Sans déconner.

Mormon, transhumanisme, milliardaire en roue libre, exploitation et what-the-fuckerie, COMMENT tu veux que j’en parle pas, hein ? Voilà.

Bryan Johnson, c’est ce type qui veut rester jeune à tout prix, y compris en se faisant faire des transfusions avec le sang de son fils. Ouais, je sais, ça claque, un peu, si tu connais pas l’histoire, te voilà parti-e pour le trip du siècle. Ce mec est l’exemple quasi académique du trope du “millionnaire plus du tout sur Terre”. Avec lui, je me pose des questions sur le concept même de réalité, c’est un peu Lex Luthor, mais avec des cheveux.

Bref.

Bryan est né en 1977 en Utah. Comme tous les habitant-es de cet État des Étasunis, il a 90% de chances d’être Mormon. Et là, BIM, j’ai raison, il est Mormon, c’était dans le titre de l’article mais osef, j’ai le sentiment d’avoir gagné quelque chose.

Comme souvent, et j’ai découvert ça avec Christian Longo (oui, c’est évidemment un tueur, il s’est débarrassé de toute sa famille), les jeunes hommes doivent partir missionner pour diffuser la Foi dans les endroits non-Mormons. Selon le site officiel du mormonisme (On peut aussi dire LDS pour Later Day Saint, ou [église de] Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours), il y aurait 65900 missionnaires en activité dans 407 missions à travers le monde. Les jeunes femmes le peuvent, si elles ont au moins 19 ans. Ce qui élague pas mal, vu qu’en général à 19 ans il y a au moins un bébé dans la famille.

Fun fact : ma grand mère paternelle a été approchée et convertie par un Mormon. Elle était protestante et est devenue Mormone. De toute sa vie, je garde un portrait en couleur et la bible mormone. J’ai donc bel et bien le Livre de Mormon en rayonnage, je te jure. J’ai répété beaucoup trop de fois le mot “Mormon” donc on va avancer, allez.

🦩🦩🦩

Bryan veut devenir millionnaire pour pouvoir ne plus travailler et s’occuper à sauver le monde. Il devient est millionnaire avant ses 30 ans. Ce qui est heu…bien pour lui, je suppose. Juste, heu, si pour sauver le monde tu dois déjà individuellement être blindé, c’est que tu as un léger complexe du Messie. C’est pas toi qui changera le monde tout seul, je sais, c’est dur à entendre, mais faut se faire à l’idée : cet article t’aurait mieux traité si t’avais redistribué ton argent en contribuant aux initiatives déjà lancées, ou si tu avais fondé une vraie ONG sans devenir un philanthrocapitaliste. Mais nan, t’es riche donc tu es génial et tellement hors de la réalité que tu penses pouvoir permettre quoi, déjà ?

Il sait qu’il n’emportera pas son argent en enfer (il a quitté l’Église), alors il se lance dans son projet : devenir immortel. C’est son plan. Qu’il devienne immortel pour permettre à d’autres millionnaires de vivre plus longtemps. C’est pas TROP un pitch de super méchant de comics ?

Devenir immortel, ça réclame du temps et de l’argent. Le projet “Blueprint” lui coûterait dans les 2 millions de dollars par an. On est très loin du concept de faire avancer la recherche pour qu’elle profite au plus grand nombre, hein ? D’un autre côté, je pense qu’il est le seul à pouvoir se plier à sa routine sans joie.

Jusqu’à présent, aucun humain n’avait vraiment réussi à me faire vivre la vallée dérangeante (uncanny valley) mais il a le même visage sur toutes ses vidéos YouTube, et surtout, il ne se ressemble absolument plus…

Les photos avant/après sont terrifiantes.

