Heure de réveil : 1h17 (enfant, chats, ronflements)

La totale, quoi.

Puis hier j’ai eu un peu de vie sociale et c’était ARCHI COOL parce que j’aime bien rencontrer de nouvelles personnes tout ça, mais j’ai presque décompensé ensuite, c’était très intense. Tu sais, quand tu as des échanges qui fusent de partout et que chacun-e a envie de tout dire d’un coup

Avant, j’aurais dit “Je suis juste crevée et j’ai bu 2 bières”, maintenant je sais détecter mes surcharges émotionnelles. ET BAH C’EST PAS DOMMAGE HEIN. Bon, je l’aurais appris avant mes 40 ans, c’est pas mal.

Mais là j’ai l’air maline, à 2h22 (je te jure), un peu hébétée, perdue, un peu vidée aussi après le billet d’hier.

Je sais pas trop q…

🍘🍘🍘

JEAN-MI EST REVENU !!!

He’s back !

Mais si, tu sais, le mec qui ressemble à Oncle Fétide et qui est payé beaucoup trop cher pour faire des annonces immédiatement contredites par les autres ? Oui, Blanquer, voilà, Blanquer, c’est ça son nom. Merci.

Donc y’a eu un Grenelle de l’éducation.
Ça, je le savais, dire que 1/3 de mes potes est dans l’éducation nationale serait faux mais c’est la proportion ressentie 😙

Au moins, le jour où j’ai besoin d’une plastifieuse, j’ai l’embarras du choix 😁

Nous disions.

Ah ouais, Grenelle de l’éducation qu’ils ont fait, mais sans prof il me semble. Normal. On commence bien, mec, on commence bien, dis m’en plus.

Je te colle l’article que j’ai trouvé pour que tu puisses comprendre le deal parce que moi, perso, 2h du mat, j’en parle parce que je sais qu’un jour ou l’autre j’aurai besoin d’une plastifieuse ou d’attaches parisiennes, mais j’entrave pas grand chose aux enjeux.
1

En fait j’en parle parce que ça risque de les faire sourire, et ce sera déjà ça de gagné, iels en ont bien besoin ♥

🐨🐨🐨

Nan, tsé quoi, quitte à faire un billet pour les profs, je vais mettre le chapô de l’article cité précédemment et on va faire du feelgood (En vrai j’ai vraiment pas tout compris, ça avait l’air puant mais j’ai pas les arguments)

“Selon un schéma bien classique à l’Education nationale, le Grenelle de l’Education accouche de propositions qui reproduisent exactement les conceptions libérales du ministre. Rémunération au mérite et à la carte, contractualisation d’établissements autonomes, statut de directeurs d’école, les propositions du Grenelle vont loin et sont explosives. JM Blanquer devrait prochainement dire ce qu’il en retient et cibler ce qu’il veut mettre en place d’ici 2022. Tout ?”

Valà.

🥨🥨🥨

Quand on parle de profs ou d’Éducation Nationale (EN pour la suite du billet), t’as toujours une personne pour dire que les profs quand même, hein, y’en a des cons.

Par exemple, moi, j’ai eu un prof de Géo en première qui un jour a tellement pété un câble sur ma face que j’ai répondu “Oui je comptais y aller, justement” quand il a voulu m’envoyer chez le proviseur.

J’étais et je suis toujours l’élève pénible qui a l’air d’en avoir ostensiblement rien à foutre mais qui, en vrai, retient tout et a de bonnes notes. Pas dans toutes les matières, j’avais par principe moral de conserver en maths une moyenne de moins de 4/20. Comme par hasard, oui.

Mais comme juste le fait de prendre des notes faisait que je retenais tout (tout ce qui m’intéressait), je ne révisais pas et je faisais preuve d’une nonchalance insupportable. Pas suffisante ou quoi, je voulais juste avoir la moyenne sans me faire chier, j’ai eu mon Bac L en candidate libre, au deuxième essai, en révisant 2 semaines après une année scolaire à fumer des pétards à la Réunion.

J’ai raté la première fois parce que j’ai passé plusieurs heures à chialer en regardant les bus passer au lieu de me rendre à mon épreuve de Lettres, qui était mon domaine de prédilection. Mais c’est une toute autre histoire.

Je ne comprends RIEN à ce truc, du coup. Mais alors, vraiment que dalle.

