Résumé des billets précédents : dans le cadre d’une politique de réarmement démographique, un illustre inconnu, travaillant également pour une boutique, propose aux jeunes âmes solitaires plusieurs moyens pour trouver l’amour. C’est en 1911 qu’il nous propose diverses recettes, jusqu’ici plutôt occultes. Et si t’as pas lu les billets d’avant, ce n’est pas grave (l’intro peut être intéressante pour le contexte, mais en gros on « débunke » de vieux trucs, tu peux rester là).

Attends. En fait on ne sait pas qui a écrit le livre, ni pour qui. Tout ce que nous avons, c’est ceci :

Indication sur le livre Aux Galeries Laferrière, Maison Guérin, 17 et 17 bis Rue Laferrière (n° de téléphone) PARIS

Je ne sais pas pour toi, mais je suis assez curieuse.

Allons chercher !

Les Galeries Laferrière

Outre les 50 000 résultats Google qui me renvoient vers les Galeries Lafayette, les Galeries Laferrière ne sont connues que dans les archives de la BNF (lien de ma requête sur Gallica). Mon seul résultat sur le site des archives nationales est une notice d’un autre truc que je ne peux pas consulter, relativement à un imprimeur. Et…soit la Maison Guérin n’existe plus, soit on l’a reconvertie en une boucherie.

Les 17 et 17 bis rue Laferrière à Paris ressemblent aujourd’hui à ça sur Street View :

Photo Street View de la façade du 17 rue Laferrière (l'endroit semble délaissé)

Ceci n’est pas l’entrée d’une galerie commerciale, ni d’une boucherie

Continuons à creuser.

Gallica me propose une publicité de 1924, mais la Galerie est sise à une autre adresse. Peu de doutes quand au fait qu’il s’agisse de la même maison. Le texte est infiniment petit, désolée, mais je pense que le reste du contexte de la page (un magazine gai unique au monde nommé Fantasio, et maintenant je ne pourrai plus jamais regarder Spirou de la même manière) est intéressant. On n’est pas  sur de la réclame dans Le Figaro, quoi, on est bien sur la tranche «trucs un peu à la marge» qui classe le cul (surtout le cul non-hétéro) et la magie dans le même domaine du tabou. Cette association est loin d’être une nouveauté, mais ça me fascinera toujours. Genre tous les trucs que tu veux pas voir mais que tu consommes quand même, hop, planqué.

Page de petites annonces dans un magazine gai de 1924, les Galeries Laferrière sont mentionnées comme une librairie médicale, ésotérique, littéraire)

Je donnerais pas mal pour aller, là, maintenant, dans cette librairie. Non. Je donnerais même un peu plus que ça. Je pourrais donner un chat ou d…non ok c’était pas drôle. Mais je suis réellement éblouie et fascinée, tu me proposes une librairie ancienne ET de l’ésotérisme cheapos ET une boutique qui me vend du parchemin et des amulettes, j’y vais, obligé.

Une femme brune attend en robe rouge

…………………..

Je vois. Mon sort de téléportation n’a pas fonctionné.

Je suis déception.

Vieil escroc !!!

« Dites donc, monsieur, votre sort de téléportation, et bah c’est d’la merde ! Ma chaise a juste bougé un peu !
– Ah mais elle a bougé !
– C’est un siège de bureau.
– Si le sort n’a pas marché, alors vous avez accompli le rituel dans le mauvais sens, désolé. J’ai des kits à 10 Frs seulement, vous voulez les voir ?
– Mais j’ai tout bien fait, monsieur, je ne vous permets pas.
– Et vous avez bien enroulé le parchemin dans l’aiguille noircie dans le sens des aiguilles noircies d’une montre ?
– Dans le sens des aiguilles d’une montre, oui.
– Ah non, c’est le sens “noirci”, nuance, c’est donc à l’inverse de l’opposé de l’autre côté de votre montre. Le voilà, le problème ! »

Malheureusement pour notre auteur, il n’est pas super-super anonyme. Non pas qu’il craignait grand chose, il est très probablement dans les limbes du purgatoire de l’hérésie (spoiler : oui, depuis 1968)(Vieil escroc quand même !) donc c’est pas du doxxing. Dans tous les cas, c’est assez simple d’obtenir une certitude assez forte.