Le “morning miracle” c’est vraiment pas un truc de pauvres, Bryan emmène le concept jusqu’à la stratosphère. Là où un millionnaire random te dit “Moi, le matin, je fais 2h de sport, puis je bois un verre d’eau, j’écris 3 choses pour lesquelles je suis reconnaissant, je médite 20 mn, je bois un smoothie pêche-banane-épinards-orange-kale-avocat et je suis prêt à affronter la journée”, Bryan définit que son corps à besoin de 1977 calories par jour, car c’est son année de naissance, il ne mange que de la bouillie de légumes, des graines (“je ne mange pas de graines” allez tu peux la faire devant ton écran, fais-toi plaiz), sans sucre, sans sel, la MORT DU FUN GASTRONOMIQUE et du fun tout court.

🦜🦜🦜

Par contre, Slate :

🐦 “Sur sa peau, il étale sept crèmes différentes et s’inflige une fois par semaine des peelings acides et une thérapie au laser.”

Je ne vois pas du tout le problème à avoir sept crèmes différentes, en plus je suis sûre que c’est un abus de langage, car il doit avoir des huiles, des sérums et des lotions, par ailleurs je veux savoir ce qu’il utilise car ça à l’air de bien marcher. Et s’infliger des peelings acides ? C’est quoi ce jugement à l’emporte-pièces ? Je fais ça aussi, chaque semaine, je ne “m’inflige” rien du tout, je prends soin de moi, merde. Cela dit, je ne me fais pas transfuser le sang de mon fils, MOI. Surtout pas, il a la varicelle en ce moment ! Juste…les peeling à l’acide lactique ou glycolique (ou autres) c’est un gros classique de l’anti-âge, il n’a rien inventé.

🐦 “Il mange 100 pilules par jour !” OMG j’en suis seulement à 14 avec mon traitement, où va le monde ?

Par ailleurs, comme je m’y connais un peu, je vais analyser vite fait les compléments alimentaires qu’il utilise. Jusqu’ici, j’ai vu des substances totalement classiques comme la L-Tyrosine (soutien thyroïdien), ça m’intrigue. Alors je vais sur https://blueprint.bryanjohnson.com/ car il vend EVIDEMMENT des produits, dont l’huile d’olive à 85€ le litre. Le petit snack myrtilles-noix est juste à 33,95€ pour 400 grammes. J’ai un kit à 157,95€, comprenant le “Logevity mix” (36,95€) :

  • Creatine 2.5 g promotes muscle, athletic performance, cognition, and recovery*
  • Calcium Alpha-Ketoglutarate 2 g supports improved frailty index*
  • Glucosamine Sulfate 1.5 g promotes respiratory health and immunity*
  • Ashwagandha 600 mg may assist with mood, sleep, muscle and recovery.*

Honnêtement, c’est dans les prix “pas choquants” du secteur, sachant que beaucoup de labos abusent grave. La créatine est une substance connue chez les sportif-ves, le calcium Alpha-Truc a été testé. Sur des souris. Qui ont vécu plus longtemps. Nous ne sommes pas des souris, mais pourquoi pas. Glucosamine : confort articulaire, c’est un complément que j’ai pris quelques années avant que la spondylarthrite ne devienne trop violente et que le truc ne serve plus à rien. L’Ashwagandha est le “Ginseng Indien”.

On va pas se coltiner toute la liste ensemble, je vais fouiner un peu et revenir dans 4 mn te dire que c’est des compléments alimentaires tout ce qu’il y a de plus classique.

Bon. Ben c’est des compléments alimentaires tout ce qu’il y a de plus classique, avec des allégations santé difficilement vérifiables. C’est même pas SI cher, je m’attendais à des trucs extravagants genre Herbalife mais ça va. Par contre il n’a rien inventé, quoi, hein ?

La routine de base coûte quand même 157€ par mois. Avec les “extras” je pense qu’on peut fastoche doubler la mise.

En revanche, si, pour sauver le monde, on doit vendre des compléments alimentaires au lieu de s’intéresser, je sais pas, à l’accès à l’eau potable, c’est bel et bien qu’on est devenu un super vilain totalement sorti de la réalité.

