on crée un métier : monteur de gens quand l’ascenseur est KO.
Ce mec est payé par le syndic qui gère l’immeuble et donc…les ascenseurs.

Tout le monde est content, sur la vidéo, pendant que je me désintègre du lobe frontal.

C’est donc aux personnes à mobilité réduite de prendre rendez-vous pour leur descente et leur remontée et c’est à un type tout seul de faire le job. L’ascenseur est en panne pour absolument toustes les habitant-es, mais dans un cas précis tu as le droit de demander de l’aide, sinon tu marches.

🐦”Ça fait du sport haha”

Est-ce que, je sais pas, à un moment, une personne s’est dit tiens, faisons preuve d’audace, réparons les ascenseurs ? Allez, juste comme ça, pour voir ?


🍇🍇🍇

On renverse donc la responsabilité sur la victime, et ça tache.

C’est pas aux agresseurs de travailler sur eux, c’est même très rarement proposé, d’autant plus que, han, magie, la violence n’est pas forcément liée à des troubles psychiatriques, ces mecs ne sont pas “des monstres” mais le fruit du patriarcat dans sa plus pure splendeur.

Comme le dit Lundy Bancroft dans ce livre que j’ai oublié de continuer à adapter (edit : j’ai fini la première partie !), les hommes agresseurs sont, la plupart du temps, irrécupérables.

Ceux avec un problème d’ordre mental sont, au contraire, une fois traités, les meilleurs espoirs masculins de la rédemption faite homme. T’en fais pas, on en a pas bézef à départager.

Je parle régulièrement ici du trouble de la personnalité antisociale qui, en fait, n’est pas quelque chose de “réversible” car à la marge du concept de maladie et très très contesté dans sa définition. La personne antisociale n’a pas de médicament magique qui lui donne de l’empathie, quoi.

⚠️⚠️⚠️ #notallantisociaux cependant (heureusement)

Je relie, et c’est ma responsabilité, je dis sans doute des conneries et si tu es plus calée que moi je suis très preneuse de ton avis, je relie le patriarcat et ce type de troubles qui, en gros, est le “Laissez moi passer, je suis la personne la plus importante au monde, j’ai le droit”. A mon avis, l’éducation de nos fils comme des super-héros à qui on pardonne tout, versus les filles qui ferment leur gueule et jouent dans un coin, a pour beaucoup à voir avec la construction de la personnalité antisociale. Je ne dis pas que tous les mecs violents présentent ce tableau, comme dans tous les troubles, il y a une sévérité plus ou moins importante, tout le monde n’est pas Ed Kemper.

L’antisocial, ça peut être celui qui passe à l’acte, tue, viole, et qui ne voit pas du tout le problème posé par la transgression des règles. Beaucoup de gens en prison ont ce type de personnalité.

Pour moi, un homme qui dit “oh ça va, une petite gifle, elle l’a bien cherché” est dans ce spectre flou. Il pense avoir raison alors que la société condamne la violence. Mais lui, il peut s’affranchir de ça. Comment appeler autrement les hommes qui tuent leurs partenaires tout en chialant à la télé qu’Alexia avait une “personnalité écrasante” ? La mise a mort est hors cadre social, et t’as des gens qui vont trouver le moyen de valider l’acte comme étant de bonne foi.

Le patriarcat, c’est “Ma vie vaut plus que celle de n’importe quelle femme”. Le patriarcat domine, écrabouille et lamine les femmes, parce que c’est sa raison d’être. Asseoir une domination, ça ne se fait pas proprement mais ça se fait en se pensant dans son bon droit.

C’est un sujet qui m’intrigue beaucoup et je m’égare.


🧩🧩🧩

Ou pas, parce que ça explique pourquoi chez TELLEMENT d’hommes cis il va de soi qu’une meuf c’est équivalent à un objet.

C’est eux qui doivent agir pour rectifier le tir, en fait. C’est eux qui perpétuent le système. Ce n’est pas à nous d’apprendre des parades. En plus, t’en fais pas, les parades, les red flags, on connaît, on sait même se défendre.

Une fois (ou plusieurs) j’ai répliqué à celui qui me fracassait la tête contre le carrelage de la cuisine. La surprise dans ses yeux. Sauf qu’il mesurait 1m80 pour 85 kg de muscles et qu’il m’a juste retourné la face encore pire. C’est quand j’ai totalement lâché prise qu’il n’a plus trouvé de fun et qu’il est parti.

🐦 “Apprenez le self défense lol”

Oui, il est possible d’apprendre des techniques où la différence de constitution physique n’a plus, ou moins, d’importance. Faut trouver le cours. Faut payer le cours. Faut aller au cours.