Voici une autre des publications de la Maison Guérin :

DON BRENNUS DE MELLUM Traité Pratique d'hypno-mégnétisme Éditions Scientifiques Aux Galeries Laferrière [suite de l'adresse qu'on a déjà répété 1000 fois]

Autre spoiler : c’est le thème du prochain chapitre que nous allons voir. Le livre des Philtres parle, après la magie, d’hypnose et de magnétisme. En renvoyant au livre ci-dessus. Ce n’est pas le premier renvoi à un autre livre…écrit par le même auteur. Que nous retrouvons, lui et ses alias, relativement facilement.

Voici une fiche Wikipédia qui parle des livres d’un auteur dénommé Roland Brévannes, spécifiquement ses publications auprès de la Maison Guérin :

Publié par Maison Guérin Doctor Brennus. Traité d'utérothérapie Paris. Guérin Don Brennus de Mellum. Traité pratique d'hypno-magnétisme Paris : Guérin Don Brennus Aléra. Secrets ultimes, secrets d'alcôve et de beauté, Paris, Aux Galeries Laferrière, Maison Guérin Don Brennus de Mellum. Science et magie. La magie noire, les recettes infernales, les œuvres démoniaques et la science moderne. Applications. Rituels, grimoires, clavicules Paris : Guerin Don Brennus de Mellum. Les marvelleuses prieres avec lesquelles on guérit toutes les maladies. Doctor Brennus. Los Maladies de la Peau

 

Comme prévu, il ne verse pas que dans l’occulte (note : faire un jeu de mots ici)

Collection Les Voluptueuses no 14 - Roland Brévannes. Amante cruelle. 68 p. : ill., couv. ill. ; in-18. 1903. no 16 - Roland Brévannes. La pente fatale. 62 p. : ill., couv. ill. ; in-18. 1903. no 20 - Roland Brévannes. Courtisane légitime. 68 p. : ill., couv. ill. ; in-18. 1903. no 22 - Roland Brévannes. Amoureux caprices. 71 p. : ill., couv. ill. ; in-18. 1903. no 23 - Roland Brévannes. Corruptrice. 71 p. : ill., couv. ill. ; in-18. 1903. no 24 - Roland Brévannes. Le galant criminel. 70 p. : ill., couv. ill. ; in-18. 1903. no 27 - Roland Brévannes. Charmeuse. 70 p. : ill., couv. ill. en coul. ; in-18. 1904.

Couverture d'un magazine intitulé "Les Messes Noires" qui parle de Sabbat et de Sorcières

« Auteur de romans historiques et contemporains sur la flagellation et le petticoating (travestissement féminin forcé d’un homme ou d’un garçon en vue de l’humiliation), Paul Guérard a commencé à écrire en 1902 sous le nom de plume de Docteur Brennus des textes sur la sexualité pour André Hal et plus tard des histoires narratives pour Henri Pauwels et Offenstadt.

En 1906, comptant sur la renommée de ses romans précédents, il lance sa propre activité éditoriale sous le nom de Sélect-Bibliothèque où il publie sous le nom de Roland Brévannes, Don Brennus Aléra et Jean d’Agérur. Il publie également des livres présentés comme une traduction de livres anglais écrits par Celia Farley.

De plus, vers 1911, il publie des textes médicaux pour la Maison Guérin mais aussi, sous le nom de Don Brennus de Mellum, des textes de magie. »
(Fiche Wikipédia)

Oui.

Il est vraiment très très très très très probable que ce soit le même auteur. Et un auteur extrêmement prolifique. Il semblerait qu’il ait eu des ennuis avec la justice, ou alors je ne sais pas interpréter correctement cette information :

HISTOIRE DU CÉLÈBRE OUVRAGE AMOUR ET SÉCURITÉ PAR DOCTOR-BRENNUS Poursuivi en Cour d’assises à Paris le ig Août i8g5 Cette brochure contient avec les commentaires qui s’y rapportent les critiques virulentes de nos plus grandes célébrités littéraires. FRANCISQUE MONTEE 17, Rue La Ferrière. PARIS

Son nom figure en effet sur une liste de censure de pièces de théâtres pour une pièce nommée Les Messes Noires :

Intérieur ; Théâtres. Censure des répertoires des "petits" théâtres parisiens : index des personnes (1802-1906) BRÉVANNES, Roland Les Messes noires - [1904] Historique du producteur Rôle : Texte (dramaturge, librettiste, parolier) Dates d'existence : 1872-1968

Son nom, d’ailleurs…même si Wikipédia le connaît sous le nom de Roland Brévannes, outre les trouzmille pseudos, je trouve un Paul ou Roland Guérard (lien vers sa fiche Wikidata).