Le descriptif de ses journées est à chialer de fadeur. Je préfère mille fois ma vie de mortelle.

Est-ce que j’ai renoncé au café et au chocolat ? Absolument pas. Car je suis mortelle, je sais que je vais mourir à un moment, j’ai aucune envie de vivre une vie sans plaisir. Car ce mec ne fait JAMAIS la fête ! Ouais, en vrai, il est bel et bien en enfer, un enfer qu’il s’est construit tout seul en pensant aller à contre-courant de sa religion tout en bâtissant sa propre secte.

🥀🥀🥀

On a donc un type super riche qui a quitté l’Église des Saints du Dernier Jour (tu vois bien que LDS est plus court), tout en se montrant à un congrès de Mormons en 2018. On remercie ici d’Angelo Wallace qui a trouvé la pépite (13’23 : https://youtu.be/07-Tir4Xjds?si=EJvNLQ6_jovgNw6P)

En résumé : en 2018, Bryan a parlé lors du meeting annuel de l’association des Mormons transhumanistes, mais son discours est devenu un lost média. Selon les témoignages, il aurait fait un discours pro-scepticisme en disant au public “Allez, je sais que vous aussi vous doutez. Vous avez raison de douter, le mormonisme c’est de l’arnaque !”. De manière curieuse, je pense qu’il s’est fait plier en 4 et renvoyer sous pli postal chez lui dans son manoir à 40 milliards de dollars pour continuer ses plans.

D’ailleurs, comment croire en Dieu si on se prend pour Dieu ?

🌱🌱🌱

C’est maintenant qu’on va parler de transhumanisme. Parce que oui, ce mec se fait faire des transfusions sanguines avec le sang de son fils, mais on reste dans le classique. Des transfusions, Keith Richards l’a fait, les personnes hémophiles le font, et ce serait fondé scientifiquement par une étude de 2019. C’est totalement crade et pas éthique, hein, mais c’est là aussi pas du tout une nouveauté. On pourrait même parler dialyse si on pousse un peu le truc.

🐦 “Les obsédés de l’immortalité n’ont pas attendu des réponses scientifiques sérieuses pour commencer à s’injecter ce sérum rajeunissant. Comme on le détaillait dans un article publié en février dernier, la startup californienne Ambrosia proposait jusqu’à février de transfuser des clients avec du sang de jeunes donneurs pour un montant de 8 000 dollars le litre. (Usbek&Rika)

Donc bon. Ce type n’a pas inventé grand chose, il a juste fait péter la data et se paye les meilleurs soins au monde parce qu’il est blindé.

Le transhumanisme, par contre, c’est un sujet plus intéressant. D’abord parce que c’est problématique, ensuite car il semblerait que ce soit une spécialité plutôt française (Cocorico du futur !).

🐧🐧🐧

Avec “Les Mutants”, notre si grande amie Peggy Sastre est entrée dans le groove. J’avais un peu décortique “Les Mutants” lorsque j’ai écrit sur elle, on retrouvera donc les mêmes problèmes avec le transhumanisme, qui a découlé entres autres des Mutants.

J’ai trouvé un article sur “#metoo…et le transhumanisme”, je ne l’ai pas encore lu, mais ça parle de Sastre donc je peux faire des pronostics :

Elle a par exemple soutenu que les violeurs ne répondaient qu’à des pulsions biologiques, que le viol et l’agression faisaient partie de la nature humaine, je vais pas être déçue.

🐦 “Je pense que le transhumanisme a quelque chose à dire sur un autre quasi impensé, ou impensable. En effet, si les comportements virilistes, agressifs voire violents, à caractères sexuels, sont en grande partie la conséquence de constructions culturelles, économiques et sociales héritées de siècles ou de millénaires de patriarcat et de domination masculine, il me paraît plus que probable qu’ils trouvent aussi en partie leur origine dans des pré-déterminations purement biologiques.

