Heure de réveil : 4h00 (“envoie les croquettes, la geôlière !”)

Chaque un-peu-plus-que-mois le SPM arrive à me surprendre encore. C’est que sous la douche qu’hier je me suis dit “attends, tu t’énerves pas comme ça d’habitude”.
Ma journée commençait moyen (pas de billet = autrice malheureuse comme les pierres de pas pouvoir écrire), s’est poursuivi avec un enfant qui a décidé que j’étais la pire personne de la terre parce que je mange du terreau avec lui depuis plus d’un mois et que ouais, un coup, j’ai pu la patience, John Bob, dont t’es gentil maintenant tu arrêtes de te prendre pour le roi du monde et tu vas manger ta compote. Mais en CAPSLOCK.

Hier je me suis pris un peu de toxicité militante dans la gueule, j’ai appliqué mes propres conseils mais pas assez rapidement (et quand t’es pas loin d’être dogpilée par 3 modos tu sais que de toutes façons tu vas pas t’en sortir) et j’me suis barrée. Alors je vais vider mon sac, déjà, puis après on verra où ça nous mène, c’est un cas pratique parfait et je voulais écrire de nouveau sur la toxicité militante. Marrant comme ces billets retrouvent leur chemin.

💥💥💥

Pour rien, en plus, mais vraiment.
Ça parlait que la communauté metal était souvent toxique (et c’est vrai, mein gott, j’adore leur musique mais je fuis les musiciens comme la peste, le twist c’est que j’en ai épousé un)
J’ai lu un type qui disait “Et ben ils font décidément pas d’efforts pour que je les considère pas comme des beaufs demeurés, les metalleux.”

Ce type ne doit jamais avoir entendu parler de Arjen Antony Lucassen, le métalleux le plus wholesome du monde. Déjà.

Alors même si en ce moment j’écoute Sven, je l’ai mal pris.
(Oui, Sven c’est le suédois qui produit toute l’electro du monde, je l’appelle comme ça, ils ont tous la même tête de hipster. En plus on parle pas de Sven, là, on parle d’un type qui se trouve super génial de dire que les metalleux sont des beaufs demeurés. Suis, un peu.)

Donc, sachez que dire “je me sens insultée par ton propos” ça signifie faire du not all et promouvoir le viol et la culture du viol sur la scène metal. Tout ça tout ça. Je dissimule les péchés de ces musiciens que j’idolâtre parce que je suis dans le déni, parce que je suis une mauvaise personne.
J’ai beau avoir écrit sur le sujet, effacé des discographies entières de ma playlist et soutenu comme j’ai pu une personne qui a fait un (beau) call-out médiatique (encore GG, badass 🖤) sur la scène metal, je suis dans le déni, tu sais. Je connais trop mal le sujet (C’est cool j’arrive à me faire rire à 4h44 du matin, tout n’est pas perdu) (5h40, même résultat).

Par contre utiliser une insulte à la fois classiste (beauf) et validiste (demeurés) ça passe, mais je pinaille. Mieux encore, “Ouais je sais pas m’entourer décidément j’en rencontre que des cons”. Je lui ai répondu qu’étant un homme il ne savait pas s’entourer. Pour pointer un peu l’absurdité de son truc. Bah ça a été piiiiiire et ces gens ont pas compris que je faisais du mauvais humour de merde holy shit. On m’a fait du not all sur une présomption de not all c’était beau 🥺


🔥🔥🔥

C’était fabuleux car les accusations étaient tellement LOIN de la réalité de ma personne que c’en était comique. Ça l’est, à postériori, j’avoue que sur le coup c’était moyen. J’ai expliqué mon propos, personne ne l’a lu et on m’a trigger avec une histoire de viol en concert. Puis une autre, tu sais, histoire de bien marquer le coup, parce que moi, je ne mérite que ça. Que je sois survivante ou pas, un petit récit bien trigger ça fait toujours du bien, non ? J’ai demandé (de manière provoc et bête) si c’était un concours (parce que moi aussi j’ai des histoires bien croustillantes sur le sujet mais que je vois pas le rapport avec la situation en réalité, moi je viens dire que j’aime pas qu’on m’insulte).
Le tout en me parlant comme si j’étais la dernière des merdes.
J’espère ne JAMAIS avoir fait ça en tant que modo, sérieusement.