 

🌶🌶🌶

La plupart des potes ne m’auraient sans doute pas supportée. Et pourtant. J’ai rencontré une prof de Lettres en première, puis une prof de Philo en terminale, et ces deux personnes ont changé ma vie. Vraiment.
Avec la psychiatre qui me suivait à ce moment, elles m’ont appris à interroger, questionner, creuser les choses, suivre mon instinct et laisser aller mon imagination.

Souvent, on part dans nos souvenirs quand on évoque l’école. C’est quasi immédiat. Tu te souviens de ton prof de maths qui ressemblait à Mario, de ton prof d’EPS qui était un gros pervers raciste et qui a fini par insulter la mauvaise personne qui a ramené les grands frères pour lui démonter la gueule le lendemain.

Ce jour là j’ai raté la piscine avec lui, mon soulagement a été instantané, c’est moche de se réjouir du tabassage d’un mec qui m’a dit de “bouger mon lard, ça te fera maigrir”, mais en fait pas tant que ça. Au moins, je le dégoûtais suffisamment pour échapper à ses mains baladeuses.

On a toustes ces souvenirs qui remontent, l’école c’est une grande grande partie de la vie d’une personne (14 ans de la maternelle au bac).

🥬🥬🥬

Et surtout, on a TOUS-TES une réponse très émotionnelle à la notion de “prof”.
C’est absolument normal.

Dire prof = flic, comme j’ai pu voir, c’est d’une imbécilité abyssale, je suis désolée. Moi aussi j’ai eu des profs atroces, la palme revenant à ce fameux prof d’Histoire-Géo qui nous disait détester les classes de L parce qu’il n’y avait que des filles et que les filles ça allait tout le temps à l’infirmerie pour rien parce que les filles sont des êtres émotifs irrationnels (le speech a continué un moment mais j’ai décroché à partir du moment où il a parlé de nos règles)(pas l’instrument de mesure).

Mon prof d’EPS était un pur sadique. Genre à te mettre volontairement en échec, à se moquer de ton apparence, à se montrer juste odieux avec les filles de la classe…quand il touchait pas leur cul, donc.
Ce mec avait une élève comme voisine et un jour il a envoyé son doberman dans son jardin pour tuer sa petite chienne. Ce genre de type.

Je lis beaucoup que l’EN est un outil d’oppression massif, et c’est pas faux, mais c’est pas forcément non plus causé par les profs en fait. Certains auraient dû faire carrière dans la police nationale, oui. Pas tous. Et c’est pas vraiment eux qui décident.

🍨🍨🍨

Les profs c’est la tête de la gondole en fait.
Parce que quand on reproche un programme, une manière de faire, c’est pas forcément à l’enseignant-e qu’il faut le dire.

J’ai vu le “guide” d’une instit en maternelle. Moi, bêtement, je me disais, fastoche, tu leur files des perles, de la peinture, tu les occupe et s’iels apprennent un truc par hasard de temps en temps, tant mieux.

Que nenni.

Son bouquin c’était plusieurs annuaires en fait. Avec, pas à pas, un programme hyper bordé, des termes ésotériques, qu’on doit suivre scrupuleusement car on est contrôlé-e par l’inspection ET les parents.

Il y a une marge de manœuvre, HEUREUSEMENT, mais elle est pas si grande que ça.

En plus, bien souvent, en début de carrière, t’as pas de poste fixe. Tu peux être sur différentes écoles, on peut t’appeler un matin pour te dire “tu vas à Chelles pour 8h” pis t’y vas. Tu passes une super année avec des enfants que tu adores, et l’année suivante tu vas à l’autre bout du monde pour tout recommencer avec d’autres enfants.

Et pour une paye de misère en prime.

🦝🦝🦝

“Y’en a des cons”
Ouais.
Sans mentir, plein. Quand même.

Un mauvais prof, un prof violent, abusif, tyrannique, injuste, on en a toustes connu, et pas qu’un seul.

Mais le sadisme de mon prof d’EPS ne restait pas qu’à l’école : le type était vraiment vraiment mauvais. Tout comme tu peux avoir un-e collègue que tu hais de toutes les fibres de ton corps parce que tu trouves que c’est une mauvaise personne. L’EN n’est pas exempte de sadiques, c’est même un bon choix de carrière pour les personnes en dèche de domination.

Dans ma vie pro, j’ai connu de vrais pur connards. Au masculin 90% du temps oui. Les boss libidineux qui profitent de leur pouvoir, les autoritaristes, ceux qui hurlent tellement fort que tu te demande s’ils vont tomber raides morts sous tes yeux, vu la couleur aubergine qu’ils prennent, ceux qui récupèrent ton boulot pour se la ouej en réunion, ceux qui te font directement faire leur travail…

La différence tient dans le fait que dans ma vie pro, j’étais majeure et j’avais, techniquement, la liberté de prendre mes affaires et de me casser définitivement. Je l’ai déjà fait. Deux fois. Personne n’a appelé ma maman pour me balancer.