Aussi pénible que cela puisse paraître – car cela choque notre sens de l’humanité, il doit falloir admettre que ces vidéos [pornographiques] révèlent chez un certain nombre d’hommes – sans doute plus qu’on ne voudrait le croire, une tendance à tirer du plaisir de la violence sexuelle, ou, par procuration dans des sociétés largement policées, du « spectacle » de cette violence.

[…] Qu’est-ce qui se passe dans le cerveau d’un homme lorsqu’il éprouve du désir sexuel ? Dans quelle mesure l’un ou l’autre est capable de contrôler l’afflux d’hormones et de neurotransmetteurs qui mènent au rut ? Que propose la société pour accompagner et aider les hommes à vivre harmonieusement et pacifiquement leur vie sexuelle ?”

[…] C’est à ce point que la pensée transhumaniste a quelque chose à dire. Nous sommes décidés à utiliser la technique pour faire reculer la maladie et le vieillissement et à pratiquer des vaccinations massives afin de lutter contre le fléau d’une pandémie. Or, il serait hypocrite de nier que cela aura des conséquences sur la condition biologique des humains. Pareillement, nous ne devons pas refuser d’envisager de faire appel – en plus de notre arsenal culturel, social ou législatif, à la biologie (notamment la neuroingénierie) pour permettre à ceux des hommes, voire des femmes qui le choisiront d’apprendre à contrôler leurs pulsions et de repousser ainsi le fléau de la violence intersexe !

Une telle évolution irait d’ailleurs dans le sens de la tendance de ceux de la génération qui monte actuellement qui souhaitent pouvoir davantage choisir leur orientation de genre et les modalités de leur vie sexuelle. On peut espérer que ce glissement social et culturel vers des rapports de genres moins marqués et donc moins conflictuels soit favorable à leur apaisement. Il pourrait amener davantage de respect mutuel. (https://transhumanistes.com/metoo-et-le-transhumanisme)

☠️ Choisir leur orientation de genre. Sans déconner. Mec. Sans déconner. Tu crains.

Trans=/= transhumaniste.

J’ai découvert en me renseignant sur le sujet que les transhumanistes tenaient beaucoup à ce que les personnes transgenre leur soient assimilé-es. Après tout, iels utilisent la technologie pour exister, non ? Sauf que ce n’est PAS JAMAIS NEVER un “choix”, tout comme on ne choisit pas son orientation sexuelle. C’est pas un caprice rendu possible par la science au même titre qu’un lifting, non, c’est vital. Les personnes trans ont cependant un choix, oui : transitionner ou pas. On peut parfaitement être trans sans avoir suivi un parcours médical. Oh, et la chirurgie de réassignation n’est pas obligatoire ni nécessaire à la délivrance d’une étiquette “personne transgenre”. Oh, et les personnes non binaires ou agenre existent, au fait, on en fait quoi, on continue à les ignorer ? Ce n’est pas qu’une question de biologie, ici.

Par ailleurs, je porte des lunettes. Je suis donc appareillée pour mieux fonctionner. Je suis transhumaniste !

Image par Sujo26 de Pixabay

🤢🤢🤢

Tu vois le souci ? Tout ramener à la biologie et au corps-machine nous fait pas faire des trucs bien. Car si ta machine est irrémédiablement pétée…tu ne mérites juste pas de survivre car tu es une impasse évolutive. Les transhumanistes essayent de me vendre un futur sans maladie, mais je sais bien que ce serait un futur sans malades, et donc sans moi.

Mébon, on s’en fout, hein, les invalides sont souvent en première ligne du rabotage de droits fondamentaux. Tu savais qu’avant les camps de concentration, les nazis avaient fait un test grandeur nature dans un château avec 70 000 personnes en situation de handicap ?