Et moi, en 2005 et 2006, j’avais rien de tout ça. Face à un agresseur avec des années de pratique d’arts martiaux, ça n’aurait rien changé, je me serais fait défracter dans tous les cas.

Et si tu es, comme moi, handicapée de l’articulation, tu fais comment ? J’arrive à me faire mal en reboutonnant mon pantalon !!! Ce qui était envisageable à 23 ans ne l’est plus à 39 et ne l’est jamais pour les personnes en situation de handicap. Oui, les injonctions à se défendre sont validistes aussi.

Donc en pratique, ce genre d’affirmation, c’est de la merde, et en théorie, on est dans les tréfonds de la pensée qui s’arrête au bord de la casquette.


🤖🤖🤖

🐦”Apprenez les red flags”

Alors, là, tu vois, ça, c’est un mec, et ça c’est un autre mec. Tu remarqueras celui qui a un petit fanion rouge sur la tête, ça, c’est le méchant, tu dois pas y aller, d’accord ?

Est-ce que tu crois que mon ex m’a collé un pain au premier rencard ?
Est-ce que tu crois qu’il s’est montré dominateur, manipulateur, cruel et violent dans les 15 premiers jours de notre relation ?

Mais merde, le monde serait si simple si ces gens montraient directement qu’ils sont manipulateurs, dis donc. Genre “attention, je vais te frapper dans 6 mois ou dans 2 ans”. Le principe de l’emprise c’est d’abord de bien ferrer la proie en se montrant le plus adorable possible pour se révéler petit à petit, une fois que tu ne peux plus partir.

🐦 “Bah justement, tu vois les signes, tu te casses”

Allo, Wikipédia ? C’est pour la fiche “dépendance affective” s’il vous plaît.

Tu te barres comme ça, avec les enfants et les chats sous le bras ? Parce que c’est bien connu, les futur-ex maris violents sont connus pour leur grande conciliance ? Jamais un mec violent ne va, par exemple, aller au commissariat porter plainte parce que tu es partie et que tu le prives de ses enfants et que la plainte fera joli sans le dossier du divorce ?

Pour se débarrasser de ces types il faut soit qu’ils aient une autre cible en vue, soit partir en douce du jour au lendemain sans laisser d’adresse. C’est assez hasardeux de dire au dîner du soir “je te quitte” tout en sachant ce qu’il va se passer ensuite.

Les reds flags, quand on les voit, c’est souvent qu’il est déjà trop tard. Et même quand on les voit…on fait comment quand on est déjà prise au piège ?


🚩🚩🚩

Donc on a ces personnes qui se croient plus malines que tout le monde et qui vont trouver un type pour te faire monter tes 7 étages par l’escalier une fois que tu es déjà grièvement blessée au lieu de faire réparer l’ascenseur.

Et à aucun moment, aucun, ces personnes ne se disent que, peut-être, si les agresseurs travaillaient un peu sur eux (non, les psy c’est pas que pour les femmes), si on arrêtait de dire à nos fils qu’ils ont tous les droits, si on les éduquait correctement, peut-être que le problème serait plus simple à résoudre.

📣 Pour ne pas que des femmes, enfants, personnes en minorité de genre se fassent tabasser, NE TABASSEZ PAS ! 📣

Wow quelle audace, je me sens toute vivifiée.

C’était pas à moi d’apprendre le Krav Maga pour répondre à mon ex. C’était à lui de se calmer. Je n’étais PAS responsable de ses pétages de câble.
Des fois, je rentrais du boulot, et il me disait “t’as baisé avec un autre, je le sais”. Et moi, j’étais encore dans ma journée de merde au téléphone, je pensais aux 5 mn de pause clope que j’arrivais à gratter et je me demandais à quel moment dans le planning j’avais calé mon amant imaginaire.

J’ai épousé une personne qui ne me dit pas ce genre de choses. Parce qu’il me fait confiance et que je lui fais confiance. C’est pas moi qui me suis justifiée chaque soir en disant “Nan, pas baisé aujourd’hui”, parce que ça allait de soi. C’est lui qui me fait confiance. Je n’ai pas à combler ses insécurités, il le sait. On a chacun nos territoires à nous, on respecte la vie privée de l’autre et en fait, ça va. Ça fera 15 ans cette année, je n’ai aucune intention de le quitter, je crois que lui non plus.

Au départ, j’étais fâchée qu’il ne soit pas jaloux, car je ne connaissais que ces modalités-là. Mais non, j’ai juste dégotté un mec normal.

Photo de engin akyurt sur Unsplash

🔥🔥🔥

La normalité, c’est pas les romances cinématographiques où elle accepte tout de lui par amour. J’en ai maté, des comédies romantiques, je n’ai pas un seul souvenir de relation saine.