🥝🥝🥝

Un prof malveillant ça peut causer des ravages incroyables sur des enfants, et faut les empêcher de nuire.

Dire que toustes les profs sont à benner c’est aussi utile que dire qu’il faut fermer les épiceries parce que le tenancier de l’épicerie près de l’école du petit m’a mal regardée (je te jure, il m’a fait flipper, la haine dans son regard était palpable, il aurait pu m’immoler, je pense qu’il l’aurait fait).

Lorsqu’on dit “ACAB” on parle d’un système à abattre. Les flics font partie de leur plein gré, d’un système volontairement oppressif et injuste.
De la même manière que lorsqu’on dit “Men are cyclamen are épluchures pour compost” on s’adresse à l’aspect systémique plutôt qu’à l’individu.

Tous les gens n’ont pas 10 doigts. T’en as qui en ont 12, 8, ou pas du tout. Pourtant, on dit “les êtres humains ont 10 doigts”. Voilà.

La comparaison flic et prof m’a tuée dedans moi.
J’ai lu des récits dignes de scènes de guerre (sans déconner) avec des trucs scandaleux, immondes, qui donnent envie de chialer.

J’ai un fils qui va à l’école, aussi, on va dire que je suis un peu sensible à ces questions. On se doute fortement qu’il est neuroatypique, l’entrée en primaire va être assez compliquée, je pense.

Je SAIS que les instits, la plupart, n’étaient pas prêtes. Il a réussi à faire craquer sa première instit et la seconde nous a avoué, une fois que la situation s’était stabilisée, qu’elle s’était posé la question de savoir si l’école convenait au gosse.

Pis j’ai vécu toute une enfance avec un petit frère neuroatypique lui aussi, et SA MAMAN comment il a morflé, l’école n’a été qu’un très long calvaire pour lui.

Je les connais, les dégâts.

🔥🔥🔥

Je suis pas naïve au point de dire que toustes les profs sont super top classe.

Je dit juste que c’est le système qu’il faut changer en priorité. Là j’ai des copines épuisées, blasées, désespérées, ballotée entre des classes, des établissements scolaires, et ce pour une paye médiocre.

Moi dans le “digital” je pose mon cul en réunion et je gagne plus. C’est ubuesque. Anormal. Scandaleux.

On a des profs, et des CPE aussi, des personnes qui travaillent dans le périscolaire, tout ça, qui sont formidables. Mais on les laisse pas mener d’initiative. On les laisser pas un peu varier dans le programme. On leur donne pas d’argent non plus. Comment tu veux qu’iels aient la patate en permanence pour lancer des projets sympa quand on leur coupe les ailes dès l’embauche ?

Elles ont toutes une plastifieuse car c’est un objet qui leur est indispensable, mais non fourni par l’employeur. Le matos, on l’achète sur nos deniers.
Les thunes dépensées en papeterie, tu hallucinerais. Même ton stylo il vient de chez toi quand t’es prof.

Etre prof c’est ne pas savoir ce que c’est que de travailler dans de bonnes conditions. Tout est fait à l’arrache. Fétide est la quintessence de ce que le système éducatif est devenu : sans but, sans fric, sans intelligence.

T’es payé-e à l’arrache, t’es affecté-e à l’arrache, tu bosses à l’arrache et le week-end, tu corriges des copies à l’arrache pendant que Jean-Mi sort les mouchoirs pour annoncer [insérer ici proposition outrancière qui sera contredite 12h après].

🍍🍍🍍

Bref.

Je pense à vous, je suis deg pour vous, je sais pas ce qui vous pousse à continuer parce que prof, c’est un métier que je ne veux jamais faire. C’est trop dur. Et ma spécialité professionnelle c’est les bugs et les litiges (c’est pas simple non plus).

Donc merde de merde, Jean-Mi, remballe ton truc, là, retourne dans le manoir de la Famille Addams jouer au Uno, je sais pas, occupe-toi, ou va aux Seychelles prendre un peu le soleil, apprends le point de croix ou le canevas, mais arrête de parler s’il te plaît.

Ça fâche mes amies et j’aime pas bien ça.

  1. http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/01/26012021Article637472421238032434.aspx []