🐦 “Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette si jolie demeure est devenue l’un des centres de mise à mort de l’opération d’euthanasie forcée des handicapés physiques et mentaux mise en œuvre par le IIIe Reich. Considérés par Hitler comme des “poids morts” dans l’économie de guerre, ces derniers sont décrits comme des êtres “dont la vie ne vaut pas d’être vécue”. Dans un document, le Führer demande d’octroyer la “grâce de la mort” ou la “mort miséricordieuse” aux patients jugés incurables. Dès 1939, “l’Aktion T4” est lancée.
(France 24)

Voilà, maintenant tu sais. On a passé le point Godwin, mais j’en ai strictement rien à battre : les idéologies axées sur le corps-machine et l’humain-outil donnent rarement des trucs de hippie à la fin. Rarement.

Concernant ce qui a un impact immédiat, le fait de “biologiser” les actes violents, surtout masculins (les transhumanistes n’ont pas bien bossé la violence féminine), rend les actes presque justifiables et en dehors du champ du contrôlable. Tout est pulsionnel : ce n’est donc pas totalement ma faute si je transgresse les règles de base de la vie en société. J’y peux rien, je suis câblé comme ça ?

On appelle ça du réductionnisme : réduire quelque chose à sa plus basique expression. Nous ne sommes que la somme des réactions chimiques entre le monde du Dehors et notre corps.

Allez, la suite, sinon je vais m’énerver. Si tu veux qu’on fasse un vrai truc propre sur le transhumanisme, j’accepterais bien volontiers, alors signale-toi !

Image par Stefan Keller de Pixabay

🐹🐹🐹

On a bien compris que Bryan Johnson était perdu dans son trip de millionnaire. Blabla méchant de comics blabla Lex Luthor blabla eat the rich.

La question suivante est : quel est le fuck avec les Mormons ??!

Pourquoi ?

J’en sais foutre rien, on va commencer par la page qui en parle sur un site transhumaniste.

🐦 “Quelle est la relation entre le Mormonisme et le Transhumanisme ?
De plus en plus, les personnes identifient des parallèles et des compléments entre les vues de mormon et de Transhumaniste. D’une part, le Mormonisme est une religion de la tradition Judéo-Chrétienne qui préconise le disciple immersive de Jésus Christ qui mène aux travaux créatifs et compatissants. D’autre part, Transhumanisme est une idéologie en grande partie laïque qui préconise l’utilisation éthique de la technologie pour augmenter les capacités humaines. Cependant, le Mormonisme et le Transhumanisme préconisent des vues remarquablement semblables de la nature humaine et du potentiel humain : les êtres matériels organisés selon des droits naturels, l’avancement rapide des connaissances et de la puissance, des changements fondamentaux imminents pour l’anatomie et l’environnement, et la transcendance certaine des limitations actuelles.”
(Intelligence Artificielle et Transhumanisme)

[…]des vues remarquablement semblables de la nature humaine et du potentiel humain : les êtres matériels organisés selon des droits naturels[…]

🐦 “Qu’est-ce que Transfigurisme?
Transfigurisme est un Transhumanisme religieux, exemplifié par la syncrétisation du Mormonisme et Transhumanisme. Le terme « transfigurisme » désigne un plaidoyer pour le changement dans la forme, et fait référence aux histoires sacrées de beaucoup de traditions religieuses, telles que la forme universelle de Krishna dans l’hindouisme, le visage rayonnant de Moïse dans le judaïsme, le réveil (l’éveil) de Gautama Buddha dans le bouddhisme, la transfiguration de Jésus Christ dans le christianisme, et la traduction des trois Néphites dans le Mormonisme. Transfigurisme fait référence également aux prophéties, telles que l’enlèvement dans le christianisme et le jour de la transfiguration dans le Mormonisme.”

Jésus Marie José Pérec, on est loin, là. Je vais donc lire cet article sur Cairn pour comprendre un peu mieux si c’est bien ce que je crois que c’est, ou pas.