🐦 “Si il est jaloux, c’est bon signe”
🐦 “Il tient très fort à toi”
🐦 “Regarde ce qu’il fait par amour ! Tu lui dois quelque chose.”

Mais nan, c’est aux meufs d’apprendre à retourner un mec sur l’asphalte. C’est à ELLES d’agir. Girl Power.
(Et ensuite on sortira l’hystérie de notre chapeau de la bienveillance et on dira “tsss” parce qu’on s’est défendues, tmtc)

J’ai pas envie d’avoir à m’adapter au niveau de violence de la personne avec laquelle je partage ma vie. C’est pas à moi de combattre ma non-violence pour réussir à survivre dans la violence. Dit comme ça c’est un peu différent, non ? Oui, c’est encore moins clair.

Il n’est pas forcément souhaitable de blinder les femmes si, de l’autre côté, on laisse les hommes agresser en toute impunité.

Après, le self défense, c’est une bonne chose si tu peux. Parce que OUI effectivement c’est pas parce que t’y crois fort que les connards vont disparaître subitement de la surface de la Terre, OUI il y en a partout et OUI tu risques d’être en danger à un moment ou à un autre.

🦝🦝🦝

Il y a une grosse différence entre se prémunir de quelque chose et aller déterrer le mal à la racine. On peut raisonnablement se dire que de savoir détecter les signes de toxicité, c’est utile. On peut se dire que demander de l’aide pour partir, c’est bien.

Mais c’est absolument pas la solution. C’est un demi-pansement boomerang car, oui, ça va te revenir dans la gueule, d’une manière ou d’une autre. Une femme, ça réplique pas. Si ça réplique, c’est incontrôlable et dangereux.

C’est une technique de survie. Comme si on avait décrété que tout le monde devait avoir un abri-anti-atomique dans son jardin sans fournir les matériaux, au lieu de dénucléariser le monde.
Attends.
Merde, mais c’est ce qu’on a fait, non ?

Les petites phrases faciles ne servent qu’à dédouaner les agresseurs.
On minimise les offenses, on refuse la recherche de réparation, on fait croire que ce sale type est un cas isolé alors que…pas une seule, pas UNE seule de mes amies n’a pas connu de prédateur. Dedans, j’ai des femmes d’une force incroyable qui se sont retrouvées à la merci de sales petits mecs. Parce que ça arrive aux personnes qui relationnent avec des mecs cis au moins une fois dans leur vie.

C’est pas un aléa de la vie la faute à pas de bol. On est dans un système organisé pour l’exploitation des dominé-es. Exploitation affective, sexuelle, charges mentale et contraceptive. Tu es là pour servir, ta gueule.

Alors forcément, forcément, on ne va pas vouloir faire cesser le système, car il est très rentable. Le travail invisible est du travail non payé, et en plus on peut éventuellement faire des gosses. Zéro intérêt à changer ça.

Image par R. tanu de Pixabay

🦈🦈🦈

Virginie Despentes, au tout début de “King Kong Theory”, parle d’un viol qu’elle a subi et dit en gros que ça arrive à tout le monde et qu’il faut le savoir.

J’ai eu beaucoup de mal avec ce passage, parce que la Révolte. Mais elle a raison. J’ai mis vraiment du temps à admettre ça. Oui, dans le Monde Réel de la Réalité, une femme a beaucoup de “chances” d’être victime de viol.

C’est à nous de montrer de la résilience, pour survivre en attendant que le monde soit moins con. A mes yeux, c’est très injuste et révoltant, c’est pour ça que j’ai mis tout ce temps à l’admettre. C’est aux violeurs de ne pas violer.

Sauf qu’ils violent. Ils agressent. Ils en ont rien à foutre de nos discours féministes, ils viennent, ils prennent, ils se cassent. Donc oui, c’est aussi à nous de trouver comment nous soigner. Le viol et la violence font partie de nos vies quotidiennes et on subit, autant apprendre à y survivre et à les surmonter.

C’est moche et triste. Et moche.
👉 Mais si je suis sûre d’une chose, c’est que Virginie Despentes ne va pas aller dire dans des commentaires Facebook “Elle l’avait bien cherché elle a qu’à apprendre à se défendre”, parce qu’elle a une âme, ELLE.

Il y a une différence entre préserver la petite biche et l’armer d’un lance-grenades. Je sais que ça ne veut rien dire, j’ai eu cette image en tête et c’était très drôle.


🎱🎱🎱

Du coup, la prochaine fois que tu vois un commentaire du genre “les fâmes c’est tout leur faute”, tu pourras demander à ce que la personne te remonte chez toi au 7ème étage, par l’escalier.

Elle pigera rien mais ça pourrait donner des trucs drôles.