La BNF confirme :

Notice de personne Brévannes, Roland (1872-1968) pseudonyme forme internationale Pays : France Langue(s) : français Sexe : Masculin Responsabilité(s) exercée(s) sur les documents : Auteur Naissance : 1872-06-20, Ancy-le-Franc (Yonne) Mort : 1968-06-11, Paris, 15e arrondissement (France) Romancier, auteur de romans érotiques. - Pseudonyme de Paul Guérard. - Écrit également sous les noms de Jean d'Agérur, Don Brennus Aléra, le Doctor Brennus, Don Brennus de Mellum ou Pierrot. Forme(s) associée(s) : Autre identité : Brenus de Mellum, Don (1872-1968) Autre identité : Agérur, Jean d' (1872-1968) Autre identité : Aléra, Don Brennus (1872-1968) Voir aussi : Valonnes, Bernard (1872-1968) Source(s) : Amoureux caprices / Roland Brévannes, [1903] Le coin des pseudonymes et autres recherches biographiques / par Patrick Ramseyer. In : Le Rocambole : Bulletin des amis du roman populaire, n° 85, hiver 2018 (p. 161) Identifiant international de l'autorité : ISNI 0000 0003 5753 6191 , cf. http://isni.org/isni/0000000357536191 Identifiant de la notice : ark:/12148/cb127311928 Notice n° : FRBNF12731192

Ce mec a du avoir une vie incroyable. Et il canne en 1968, ça, c’est pas de bol.

Le rechercher n’est pas une tâche facile, mais c’est fascinant, à chaque pseudo sa litanie de livres sulfureux, dans des thématiques bien distinctes. Une des personas écrit des livres érotiques, l’autre des guides de magie, avait-il des fiches avec tous ses pseudos collées dans son cagibi ? Non parce que moi j’ai 3 pseudos différents et j’arrive déjà à me confondre régulièrement.

Précision nécessaire : un autre auteur nommé, attention, ne ris pas trop fort, Alexandre Legran (page FNAC ici), a également publié au moins 1 ouvrage pour la Maison Guérin. Il y a par conséquent une micro-possibilité que cela ne soit pas lui. C’est pourquoi je vais, par la suite, essayer d’analyser sa prose afin de détecter des similarités ou des différences. La prose de notre Anonyme des Philtres est bien particulière, cela mérite donc aussi notre attention. N’ayant eu accès qu’à quelques fragments, je pense toutefois qu’il ne s’agit pas de la même personne.

Qu’est-ce que ça nous dit ?

On savait d’emblée que le livre était un livre à destination commerciale. On l’a flag au chapitre 0,1.

Au vu du pedigree de l’auteur, en complément des autres informations que nous avons, on est sur une librairie-boutique qui cache le rayon olé olé derrière celui des livres de « sciences ». Un truc un peu douteux, où tu vas en étant sûr-e que personne ne te voit entrer. Un endroit qui traverse les années et déménage même, mais qui reste rentable un bon moment. Je ne sais pas du tout à quel moment exact l’enseigne a fermé.