🐦 “Plus significatives sont les positions développées par The Mormon Transhumanist Association et son fondateur, Lincoln Cannon.

Ce dernier théorise sa vision du transhumanisme comme accomplissement de la révélation à travers la notion de theosis : le transhumanisme signe l’émergence d’un néo-humain, aux capacités développées, qui réalise le projet de Dieu pour l’homme. Il propose une synthèse du mormonisme et du transhumanisme dans un « transfigurisme », la technologie arrachant l’homme à sa finitude et l’amenant à vivre l’expérience de la transfiguration du Christ, expérience traditionnellement célébrée au sein du mouvement mormon par « le jour de la transfiguration », qui appelle une transformation à la fois spirituelle et corporelle.

La Christian Transhumanist Association, qui fédère plus largement toutes les sensibilités chrétiennes, formule ainsi ses convictions :
1. Nous croyons que la mission de Dieu implique la transformation et le renouvellement de la création, y compris l’humanité, et que nous sommes appelés par le Christ à participer à cette mission : travailler contre la maladie, la faim, l’oppression, l’injustice et la mort.
3. Nous reconnaissons que la science et la technologie sont des expressions concrètes de l’impulsion donnée par Dieu à l’exploration et à la découverte, ainsi qu’à la croissance naturelle de la création à l’image de Dieu.
5. Nous croyons que l’utilisation consciente de la technologie, dans un esprit de disciples du Christ, nous permettra de devenir plus humains dans le sens de créatures à l’image de Dieu.”
(Franck Damour – “Le transhumanisme est-il soluble dans la religion ?”)

On va résumer ça par “Bonjour, je suis Dieu”.

🐦 “Hava Tirosh-Samuelson décrit le transhumanisme comme un mouvement hybride, mêlant motifs religieux et séculiers. Le transhumanisme serait selon elle une idéologie athée et non monothéiste mais religieuse sur le plan fonctionnel. Elle relève que le transhumanisme « partage plusieurs fonctions » avec les religions traditionnelles : la poursuite de la perfection ; le souci d’améliorer la société en éliminant la souffrance, la pauvreté, la maladie, etc. ; une vision progressiste de l’histoire ; le souci d’une transcendance. Ils partagent notamment une impulsion eschatologique. La différence porte sur les moyens : au lieu de la prière, des rituels ou encore de la discipline morale, le transhumanisme mobilise la technologie. Tirosh-Samuelson caractérise le transhumanisme comme « foi séculière ». Elle le rapproche des New Religious Movements : attention aux aspirations individuelles ; foi dans les connaissances ésotériques ; offrant des expériences extatiques ; une organisation faible et souple ; des figures charismatiques. La comparaison avec le New Age est éclairante, car ils ont en partage des éléments remarquables : une conception moniste du réel ; l’idée que l’homme avance par mutation ; la possibilité de dépasser les limites que la science classique accorde à l’homme ; un spiritualisme de la technoscience comme voie de salut ; l’attente d’une nouvelle ère, âge du Verseau ou Singularité. Ce rapprochement a aussi été proposé par le sociologue Antonio Casilli qui décrit le transhumanisme comme une version technicisée du New Age, porteur d’un discours matérialiste qui enrobe une vision mystique.”

Ce qui est souligné un peu plus bas, c’est que le transhumanisme n’existe quasiment que dans des cultures chrétiennes.

🐳🐳🐳

Pour le coup, ce qui me semblait surréaliste devient logique : devenir Dieu, omnipotent, omniscient, immortel, tient effectivement du religieux. Au lieu de préparer sa mort toute sa vie pour accéder au Paradis, on transcende et on dépasse les limites humaines en devenant Dieu soi-même, de son vivant.