Donc j’ignore la culture du viol parce que je veux faire taire les victimes en faisant du not all, ensuite on me réexplique vite fait que je suis une sous merde, et on finit par me demander d’aller manger mes morts. J’ai pas le droit d’être trigger, moi, tu vois, je suis du côté du mal, on veut juste me détruire. Heureusement, j’ai lâché. Trop tard, mais j’ai lâché.

Mein gott.


Ce qui m’a fait répondre c’est vraiment la totale incompréhension de la situation et de ce que je cherchais à dire. La meuf elle a vu mon blase elle a dû se dire, je sais pas “Pfff encore une mamoune pas déconstruite”. Ou alors elle a pas eu la curiosité d’aller visiter mon profil pour voir mon degré de sérieux dans le business. Elle aurait dû parce qu’il faut à peu près 4 secondes pour passer de mon profil à cette page ou mon blog sur lequel j’écris depuis 2008.

Et tout, mais alors TOUT était à côté de la plaque, et d’une manière éblouissante donc je me suis fait avoir alors que j’aurais dû pas chercher et me tirer direct.

Puis j’aurais dû me barrer quand j’ai explicité le truc (“Je trouve pas ça bien d’insulter les gens gratuitement en utilisant en plus des termes oppressifs, je suis de votre côté, allo, je suis féministe”) mais je me suis laissée piéger par la colère.

Parce que colère, ouais, sérieusement.
Je suis modo de plusieurs groupes féministes, jamais je ne me suis permis de faire ça. Dans le doute, avant de porter des accusations infondées, je vais sur le profil de la personne et je vais voir ses dernières interventions dans le groupe, histoire de déterminer le sens du propos. Et si je ne parviens pas à saisir le sens du propos, je demande à expliciter à la personne ou je fais un screen en MP modo pour demander si tout le monde lit bien comme moi. Le doute est levé. Zéro victime.
Se coller à 3 modos sur une personne ? Franchement ? Je sais que je suis un gros morceau mais quand même…

Parce que je suis désolée mais me dire que je défends la “communauté” en refusant les insultes gratuites, c’est tomber on ne peut plus à côté. J’ai juste pas envie qu’on m’insulte, en fait. C’est tout.

☄☄☄

Donc ça va hein, j’ai eu un moment très intense devant l’injustice du truc (Je vais avoir du mal à m’en remettre, j’ai toujours du mal quand on me prête un costume qui n’est pas le mien) mais ça va passer. C’est franchement pas grand chose par rapport à d’autres situations similaires que j’ai pu vivre (Notamment une meuf venue dire sur un groupe contre le harcèlement que si les mecs qui nous harcèlent sont beaux on fait moins les radasses et qui a fini par me traiter de raciste parce que…bah je sais pas, j’ai jamais trouvé le rapport mais ça a été tellement violent que j’ai fermé le groupe et la page), mais ça reste désagréable.

⚠⚠⚠ Alors, j’aurais dû faire quoi ? ⚠⚠⚠
Ecouter mes propres conseils !!! 🤦‍♀️

J’aurais dû me barrer directement. Sans chercher à aller plus loin. Je le sais, pourtant. Quand un message commence par du CAPSLOCK c’est jamais bon signe, d’habitude c’est ce que je fais.

Mais j’ai cherché à expliciter ma position et à démontrer à l’auteur de la bouse beaufo-demeuresque qu’il tenait des propos insultants en retournant le truc pour faire un “tous les hommes hein” histoire de. J’ai présumé de son intelligence.
Grossière erreur de débutante !
J’aurais pu dire pardon désolée je vous en supplie ne me frappez pas mais je ne regrette pas d’avoir souligné l’indécence du post.

Et surtout, je m’excuse pour mes erreurs. Le coup du “c’est un concours” était bête et je m’en suis excusée ensuite via MP. Je n’ai jamais eu de retour et je sais d’avance que je n’en aurai pas même si je sais que le message leur est parvenu. D’autant que les insultes en retour ont été très copieuses, mais je mérite pas ce minimum du minimum de considération, tsé.

La situation était typique, les protagonistes aussi, c’était une super bonne démonstration j’ai trouvé, c’est rentré pile dans les catégories que j’ai mentionnées dans le billet sur la toxicité militante. Je m’en suis fait la réflexion au lieu de me barrer. Rhaaaa.

Pour le moi du futur, je dirais : pars au CAPSLOCK. Si tu vois un grand degré d’à côté de la plaque en face, tu sais d’avance que rien de ce que tu ne diras ne sera lu ou entendu ou compris, parce que t’es déjà au stade 2 : le stade Dalek (ERTERMINATE).