Nous avons une brève indication des produits, hors livres, vendus en boutique, dans un appendice du livre (attention c’est long) Méthode officiellement scientifique, la seule réellement infaillible de guérison radicale et absolue des maladies secrètes (1912) :

AVIS IMPORTANT La Direction des Grands Magasins Aux Galeries Laferrière a l'honneur de prévenir sa Clientêle que les Catalogues Généraux de la Maison renferment des collections d'articles extrêmemement intéressants. Les Lecteurs de cet extrait du Rayon de Librairie, qui ne seraient pas en possession des Catalogues Généraux, sont priés de les demander. Ils y trouveront des délais utiles et précieux sur tous les rayons suivants : Hygiêne. Toilette, Parfums. Accessoires de Pharmacie, Médecine, Chirurgie, Chimie. Préservatifs en tous genres, incassables et inusables. Appareils et Accessoires de Photographie. Optique Acoustique, phonographes, Horlogerie, Bijouterie. Librairie Mondaine, Scientifique, Littéraire et Artistique. Photographies d'Art, Architecture, Sculpture, Peinture, Cartes postales illustrées, Peintures à l'huile, Pastel, Aquarelles. Toutes les.personnes soucieuses de leurs intérêts doieent posséder ces Documents, donnant la nomenclature des Marchandises, de qualités exceptionnelles, vendues à des prix de bon marché défiant toute concurrence.

On peut aussi trouver cette image publicitaire, mais pas grand chose de plus :

On continue. Voici une annonce parue dans un magazine en 1931 :

Petite annonce Gratuitement J'envoie mes catalogues Sciences Occultes-Talismans Magnétisme—Hypnotisme Ecrire Galeries Laferrière 9. rue du Terrage. Paris X

Ici, en 1942, l’adresse n’est pas indiquée. Il s’agit d’une exposition de peintures :

LA VIE ARTISTIQUE Lucette ICARD-VERNET EXPOSE A LA POMPADOUR AUJOURD'HUI DERNIER JOUR DRACK-OUB B. SARRAILLON DU 16 AU 31 JANVIER

Et ensuite……….plus rien. Il existe des livres d’occasion concernant cette maison, mais là, tout de suite, j’ai pas 90 balles à envoyer à un libraire d’occasion qui enfle ses clientes sur les prix. Parce que bon. Je suis dévouée à la tâche, mais faut pas déconner. En plus si la téléportation ne fonctionne même pas…

À vue de nez, si la dernière annonce date de 1942, il y a des chances que, sans mauvais jeu de mots, « pouf pouf magie » durant l’Occupation. Le moralisme fasciste n’aime pas bien ce genre de trucs. Par ailleurs, la seule mythologie qu’ils ont est déjà balisée (les dieux nordiques, le marteau de Thor, les Aryens, tout ça), ça m’étonnerait qu’on voit d’un bon œil des publications salaces OU ésotériques. Paye ta fragilité, hein ?

Ce ne sont que des spéculations brutes au doigt mouillé. Si ça se trouve, le proprio s’est cassé la gueule dans un escalier ou s’est barré avec la caisse aux Bahamas, on sait pas.

Pour finir, le 9 rue du Terrage à Paris ressemble aujourd’hui à ceci :

Image Street View

Ouais, c’est pas un endroit éblouissant à l’architecture ostentatoire. Nope.

Là, j’avoue que ma curiosité est loin d’être assouvie, je donnerais…heu…notre président de la République pour pouvoir y jeter un œil.

Allez, c’est un président flambant neuf, très peu servi et toutes options !

Peu importe

En fin de compte, on a un instantané d’une période fascinante de l’histoire de l’occultisme et de la pop culture façon début XXe. Non, je ne vais pas faire certains de ces rituels et NON, je ne vais pas me moquer non plus. Même si on rigole gentiment, parce que le sujet est “léger” (va dire ça au Pape, tiens), il y a des gens qui ont cru, acheté et pratiqué. Aussi crédules soient iels, et au début du siècle c’était plus facile de l’être, ces rituels répondent bel et bien à une demande. Qu’il s’agisse de demander que son amoureux nous regarde enfin ou de trouver de l’aide en cas de grossesse non désirée, on peut en apprendre sur le contexte de l’époque. C’est ça qui m’intéresse. Pas de me moquer des gens.

Le fait que des femmes aient suivi des rituels magiques pour interrompre leur grossesse, ça ne me fait pas vraiment rire. On peut se marrer sur les démons qui promettent de trouver des trésors cachés ou de nous rendre invisible, mais…la demande, elle est là, et elle vient en majorité des femmes.

Donc on ne va pas oublier ça avant de se plonger dans la suite, qui, comme je te l’ai sauvagement spoilée, concernera le Magnétisme et l’Hypnose pour séduire…