C’est également logique dans le sens biologisant de l’idéologie : je suis né-e comme ça, tel-le que Dieu m’a fait-e, je possède des droits naturels, innés. Comme c’est Dieu qui m’a fabriqué-e, je suis quelque part dédouané-e, presque victime des actes potentiellement antisociaux que je pourrais commettre.

Je pense que tu as bien compris que j’étais athée. En revanche, je ne l’ai pas toujours été, le New Age m’a engloutie plusieurs années, j’ai passé plus de temps de vie à croire qu’à ne pas croire. Je comprends donc plutôt pas trop mal le discours porté par le transhumanisme en tant que religion New Age. Car c’est bel et bien un discours religieux, qui est tenu.

Partant de là, il est logique qu’en 2018, Bryan Johnson ait été invité à l’Amicale Mormone Transhumaniste. Il avait, semble-t-il, abandonné la religion. Pour en intégrer une autre, en réalité. Une autre religion où il est Dieu. Ce n’était donc pas incompatible. Si seulement il n’avait pas récité un pamplet anti-Mormons !

Avant de finir, je vais te poser les passages intéressants du discours de Johnson, enfin, ceux qui ont survécu à la censure hâtive de l’association.

“S’adressant à une version de lui-même âgée de 24 ans, M. Johnson, qui a également fondé Kernel et OS Fund et dont Braintree a acheté Venmo, a déclaré : “Tu as beaucoup de doutes sur l’Église mormone – tu ne penses pas qu’elle soit vraie”.

“Mais tu n’oses pas le dire à qui que ce soit”, a déclaré Johnson. “Cela va affecter les relations familiales, alors tu gardes le secret. Et je veux que tu saches qu’en grandissant, tu ne fais pas partie de la minorité, tu fais partie de la majorité… tu verras que la plupart des gens ont de profondes réserves”.

“Aussi, ajoute-t-il, la pire chose qui puisse arriver, c’est que quelqu’un te démontre que l’Église mormone n’est pas la vérité”, poursuit-il à l’intention de son cadet. “Parce que si l’Église mormone n’est pas réelle, qu’est-ce qu’il y a ? C’est terrifiant.”

[…]”Alors que vous jouez un sport individuel, je joue un sport à plusieurs milliards de dollars”, a déclaré M. Johnson. “Je dois jouer avec quelques milliards de personnes sur terre.”
(trad DeepL – Medium – Alysha V. Scarlett “Braintree Founder Opposes Latter-day Saint Mormonism — in Arena of Faithful Latter-day Saint Mormonism”)

🍒🍒🍒

Cher Bryan. Tu n’es pas Dieu. Tu te transformes en robot dans un projet égoïste (et rentable ?), tu n’es pas le pionnier de l’immortalité, des gens se sont fait congeler avant toi. Tu exploites ton entourage et surtout ton fils, que tu as endoctriné et qui te donne son sang, juste pour ta propre survie. Pour suivre ton exemple, les gens doivent acheter tes produits et suivre des protocoles coûteux dans une vie dépourvue de joie. Devenir millionnaire pour sauver le monde n’a aucun sens : envoie ta thune là où les personnes en ont besoin. Tu ne vas améliorer que ta propre espérance de vie, au détriment de gens dont tu ignores tout. Cesse de te mentir : tu n’es pas un génie philanthrope, tu es un mec qui a mal géré la crise de la quarantaine car tu as beaucoup trop d’argent pour être encore en prise avec la réalité.

Fais profiter des innovations gratuitement. Donne pour améliorer l’accès à l’eau potable, à l’électricité, aux soins médicaux gratuits, car c’est quelque chose que quelques milliards de personnes n’ont pas dans ton “sport à plusieurs milliards de dollars”. Avant de penser immortalité, pense à la survie. Des gens ne passent pas 30 ans, dans certains pays, tu fais quoi, là ?

Rien. Tu fais rien.

Ah, si, pardon, maintenant, grâce à toi, on sait que les Mormons Transhumanistes existent.