 🥊🥊🥊

Honnêtement ? Dans 99% des cas si un échange commence comme ça, ça finit mal. Si même quand tu t’expliques on trouve le moyen de chercher la petite bête (sans te répondre, donc, en faisant comme si t’avais pas posté) c’est que t’es déjà dehors en réalité. Parce que ça veut dire que quoi que tu ajoutes, tu t’enfonceras. Normalement mon post explicatif aurait dû expliciter ma position, c’est en ce sens que je l’ai écrit parce que c’est un post explicatif, mais c’est comme pisser dans la mer en demandant si le niveau de l’eau a beaucoup monté. Ça te soulage sur le moment mais ça sert strictement à rien.

C’est super tentant de répondre en déroulant son CV, mais je sais que ça sert à rien, vu qu’on est déjà plus dans la raison. Triple buse que je suis 🤦‍♀️
Allez, je répète après moi : “Tu es une humaine valide (ou pas), tu n’as pas à prouver que tu es une “bonne militante”, tu ne dois rien à personne, espèce de tanche, quand vas-tu enfin comprendre ?” (Oui c’est spéciste comme insulte, je sais)

Donc, pouf pouf, disparition +nouvelles personnes dans ma liste de blocage. Pas que ça à foutre. C’est le seul truc que j’ai fait de bien de ma journée : me barrer.

Du coup ça m’a rappelé pourquoi je détestais beaucoup trop de groupes “féministes” et je me dis que je suis bien, finalement, dans mon coin de verdure.

 🌩🌩🌩

Tu vois, mêmes les meilleures se font attraper. Alors moi… 😅

Ce qui me chagrine c’est qu’on est de plus en plus de militantes à dire “Ah non les groupes féministes, plus jamais !”. C’est souvent des militantes avec un peu de bouteille en plus, mais elles en ont marre elles aussi. Se faire expliquer le féminisme par quelqu’un qui a la moitié de ton âge, c’est très légèrement agaçant (je suis âgiste, mein gott, me dénonce pas).

La dernière fois une meuf me fait “Et la culture du viol, tu connais ?”
…comment te dire…heu…oui ?

Je me suis déjà fait aussi expliquer la parentalité par des personnes childfree, c’était grandiose. Je me suis déjà vue demander de revoir un post sur un groupe de recettes végé/véganes parce que j’avais mis du Kiri dans ma recette (d’où le Kiri Warning) et qu’il fallait que je mette une recette de fauxmage pour compenser.
On m’a déjà traité de “pick me” parce que je refusais de flamer un mec en groupe.
Il fait pas souvent bon essayer d’être nuancée quand on est une anti-féministe notoire comme moi.
Le meilleur c’est le “féministe blanche bourgeoise”, j’avoue. Je sais pas si les Louboutin sont livrés avec, ça aurait été bien utile pour payer mes frais de scolarité.

🥨 PLOT TWIST 🥨
Oui je vais essayer d’être étudiante, moi qui n’ai jamais été à la fac de toute ma vie. Je vais faire psycho, évidemment. Parce que lire les annonces d’emploi dans mon domaine ça me fait pleurer. Je connais trop l’arnaque.

Alors je vais faire mon plan C : obtenir un diplôme et faire en sorte de m’en servir pour venir en aide aux victimes de violences conjugales et familiales et aux femmes et enfants de manière générale. Je ne sais pas si je réussirai, on verra bien, je pense qu’il faut au moins que j’essaye sinon je le regretterais toute ma vie. J’ai eu des pistes pour faire de la médiation de santé par les pairs et ça m’a beaucoup parlé mais je me suis dit qu’un full cursus m’apporterait une base intéressante au delà de ce que je veux en faire. L’idée de concernées qui parlent à des concernées, ça commence à arriver en France, oui, et, oh surprise, ça marche super. C’est pour ça que je veux faire ça.

Edit 2023 : trop cher, inaccessible aux personnes en situation de handicap. Voilà. Merci, au revoir !

Mais ouais, j’abandonne les postes lucratifs dans l’IT pour devenir étudiante pour aider les personnes en situation d’oppression mais je suis tellement, TELLEMENT anti-féministe et oppressive, mein gott, ça devrait pas être permis d’être aussi toxique WTF.
😑

Pis j’écris tous les matins pour déverser ma haine des féministes, regarde, ce billet en est la preuve ! Je crache dans la soupe ! Je dessers la Cause, faut pas parler de violence militante, ça n’existe pas !

Chuis fatiguée. Vraiment. Vraiment vraiment.
Vraiment.